Mémoire de DEC : les règles de rédaction

Article écrit par (1621 articles)
Modifié le
129 057 lectures
Dossier lu 417 752 fois

La rédaction du mémoire d'expertise comptable est un travail conséquent qui doit respecter un certain nombre de règles (taille de police, nombre de pages, présentation, nombre de parties, bibliographie ...).

Toutes ces règles se trouvent dans la note du jury aux candidats du 9 janvier 2020. En voici une synthèse.

La forme du mémoire professionnel est tout aussi importante que son contenu et un candidat expert-comptable stagiaire qui ne la respecterait pas, verrait sa note finale diminuer.

En janvier 2020, le président du jury rappelle aussi que les parties, chapitres et sections doivent comporter, comme dans tout écrit universitaire, des introductions, annonces de plan et formules de transition...

Quel que soit le sujet du mémoire, technique ou non technique, lié à l'expertise comptable, à un secteur d'activité, au commissariat aux comptes, ces règles doivent être suivies.

Les meilleurs mémoires sont accessibles gratuitement pour les experts-comptables stagiaires et mémorialistes.

Quelles sont les règles de mise en page du mémoire de DEC ?

La présentation, la pagination, la numérotation des pages et les annexes du mémoire du diplôme d'expertise comptable suivent des règles précises.

Concernant la mise en page du mémoire, il s'agit de respecter les prescriptions suivantes :

  • 100 pages (à +/- 5% près) sans la note à l'attention des examinateurs, les annexes, la bibliographie (du début de l'introduction à la conclusion) ;
  • pages numérotées depuis la première à la dernière (y compris les annexes) ;
  • numérotation de tous les tableaux, images, graphiques, etc...
  • interligne : 1,5 soit 1 800 à 1 900 signes par page, espaces compris ;
  • marge intérieure et marge extérieure respectivement de 3 et 4 cms ;
  • impression recto-verso obligatoire « en miroir » ou « pages vis à vis ».

Enfin, le jury attire l'attention des candidats sur l'orthographe et la grammaire, le style, les introductions, annonces de plan, formules de transition.

Il rappelle ainsi que « le mémoire d'expertise comptable est une démonstration, une construction qui obéit à une logique, à un raisonnement et il importe d'accompagner le lecteur (examinateur ou autre) dans la compréhension du raisonnement, de la méthodologie suivie, etc.. ».

Ces éléments d'introduction « permettent d'expliquer là ou on en est, ce que l'on va faire maintenant et comment on va le faire. Cela peut tenir en une phrase ou deux... ».

« Si le plan est livré « brut de décoffrage » le suivi de la lecture en sera plus difficile et le risque de perdre le lecteur plus important ».

Idéalement, le mémoire sera relu quelques semaines avant la date limite de dépôt pour permettre les dernières corrections.

Quelle police de caractères pour le mémoire d'expertise comptable ?

Les polices les plus utilisées sont Times New Roman, Arial et Calibri avec une taille entre 11 et 12 pour le corps du texte.

L'essentiel ici est d'utiliser une police de caractères lisible pour que le mémoire soit agréable à lire et de respecter le nombre de signes, espaces compris, par page.

Comment présenter les tableaux, graphiques, figures dans le mémoire de DEC ?

Les tableaux, graphiques, figures doivent être numérotés et comporter la mention de leur origine le cas échéant et les tableaux doivent en plus comporter un titre.

Quelles sont les différentes parties du mémoire de DEC ?

Un mémoire d'expertise-comptable comporte différentes parties, plus ou moins longues, à présenter dans l'ordre.

Une page de garde non-numérotée mentionne :

  • les nom, prénom, adresse de l'auteur (nom de jeune fille pour les femmes mariées) ;
  • « Diplôme d'expertise comptable - session de mai ou novembre - année » ;
  • « Mémoire » ;
  • titre entièrement en majuscules.

Une note liminaire pour les candidats qui ont déjà passé une première soutenance du mémoire de DEC indique les modifications apportées au mémoire.

Un sommaire d'une page comprenant les parties et chapitres est placé au tout début.

Une note de synthèse de deux ou trois pages résume le contenu et les apports du mémoire pour donner envie de le lire.

Viennent ensuite l'introduction et les différentes parties du mémoire suivie de la conclusion finale. Chaque partie du mémoire comportera elle-même une introduction et une conclusion.

Un soin tout particulier devra être apporté à l'introduction et à la conclusion qui sont parfois les premiers éléments que lit un examinateur pour se faire une première opinion.

Une table des matières détaillée et paginée (voir un exemple annexe 1) est placée à la fin du mémoire et s'obtient en quelques clics dans Word.

La bibliographie et les annexes terminent le mémoire.

Comment choisir ses annexes pour le mémoire de DEC ?

Tous les éléments qui ne peuvent être insérés dans le corps du mémoire, figureront en annexe. C'est le cas des tableaux et figures, des documents de plus d'une page mais aussi des outils utiles à la profession.

Ainsi, les annexes complètent le mémoire et ne doivent y figurer que si elles sont utiles. Tantôt vierges, tantôt complétées en situation réelle, il s'agira toujours d'en démontrer l'intérêt.

Un sommaire d'annexe ou une liste des annexes et leur numérotation doit être inséré pour en faciliter la lisibilité et permettre d'indiquer les parties du mémoire qui font référence aux annexes.

Comment présenter la bibliographie du mémoire de DEC ?

Les règles relatives à la rédaction de la bibliographie sont strictes : elle doit être classée par ordre alphabétique dans chaque catégorie (ouvrages, mémoires, articles, études, rapports, codes, textes de loi, sites internet).

Les références bibliographiques doivent être présentées de la manière suivante :

  • pour un ouvrage : nom de l'auteur et prénom, titre de l'ouvrage, éditeur, n° édition, année, nombre de pages ;
  • pour un article : nom de l'auteur et prénom, (année), titre de l'article, titre de la revue, numéro, pages ;
  • pour un site internet : nom du site + url en entier (date de la dernière consultation) ;
  • pour un mémoire : nom de l'auteur et prénom, titre du mémoire, session, nombres de pages.

La bibliographie du mémoire de DEC est très importante. Elle contient la liste exhaustive de tous les ouvrages, revues, mémoires, sites internet etc. qui ont été utilisés pour la rédaction du mémoire.

C'est une liste des seuls documents qui ont été lus par le candidat. Elle doit être complétée au fur et à mesure de l'avancement des travaux de recherche sur un sujet et actualisée pour la soutenance du mémoire.

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.