Comptalia

Quelques conseils pour la soutenance du mémoire du DEC

Soutenance du DEC
Article écrit par   sur LinkedIn (104 articles)
Modifié le
18 760 lectures

Ça y est, vous avez reçu votre convocation pour votre soutenance du DEC ! Il va désormais être essentiel de bien vous préparer et anticiper toutes les situations qui pourraient se présenter à vous : comment se déroule la soutenance ? Que faut-il prévoir avec soi ? Faut-il un support de présentation de type powerpoint ?

Ce sont tout autant de questions que vous serez amenés à vous poser. Nous vous donnons toutes les informations à savoir pour bien vous préparer à votre épreuve de soutenance.

L'arrivée sur place

Le jour J est arrivé : vous êtes sur place et votre stress est à son maximum. Jusque là, rien d'exceptionnel mais il va falloir bien gérer votre niveau de nervosité.

Etant donné que vous ne passerez pas votre oral tout de suite, vous devrez patienter. Dès votre arrivée, les personnes qui vous accueilleront essayeront de vous mettre à l'aise. Pour attendre votre heure de passage, on vous laissera dans une salle avec d'autres personnes passant leur épreuve de soutenance. Vous pourrez ainsi discuter et échanger sur différents sujets. Cela vous permettra de penser à autre chose qu'à votre oral.

Environ 15 minutes avant votre passage, on vous appellera et toutes les personnes devant passer leur oral seront nommées. Vous devrez patienter tous ensemble en attendant que les membres du jury viennent vous chercher en vue de votre épreuve orale.

 

Qui sont les examinateurs ?

Votre jury est composé de deux examinateurs. En toute logique, un des deux examinateurs est la personne qui vous a validé votre agrément.

Les examinateurs sont majoritairement des experts-comptables ou commissaires aux comptes. Les autres personnes susceptibles d'être dans votre jury sont des universitaires, des avocats ou encore des inspecteurs des impôts.

 

Comment se déroule la soutenance ?

La soutenance est prévue pour une durée d'une heure maximum. Durant votre oral, l'objectif sera de prouver que vous êtes bien l'auteur du mémoire mais aussi le défenseur des idées qui y sont exposées.

Présentation de 10 minutes

En tant que candidat, c'est vous qui démarrez la soutenance. Durant 10 minutes, vous devrez présenter votre travail. Vous devez axer cette présentation essentiellement sur les apports développés dans votre mémoire.

Quelle posture avoir pendant la soutenance ?

Durant votre soutenance, voici quelques incontournables que le candidat devra respecter :

  • ne préparez pas votre présentation sur une feuille. Cela donnera l'impression que vous lisez votre support et que vous ne connaissez pas votre sujet ;

  • regardez les examinateurs dans les yeux à tour de rôle ;

  • essayez d'avoir un débit oral régulier. Inutile de parler trop vite au risque que vos examinateurs ne vous comprennent pas ;

  • ayez une posture positive même si vous vous sentez en difficulté ;

  • souriez ! Le jour J, il s'agit de vendre votre mémoire et de montrer qu'il s'agit du meilleur mémoire !


 

La suite de la soutenance

Après la présentation d'environ 10 minutes, c'est au tour des examinateurs de poser des questions sur le mémoire au candidat. Cette phase de questions/réponses a pour objectif de prendre la majeure partie du temps de la soutenance.

Petite précision

Le rôle des examinateurs n'est pas de vous conseiller sur la manière de traiter le sujet. Il s'agit de votre étude et votre analyse. Charge à vous de défendre votre point de vue !

 

La phase de délibération

Cette phase est celle qui se déroule dès la sortie du candidat de la salle. Les examinateurs délibèrent sur la soutenance et le mémoire. Cette délibération permet de faire ressortir une note globale pour le candidat.

Une feuille de notation doit être complétée. Ce document a vocation à recenser les appréciations générales sur le mémoire et la soutenance. Cette feuille est d'autant plus importante dans les situations où la note donnée est inférieure à 10/20. Les examinateurs doivent motiver sur ce document les raisons justifiant cette évaluation : non respect du plan ou des consignes, la mise en forme non conforme, l'absence de réponse aux questions posées durant l'oral, absence d'apport personnel évaluable...

Que mentionne la feuille de notation pour une note éliminatoire ?

Les examinateurs doivent motiver les raisons qui les ont poussés à donner telle note au candidat. Pour une note inférieure à 10, ils devront reporter les instructions ou conseils en vue d'une nouvelle présentation à l'épreuve :

  • possibilité de conserver le sujet mais avec des modifications à prévoir au niveau de la rédaction ;

  • possibilité de conserver le sujet mais les examinateurs conseillent au candidat de re-déposer une nouvelle demande d'agrément ;

  • possibilité de conserver le sujet mais obligation de faire une nouvelle demande d'agrément ;

  • changement de sujet.

Quelle que soit la motivation des examinateurs à donner une note éliminatoire, le candidat devra prendre en compte les remarques données en vue d'une nouvelle présentation de son mémoire.

 

Faut-il prévoir un support pour la soutenance ?

Durant votre présentation des 10 minutes, vous avez la possibilité de vous appuyer sur un support. Ce support peut être un ordinateur portable autonome ou une tablette tactile pour présenter votre travail ou l'outil développé. Par contre, le support informatique que vous utiliserez devra être totalement autonome : aucune alimentation sur secteur ne sera admise et la présentation devra se faire directement sur l'écran.

Notre conseil

A notre avis, le jour de votre soutenance vous aurez déjà assez de stress à gérer pour ne pas en rajouter avec un éventuel problème informatique. Alors, faites votre présentation directement à l'oral ou, éventuellement, avec un support papier.

 

La technique de déstabilisation

Avant de vous présenter à votre soutenance, autant poser le cadre dans l'hypothèse du pire des scénarios et vous préparer à y faire face.

Dans le pire des cas, les examinateurs tenteront de vous déstabiliser. Si vous ressentez que la situation dérape, il est essentiel de vous y être préparé au préalable.

Voici quelques conseils :

  • calmez-vous en prenant de grandes respirations qui vous permettront d'évacuer votre stress et votre anxiété ;
  • pour une question dont vous n'avez pas la réponse, n'hésitez pas à demander à l'examinateur de préciser sa question par un exemple. Cela vous permettra de gagner un peu de temps pour rebondir ;
  • vous pouvez dévier votre réflexion de la question initiale vers un point que vous maîtrisez. Cela vous permettra de reprendre la parole mais surtout d'être dans votre zone de confort face aux examinateurs. 

 

Ce qu'il faut absolument éviter durant votre oral !

Comme pour toute épreuve de soutenance, certaines paroles sont à éviter. Nous vous faisons l'écueil des propos à éviter à tout prix lors de votre oral.

Ne soyez pas possessif

Évitez absolument de parler de « mon cabinet », « mes dossiers », « mes clients »... Il s'agit du cabinet où vous travaillez, des dossiers appartenant au cabinet et des clients gérés au cabinet ! Restez humble et surtout à votre place !

Évitez les notions de taille de cabinet

Les propos dans le genre « gros cabinet » ou « cabinet à taille humaine » auront l'effet inverse à celui recherché : l'examinateur en viendrait à vous poser la question sur ce qu'est un « cabinet à taille inhumaine » ou encore de donner la définition d'un « petit cabinet ».

Ne sous-estimez pas vos examinateurs

Évitez les propos dans le style « vous avez mal lu » ou « vous n'avez pas compris ». N'oubliez pas que les examinateurs sont diplômés depuis quelques années mais pas vous !

Même si ces remarques semblent évidentes pour nombre d'entre vous, qui approchez de la soutenance de votre mémoire du DEC, les éléments recensés ici ont vocation à vous mettre en condition avant l'épreuve. Tous les conseils ou retours d'expériences sont bons à prendre. Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance pour votre oral !

Vénaïg Le Bris

Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.

Twitter   Facebook   Linkedin

IGEFI