DCG Comptabilité approfondie : programme et conseils

Article écrit par (633 articles)
Modifié le
45 960 lectures
Dossier lu 1 226 508 fois

La comptabilité approfondie fait partie du nouvel axe 2 « Gestion comptable et financière » du diplôme de comptabilité et de gestion, ou DCG.

L'objectif de cet axe 2 est d'apprendre aux candidats à développer des compétences spécifiques telles que la recherche, le calcul et la validation d'informations financières, l'exploitation d'une documentation, l'identification d'outils d'analyse adaptés, l'exploitation des résultats obtenus et la rédaction d'un argumentaire.

En DCG UE10, il s'agit avant tout d'approfondir les notions comptables de bases, vues dans le cadre de l'UE9 Comptabilité.

L'épreuve de DCG 10 se prépare généralement soit en 2è soit en 3è année selon les écoles.

Le nouveau programme de cette unité d'enseignement compte 20 heures de cours supplémentaires. Les parties qui disparaissent sont :

Ces parties sont désormais enseignées en DSCG.

Le programme de DCG Comptabilité approfondie

Le programme de l'UE10 est probablement l'un de ceux qui a le plus évolué. Outre le reclassement des différentes notions par compétences attendues, le programme est remanié en même temps que le nombre d'heures attribué à chacune des partiels.

Les 170 heures de cours sont ainsi réparties en 5 grandes parties qui sont intitulées :

  • profession comptable et normalisation comptable (15 heures) ;
  • actif (70 heures) ;
  • passif (45 heures) ;
  • charges et produits (30 heures) ;
  • entités spécifiques (15 heures).

Le programme est centré sur les principes comptables fondamentaux tout en obligeant l'étudiant à connaître un certain nombre de cas spécifiques. Seuls les cas spécifiques mentionnés au programme doivent être connus.

Ainsi, dans le cadre des entités spécifiques, dernière partie du programme, seules les associations et les collectivités territoriales sont citées. Les sociétés civiles et les professions libérales ne sont plus au programme.

La partie relative à la profession et à la normalisation comptable doit permettre au candidat de comprendre le rôle de la profession et l'importance de la normalisation comptable dans une économie mondialisée.

Les deux parties qui traitent de la comptabilisation des actifs et passifs constituent l'essentiel du programme de l'UE10. Aux principes fondamentaux s'ajoutent des cas particuliers tels que les :

  • brevets et marques ;
  • logiciels et sites internet ;
  • fonds commerciaux ;
  • quotas d'émission de gaz à effet de serre ;
  • sinistres ;
  • augmentations et réductions de capital ;
  • emprunts obligataires ;
  • etc.

Enfin, les charges et produits sont notamment vus à travers les notions :

  • d'abonnement ;
  • d'événements postérieurs à la clôture de l'exercice ;
  • de contrats à long terme ;
  • ou encore de changements comptables.

C'est donc un programme relativement dense qui oblige l'étudiant à bien comprendre les grands principes avant d'aborder les spécificités.

Télécharger le programme complet du DCG Comptabilité approfondie au format PDF (1709 téléchargements)

Retrouver notre analyse des sujets récurrents aux examens pour le DCG UE10.

Fichiers à télécharger

Conseils pour réussir l'épreuve de DCG Comptabilité approfondie

Pourcentage de candidats ayant certifié l'UE10

  • 2021 : 34,5%
  • 2020 : 27,8%
  • 2019 : 8,2%

Moyenne de l'épreuve DCG UE10

  • 2021 : 8,3 / 20
  • 2020 : 7,9 / 20
  • 2019 : 8,2 / 20

DCG UE10 : taux de réussite, moyenne des notes et nombre de candidats présents

Source : rapport du jury du DCG

Conseils pour l'épreuve de DCG UE10

Pour chacune des missions, il est attendu du candidat qu'il réponde aux questions en étant vigilant :

  • au verbe utilisé afin de faire le lien avec les compétences du programme ;
  • à bien structurer la réponse en droit et en fait ;
  • une conclusion d'une phrase est attendue pour répondre explicitement à la question.

La rénovation du DCG met l'accent sur l'acquisition de compétences et notamment celles relevant de l'analyse. Cela se traduit concrètement par une évolution importante au niveau du questionnement et du barème : les questions relevant de la technicité comptable pèsent autant que celles relevant de l'analyse, aboutissant à une répartition des points proche du 40%-60%.

Cette inflexion doit avoir des conséquences sur la préparation du candidat qui doit à la fois maîtriser la technique comptable, mais également être capable de justifier une écriture comptable, de commenter ou d'analyser des données comptables.

La maîtrise des techniques comptables (histoire, définitions, rôle, principes comptables fondamentaux, normalisation et réglementation comptable...) est essentielle pour permettre de prendre du recul par rapport aux situations proposées et de réaliser les analyses demandées. Le contenu du programme est très dense.

L'épreuve comporte plusieurs dossiers indépendants qui peuvent être traités dans un ordre différent.

L'UE10 de comptabilité approfondie porte sur l'ensemble du programme, il est donc important de ne faire aucune « impasse » dans les révisions. D'une manière générale, cette épreuve nécessite une préparation rigoureuse si possible en prenant appui sur un centre de formation.

Aucun matériel n'étant autorisé pour traiter le sujet proposé qui comporte plusieurs dossiers, la maîtrise du calcul mental est importante, notamment pour réaliser des contrôles de vraisemblance des sommes proposées.

Le jour de l'examen, les candidats doivent prendre connaissance rapidement de l'intégralité du sujet afin de commencer à traiter les dossiers dans lesquels ils se sentent le plus à l'aise.

Il est important de lire attentivement les questions posées afin de fournir une réponse adaptée.

La relecture de ses réponses permet de vérifier s'il n'y a pas une omission de numéro de comptes ou une omission de valeur ou s'il n'y a pas d'erreur de cohérence au sein d'une analyse menée.

Il est conseillé de s'entraîner avec les corrigés officiels et les propositions de corrigés du DCG des années précédentes.

$$DCG$$