Salaire du gestionnaire de paie en 2023

Article écrit par (387 articles)
Modifié le
13 069 lectures
Dossier lu 441 505 fois

Gestionnaire de paie débutant ou gestionnaire de paie confirmé, il doit être rigoureux, méthodique, consciencieux et avoir un esprit logique. Son niveau de formation minimum est bac +2 et est multi tâches tout au long du mois.

Le gestionnaire de paie, selon PageGroup, fait partie des métiers qui recrutent le plus de jeunes diplômés et dont les profils seront les plus sollicités en 2023.

Vous pouvez retrouver dans cet article une infographie de plusieurs études de rémunérations répertoriant le salaire par région, années d'ancienneté.

Quel est le métier de gestionnaire de paie ?

Le gestionnaire de paie collecte, analyse, traite des informations relatives à tous les salariés de l'entreprise (congés, absences, arrêt de travail, temps de travail, heures supplémentaires, déclarations sociales...) pour calculer la rémunération et établir les bulletins de paie avant la fin du mois à l'aide d'un logiciel de paie.

Il gère les formalités d'embauche et de départ des salariés (élaboration des fiches de poste, rédaction des contrats de travail, rupture, calcul des indemnités et solde de tout compte).

Il élabore également des documents de synthèse : tableaux de bord, masse salariale, entrées/sorties. Ses fonctions sont principalement la gestion administrative.

Quel diplôme pour être gestionnaire de paie ?

Le niveau bac +2 est requis pour devenir gestionnaire de paie. Le BTS CG (comptabilité et gestion) ou le DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) spécialité finance et comptabilité sont les cursus à suivre.

Quel est le salaire moyen d'un gestionnaire de paie ?

Le salaire dépend du niveau de responsabilité, de l'expérience et du lieu de travail. Le gestionnaire de paie travaillant à Paris Ile-de- France n'obtient pas le même salaire brut par mois qu'en Province.

Le cabinet de recrutement Hays publie chaque année son étude de rémunérations. Leur grille des salaires spécifie le salaire d'un gestionnaire de paie débutant et du salaire d'un gestionnaire de paie confirmé. Le salaire minimum est de 22 000¤ brut par an dans un cabinet de moins de 20 salariés. Le salaire maximum est de 42 000¤ par an pour un gestionnaire de paie qui travaille depuis plus de 2 ans dans un cabinet de plus de 50 salariés en région parisienne.

Nous pouvons donc conclure que, d'après Hays, le salaire d'un gestionnaire de paie, qu'il ait un poste de responsable ou non, se situe entre 22 000¤ et 42 000¤ brut par an en France.

Le cabinet de recrutement Fed Finance vient corroborer ces chiffres dans son étude de rémunérations de 2023 car il estime qu'un gestionnaire de paie, qu'il soit débutant ou confirmé touche entre 22 000¤ et 42 000¤ brut par an en France.

Du côté de PageGroup qui publie également son étude de rémunérations chaque année, le salaire d'un gestionnaire de paie se situe entre 32 000¤ et plus de 45 000¤ brut par an. Ce cabinet de recrutement ne fait pas de distinction géographique, seulement d'expérience (entre 0 et 2 ans, entre 2 et 5 ans et entre 5 et 15 ans). Le salaire augmente en fonction du niveau d'expérience.

Pour 2023, l'étude précise un Focus Région général en comparaison aux salaires de la région parisienne. Ces écarts sont à pondérer en fonction des années d'expérience demandées pour le poste, du secteur d'activité et de la taille de l'entreprise.

  • Auvergne Rhône-Alpes entre -5% et -10%
  • Bretagne entre -10% et -20%
  • Centre-Val De Loire entre -12% et -20%
  • Grand Est entre -10% et -18%
  • Hauts-De-France entre -10% et -20%
  • Normandie entre -10% et -20%
  • Nouvelle-Aquitaine entre -12% et -20%
  • Occitanie entre -5% et -8%
  • Pays De La Loire entre -5% et -15%
  • PACA -10%

Quel est le salaire d'un gestionnaire de paie débutant ?

Le salaire d'un gestionnaire de paie débutant en France se situe entre 22 000¤ et 30 000¤ brut par an. Le niveau de salaire peut dépendre du niveau d'expérience, de la taille du cabinet et du lieu de travail.

Tendances d'évolution du métier de gestionnaire de paie

Selon l'OMECA (Observatoire des Métiers de l'Expertise Comptable, du Commissariat aux Comptes et de l'Audit), voici les tendances d'évolution :

  • renforcement des compétences informatiques vers du contrôle et de l'analyse de flux ;
  • appui sur la maîtrise des techniques de paie et la connaissance des problématiques sociales des clients pour développer des prestations de conseil aux DRH et dirigeants (relations collectives au travail), réaliser des audits sociaux... ;
  • approfondissement de la posture commerciale, élévation du niveau de formation initiale au recrutement (minimum Bac +2).

Et les perspectives professionnelles :

  • juriste en droit social après plusieurs années d'expérience et avec une formation diplômante complémentaire (Master 2 droit social) en entreprise ou en cabinet d'expert-comptable ;
  • métiers de la paie et de l'administration du personnel en entreprise ;
  • métiers du conseil en ressources humaines dans le domaine social, ou dans d'autres champs de spécialité (GPEC, formation professionnelle, accompagnement individuel...) avec formations complémentaires, en cabinet d'expert-comptable ou en entreprise.

Quels sont les horaires d'un gestionnaire de paie ?

Un gestionnaire de paie travaille selon des horaires de bureau qui peuvent varier selon l'activité, de 8h ou 9h à 17h ou 19h.

Combien coûte un salarié et quel sera le montant de son salaire net : voir le simulateur



Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.