DCG Contrôle de gestion : programme et conseils pour l'UE11

Article écrit par (570 articles)
Modifié le
42 419 lectures
Dossier lu 1 210 709 fois

Avec la comptabilité, la comptabilité approfondie et la finance d'entreprise, le contrôle de gestion fait partie de l'axe 2 « Gestion comptable et financière » du diplôme de comptabilité et de gestion, ou DCG.

L'examen de DCG UE11 est une épreuve écrite de 4 heures affectée d'un coefficient 1 qui permet d'obtenir, comme toutes les épreuves désormais, 14 crédits européens.

Le contrôle de gestion est une matière qui se prépare en deuxième ou troisième année selon les écoles. Elle compte désormais quatre parties principales et le reclassement en fonction des compétences attendues doit permettre une mise en perspective des notions et mécanismes.

L'accent est mis sur l'accompagnement à la prise de décision et les évolutions du métier vers des fonctions de conseil et de communication.

C'est une épreuve écrite qui porte sur l'étude d'une ou de plusieurs situations permettant d'analyser plusieurs problématiques de gestion.

Avant la réforme du DCG, l'épreuve écrite portait sur l'étude d'une ou de plusieurs situations pratiques et/ou un ou plusieurs exercices et/ou une ou plusieurs questions.

Le programme de DCG Contrôle de gestion

Le nouveau programme compte 200 heures de cours soit une dizaine d'heures de moins qu'auparavant.

Les 4 parties du nouveau programme sont le positionnement du contrôle de gestion et identification du métier, la détermination et analyse des coûts comme réponse à différents problèmes de gestion, la gestion budgétaire et les outils d'amélioration de la performance.

La première partie permet de présenter la contingence du contrôle de gestion et ses différentes applications. Elle présente le contrôle de gestion comme un processus d'aide à la décision dans une organisation.

La seconde partie permet d'appréhender la construction d'un modèle de coût et les différentes méthodes de calcul avant d'aborder les outils mathématiques qui permettent la prise en compte d'éléments aléatoires.

La gestion budgétaire englobe tous les aspects de l'activité de l'organisation, de la budgétisation au contrôle budgétaire. Il s'agit de traiter la structuration de l'organisation (centres de responsabilité, différents acteurs ...) et les outils et procédures de la gestion budgétaire.

La quatrième et dernière partie aborde les outils d'optimisation et la construction de tableaux de bord.

Télécharger le programme complet du DCG Contrôle de gestion au format PDF (1525 téléchargements)

Retrouver notre analyse des sujets récurrents aux examens pour le DCG UE11.

Fichiers à télécharger

Se préparer à l'épreuve de DCG Contrôle de gestion

Pourcentage de candidats ayant certifié l'UE11

  • 2021 : 41,9%
  • 2020 : 25,2%
  • 2019 : 42%

Moyenne de l'épreuve DCG UE11

  • 2021 : 8,7 / 20
  • 2020 : 6,8 / 20
  • 2019 : 8,8 / 20

DCG Contrôle de gestion : taux de réussite, moyenne des notes et nombre de candidats présents

Source : rapport du jury du DCG

Conseils pour l'épreuve de DCG UE11

Cette épreuve fait partie des épreuves écrites les plus longues du DCG.

Les concepteurs de sujet proposent un cas contextualisé à étudier, c'est-à-dire un cas pratique « qui raconte une histoire » relative à une entité organisationnelle permettant de couvrir une large partie du programme. En conséquence, les calculs de coûts chronophages, gourmands en temps et peu exploitables pour l'évaluation du candidat ont tendance à s'amenuiser pour privilégier la réflexion et l'éclairage de décisions de gestion. Les calculs et la technique ne constituent pas une finalité mais doivent être mis au service d'un problème opérationnel à régler.

Pour chacune des missions, il est attendu du candidat qu'il réponde aux questions en étant vigilant :

  • au verbe utilisé afin de faire le lien avec les compétences du programme ;- à bien structurer la réponse en droit et en fait ;
  • une conclusion d'une phrase est attendue pour répondre explicitement à la question.

La rénovation du DCG met l'accent sur l'acquisition de compétences et notamment celles relevant de l'analyse. Cela se traduit concrètement par une évolution importante au niveau du questionnement et du barème : les questions relevant de la technicité du contrôle de gestion pèsent quasiment autant que celles relevant de l'analyse, aboutissant à une répartition des points proche du 40%-60%.

Cette inflexion doit avoir des conséquences sur la préparation du candidat qui doit à la fois maîtriser la technique comptable, mais également être capable de justifier, de commenter ou d'analyser des données relatives au contrôle de gestion ou des questionnements d'organisation.

Le candidat a intérêt, dans la mesure où il le peut, à respecter l'ordre suggéré car celui-ci permet souvent d'entrer plus aisément dans la logique du cas.

L'UE11 est une épreuve difficile tant par sa durée que par la mise en oeuvre des savoirs. Il est donc indispensable de se présenter à la suite d'une préparation sérieuse et rigoureuse.

Préparation de l'épreuve

Un programme annuel de formation à l'épreuve constitue le cadre idéal de préparation. D'autres formules sont cependant envisageables :

  • formation en séminaires intensifs ;
  • formation à distance ;
  • auto formation.

Quel que soit le mode retenu, un travail personnel important est réclamé et doit être organisé. Il doit s'inscrire dans la durée afin de permettre une bonne acquisition des connaissances et un recul par rapport aux outils manipulés.

Un rythme régulier de travail est évidemment conseillé (il favorise l'entretien de la mémoire et constitue des gammes analogues à celles pratiquées par un musicien).

Gestion du temps de l'épreuve

La préparation de la ou des copies peut être effectuée généralement avant le temps réglementaire.
Avant de se lancer, une lecture complète et rapide du sujet (questions et annexes) est impérative et permet :

  • d'identifier le fil conducteur et les principales difficultés. Les réponses sont souvent dans les questions suivantes ;
  • d'établir le timing de progression que vous noterez sur le sujet en indiquant l'horaire prévu d'achèvement des parties. Le barème indicatif est souvent établi proportionnellement au temps passé. La première partie est souvent longue du fait du temps nécessaire à la familiarisation avec les données. N'oubliez pas de prévoir 10 minutes incompressibles pour la relecture et le soin à apporter à votre copie.

Il est conseillé de s'entraîner avec les corrigés officiels et les propositions de corrigés du DCG des années précédentes.

$$DCG$$