Conseils pour le jour de l'épreuve DCG UE7

Article écrit par (572 articles)
Modifié le
2 243 lectures
Dossier lu 12 302 fois

L'épreuve de management est une épreuve de 4 heures composée de deux parties.

1ère partie : une analyse managériale portant sur une organisation (entreprise, organisation publique, association...) (10 points)

  • des questions de 3 à 5 (depuis 2020, le dossier comportait 4 questions) ;
  • des documents numérotés (10 en 2021 et 7 en 2020) de longueur et de formes différentes des textes, des tableaux sur un total de 9 à 12 pages.

2ème partie : une question problématisée (10 points)

  • une question ;
  • en lien avec l'organisation étudiée, le dossier documentaire, ou certains documents du dossier documentaire.

1ère partie : analyse managériale



Étape 1

Bien lire toutes les questions avant de lire les documents afin de :

1- Cibler les mots clés de la question et associer la question posée à une des 4 sections du programme d'UE7.

2- Repérer le verbe employé en début de question qui détermine le contenu de votre réponse, le type de réponse souhaitée.

Premier terme de la question

Contenu

Exemples

Identifier

Il s'agit d'exploiter les documents pour faire ressortir les éléments clefs correspondant à la question.

Identifier les objectifs d'une organisation.

Repérer

Repérer les influences réciproques entre une organisation et son environnement.

Mettre en évidence

Mettre en évidence des évolutions sociétales impactant une organisation.

Distinguer

Il s'agit de différencier les niveaux, types lorsqu'il y a une classification, une typologie.

Il s'agit de mettre en évidence ce qui les démarque à travers leurs spécificités.

Distinguer les différents niveaux de stratégies.

Caractériser

Il s'agit de mettre en évidence de façon analytique un problème, un concept en repérant ses spécificités, sa nature.

Caractériser les processus de coordination.

Conduire

Il s'agit de réaliser, mener une opération en ayant recours à un ou des outils adaptés.

Conduire un diagnostic stratégique à l'aide d'outils d'analyse.

Relier

Il s'agit d'associer les différents éléments de la question comme l'incidence d'un élément sur l'autre.

Relier les problèmes techniques et les problèmes humains dans les processus de décision.

Proposer

Il s'agit dans une situation donnée qui aura été caractérisée de présenter une solution adéquate, adaptée.

Proposer des modes d'animation adaptés.

Analyser

Il s'agit d'expliquer une situation précise à partir des documents et des compétences du candidat. Donc la structure de la réponse doit être : dans un premier temps de caractériser/d'identifier/de distinguer puis dans un second temps de mettre en évidence des particularités, interactions, effets et apporter des critiques.

Analyser la chaîne de valeur d'une organisation en différenciant les activités principales et les activités de support.

Expliquer

Il s'agit d'identifier un choix, une situation, une décision et d'en trouver les causes, les raisons qu'elles soient internes et/ou externes.

Expliquer l'évolution stratégique d'une organisation.

Justifier

Il s'agit dans un premier temps de caractériser/d'identifier/de distinguer puis dans un second temps de mettre en évidence les facteurs internes et externes explicatifs. Faire un SWOT est par exemple pertinent.

Justifier l'existence et l'évolution des organisations.

Apprécier

Il s'agit d'estimer, d'évaluer en mettant en évidence si ce dont il est question est efficace, efficient, pertinent.

Apprécier le degré d'internalisation et d'intégration d'un processus.

3- Définir le terme ou les termes de la question

Exemple gouvernance

Cet aspect est particulièrement important pour deux raisons :

  • la réponse rédigée à la question doit définir le ou les termes utilisé(s) ;
  • le(s) terme(s) permet de mobiliser les compétences acquises, les concepts clefs et éventuellement les auteurs.

Exemple

Place dans le programme

Savoirs

Auteurs/théories

Exemple gouvernance

1.3 Quelles relations entre l'organisation et ses parties prenantes

Types de gouvernance : gouvernance actionnariale, familiale, partenariale

Théorie des parties prenantes - Freeman

Théorie de l'agence - Jensen et Meckling

Étape 2

Lire les documents en les répartissant en fonction des questions posées et en identifiant les idées forces qui vont permettre de répondre aux questions et d'argumenter. Utiliser des surligneurs de couleurs différentes pour chaque question.

Étape 3

Rédiger les réponses aux questions en utilisant la technique de l'entonnoir à savoir.

2ème partie : question problématisée

Cet exercice consiste à répondre à la question posée de façon claire.

La réponse claire suppose que :

Il s'agit de rédiger un préambule c'est-à-dire une introduction.

Il s'agit de contextualiser la problématique.

1. Contexte du sujet qui conduit au sujet posé = à partir de la situation

2. Présentation de l'organisation et de son environnement

3. Définition des concepts

4. Annonce le plan

La structuration doit être apparente.

Dans chaque sous-partie, il faut au moins un argument.

Un argument est une combinaison composée d'une idée/connaissance, de l'exploitation des documents du cas et d'une théorie/auteur.

Axe 1 ou Première partie. Titre

Ex : L'importance de la prise en compte des parties prenantes pour assurer la performance économique.

SP1 Parties prenantes internes

Phrase de transition

SP2 Parties prenantes externes

Phrase de transition

Axe 2 ou Deuxième partie

L'importance de la prise en compte des parties prenantes pour la performance sociale.

SP1. Parties prenantes internes

Phrase de transition

SP2 Parties prenantes externes

Conclusion

Résumé des arguments développés