Le mémoire du DEC : quelques conseils pratiques

Article écrit par (108 articles)
Modifié le
3 071 lectures
Dossier lu 356 057 fois

Vous entrez dans le vif du sujet. Même si vous avez bien démarré votre travail de rédaction, il vous reste certainement quelques questions que vous vous posez. Que ce soit sur le fond ou la forme, à ce stade, il est normal d'avoir des interrogations.

Nous allons tenter de répondre aux principales questions que le candidat pourra se poser tout au long de son travail de rédaction.

Le sommaire et la table des matières

Pensez à automatiser le sommaire durant la rédaction de votre mémoire grâce à Microsoft Word par l'insertion d'une table des matières. Ainsi, toute mise à jour dans le titre d'une partie ou sous-partie de votre mémoire sera modifié immédiatement dans votre sommaire ou votre table des matières. Cela vous évitera quelques déconvenues par des titres de même hiérarchie mais sans le même intitulé !

Les annexes

Les annexes viennent en complément de votre développement. L'examinateur pourra s'y appuyer pour une meilleure compréhension de vos idées. Il est donc essentiel de ne pas sous-estimer l'importance des annexes dans votre mémoire du DEC.

Que mettre dans les annexes ?

Les annexes doivent comporter tout document de plus d'une page qui ne pourrait pas être mis dans le corps du mémoire. Il est tout aussi important d'apporter du soin à la présentation des annexes qu'à celui du corps du mémoire.

Il est également précisé dans la note du jury que les annexes doivent venir à l'appui du mémoire. Il ne s'agit pas de mettre des documents pour « combler ». Les annexes apportées doivent être en lien direct avec le sujet.

Les annexes doivent-elles être remplies ou vierges ?

L'outil que vous pourrez proposer sera vierge sur le support USB que vous fournirez à vos examinateurs lors de l'envoi de votre mémoire du DEC. C'est pourquoi, il est préférable de mettre des annexes complétées par un exemple concret. Ainsi la mise en application sera prouvée vis-à-vis de votre jury et vous pourrez démontrer l'utilité de vos annexes plus facilement.

Faut-il un second tome pour les annexes ?

Il n'y a pas de règle bien précise sur le sujet : intégrer les annexes dans un seul et même tome ? Deux tomes dissociés ? La décision reste libre.

Toutefois, pour l'avoir testé, il est plutôt conseillé de partir sur deux tomes dissociés l'un de l'autre. Lors de la lecture, le renvoi vers les annexes permet de conserver les deux pages concernées (le développement et l'annexe) l'une à côté de l'autre. Cela évitera des allers-retours pour consulter le texte et l'annexe : une réelle perte de temps pour le lecteur et un manque de confort durant la lecture.

Conseil

Conservez le même esprit dans votre présentation des annexes que le corps de votre mémoire que ce soit sur le contenu que la présentation.

De plus, pensez à insérer une table des matières spécifiquement pour vos annexes. Vous faciliterez la recherche de vos annexes pour les membres du jury !


Quelle mise en page à respecter ?

La note du jury donne un certain nombre de précisions sur la mise en page à respecter. Toutefois, il n'y a aucune mention apportée sur la mise en forme des annexes.

Dans ces conditions, il faut partir du principe que les annexes doivent présenter les mêmes critères que le corps du mémoire en termes de marge, de police ou de taille des caractères. Une souplesse sera accordée du fait de la présence de tableaux ou encore de schémas. Essayez simplement de conserver la présentation de votre développement pour vos textes placés en annexes.

La bibliographie

La bibliographie est le reflet de votre travail de recherche réalisé depuis de longs mois voire de longues années pour certains.

Faut-il actualiser la bibliographie ?

Ce n'est pas parce que vous avez obtenu votre agrément que la bibliographie doit rester figée ! Le sujet que vous avez retenu continue d'évoluer. Il vous faudra vous tenir informé des évolutions, entre le moment où vous avez déposé votre notice, jusqu'au dépôt de votre mémoire.

De plus, en tant que futur professionnel, vous pouvez consulter les meilleurs mémoires déposés auprès de la « bibliotique ». C'est un lien mis à votre disposition qui vous permettra de vous renseigner sur tous les travaux réalisés par vos pairs. De plus, en tant qu'expert comptable stagiaire, vous bénéficiez d'un accès gratuit et illimité. Alors profitez en !

Conseil

Votre demande d'agrément est acceptée et vous vous apercevez qu'un sujet similaire au vôtre vient d'être déposé sur la bibliotique ? Pas de panique ! Votre manière de l'aborder ne sera pas forcément la même. Évitez simplement de lire ou alors, uniquement, la table des matières. Le risque de lire le développement du mémoire sera d'orienter votre réflexion de manière inconsciente.


Faut-il mentionner des ouvrages généralistes ?

En tant que candidat, vous pouvez être amené à vous demander s'il y a un intérêt à mentionner dans votre bibliographie des ouvrages généralistes tels qu'un texte de loi ou un mémento. La réponse est tout simplement non. En effet, le fait d'indiquer l'ouvrage « Code général des impôts » ou encore le « Mémento fiscal », n'apporte aucune valeur ajoutée. Il s'agit simplement d'une documentation de base que tout candidat aura déjà consulté. Il faut rester sur des notions de documents ayant une valeur scientifique et/ou professionnelle.

Conseil

Dans l'hypothèse où vous seriez amené à reprendre un extrait d'une de vos sources bibliographiques, n'oubliez pas de donner la référence avec précision. Cela vous évitera tout risque d'accusation de plagiat et ainsi d'éviter des poursuites disciplinaires et/ou judiciaires.


Quelle mise en forme pour la bibliographie ?

La note du jury donne des indications assez précises sur le format à respecter pour la bibliographie.

Dans un premier temps, il s'agit de respecter la hiérarchie des textes et ouvrages mentionnés c'est-à-dire les ouvrages, les articles, la jurisprudence, les mémoires d'expertise comptable...

Une mention bien précise est également apportée quant à la forme de la référence donnée :

  • ouvrages : nom prénom, titre de l'ouvrage, éditeur, n° édition, année, nombre de pages ;
  • articles : nom prénom, (année), titre de l'article, titre de la revue, numéro, pages ;
  • site internet : nom du site, le lien vers le site (www...), la date de dernière consultation.

_____________________________


Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.