L'essentiel du plan de mémoire de DSCG : les différentes parties

Article écrit par (134 articles)
Modifié le
79 405 lectures
Dossier lu 582 687 fois

Le mémoire de DSCG comprend deux parties, la seconde faisant 50 pages maximum. A ces deux parties s'ajoutent des pages qui sont le sommaire, l'introduction générale, le résumé, le lexique, la bibliographie, les annexes.

Faire preuve de rigueur dans la composition de son mémoire ne peut que faire gagner des points au candidat.

Au diplôme supérieur de comptabilité et de gestion, le mémoire ne doit pas être confondu avec le rapport de stage. Ce sont deux exercices différents pour lesquels les membres du jury ont des exigences différentes.

Comme le rapport de stage, le mémoire est composé d'un certain nombre de parties, de la page de garde aux annexes.

Ce sont ces différents éléments, c'est-à-dire la structure du mémoire de DSCG, qui seront présentés ici. Les règles de rédaction du mémoire de DSCG (style et contenu) seront présentées dans un autre article de ce dossier.

Les différents types de plans du mémoire de DSCG

Le plan détaillé est un point essentiel de votre mémoire car c'est grâce à cette base que vous pourrez rédiger vos idées en respectant une certaine cohésion. Pour faire simple, c'est votre plan qui va vous permettre de coordonner vos pensées et de rendre votre mémoire compréhensible.

Le plan peut se présenter sous différentes formes :

  • un plan par catégorie c'est-à-dire que vous allez présenter les différents éléments d'un problème ou d'une situation par points communs ;
  • un plan diagnostic c'est-à-dire que votre plan de recherche permettra de présenter la ou les solutions possibles. Vous énoncerez le problème, analyserez les origines du problème puis présenterez la ou les solutions ainsi que leurs conséquences ;
  • un plan dialectique qui est une forme de plan plus classique sous la forme d'un débat présenté par la thèse, l'antithèse et la synthèse.

Ici tout dépend de l'objectif : présenter un plan selon le concept des économistes ou celui des juristes en deux parties ou un plan qui sera présenté en trois parties. L'objectif est de présenter un plan équilibré et qui permettra de structurer au mieux le cheminement de votre analyse.

L'autre caractéristique de ce plan sera d'être précis et clair dans sa formulation en évitant des phrases trop longues, par exemple.

Les premières pages du mémoire de DSCG

Votre mémoire doit démarrer par un certain nombre de pages qui précèdent les deux grandes parties. On peut citer :

  • la page de garde sur laquelle vous mentionnez le nom et l'adresse de l'entreprise dans laquelle vous avez réalisé votre stage, la mention « DSCG » et « Soutenance (mois et année) » ;
  • les remerciements à l'entreprise qui vous a reçu durant 16 semaines sachant que cette partie n'est pas obligatoire dans votre mémoire ;
  • le résumé et les mots clés ;
  • le lexique qui présentera les termes techniques et les abréviations que vous avez pu utiliser tout au long de votre mémoire ;
  • le sommaire à partir duquel vous démarrez la pagination ;
  • l'introduction générale qui vous permet de présenter votre stage, l'organisation de l'entreprise qui vous a reçu ainsi votre sujet et de son intérêt avant d'annoncer le plan général.

Chaque partie devra faire une page sauf pour le sommaire que vous devrez détailler et pour lequel vous pourrez avoir deux ou trois pages.

Il est également possible d'y insérer une page des mots-clés que vous trouvez importants à recenser et définir dans ces premières pages afin que le lecteur puisse avoir une meilleure compréhension de votre mémoire. Cette page de mots-clés ne doit pas dépasser une page.

 

La première partie du mémoire de DSCG

Ici, vous présentez l'organisation de l'entreprise et décrivez les tâches réalisées durant vos 16 semaines de stage (ou expérience professionnelle). Cette partie doit faire quelques pages maximum.

La seconde partie du mémoire de DSCG

La seconde partie de votre mémoire est la plus importante et devra faire 50 pages au maximum. Elle comprend trois parties :

  • une introduction ;
  • un développement ;
  • une conclusion.

L'introduction se présente comme une introduction normale avec :

  • une accroche pour énoncer votre sujet et la justification de ce choix ;
  • la question de recherche qui sera posée avec la problématique et les hypothèses retenues ;
  • l'annonce du plan.

C'est cette partie qui va vous permettre de donner le ton pour la suite.

Le développement sera impérativement structuré en parties et sous parties en mobilisant les notions théoriques à votre méthodologie de recherche. Vous y présenterez également le résultat de votre recherche. N'oubliez pas que c'est une analyse d'un sujet combinée à une méthode de recherche qui est demandée et non pas une description basique.

La conclusion devra récapituler les points abordés dans votre développement tout en présentant le résultat. Comme dans toute conclusion, vous ouvrirez le sujet en y abordant un sujet proche du vôtre.

La conclusion générale

La conclusion de ce mémoire écrit contient les apports du mémoire de recherche en gestion et du sujet, la réponse au problème rencontré. Elle récapitule les points essentiels de la démonstration ou de l'explication avant de proposer une ouverture.

Les dernières pages

Les dernières pages de votre mémoire devront mentionner :

  • votre bibliographie présentée en une ou deux pages maximum et issue de la recherche documentaire ;
  • les annexes.

Vos références devront être faites par type (revues, ouvrages...).

Le respect des normes de présentation de la bibliographie est indispensable. Ces normes sont téléchargeables sur le site du SIEC.

Les annexes peuvent se présenter sous différentes formes (documents internes à l'entreprise, des tableaux, des graphiques, etc.) et les pages doivent être titrées, numérotées et paginées.



Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.