DSCG UE4 Comptabilité et audit : programme, taux de réussite et conseils

Article écrit par (1264 articles)
Publié le
Modifié le 02/10/2023
53 148 lectures
Dossier lu 948 792 fois

L'UE4 du DSCG est composée de deux matières, la comptabilité (consolidation/fusion) et l'audit. C'est une épreuve très technique qui demande un travail rigoureux et une maturité importante.

Le taux de réussite de l'UE4 du DSCG varie fortement selon les années avec en moyenne 24% depuis 8 ans (30,33% en 2022, 22,42% en 2021 et 24,51% en 2020). Plus d'un tiers des candidats en 2022 ont eu une note éliminatoire inférieure à 6/20.

L'épreuve de comptabilité et audit du DSCG est l'une des deux épreuves qui ne peuvent faire l'objet d'aucune dispense d'épreuve. Même les titulaires du master CCA doivent la passer.

Il faut maîtriser les connaissances associées recouvrant un programme vaste en droit et très technique en comptabilité et audit

Le programme de DSCG UE4 Comptabilité et audit

Le programme de DSCG UE4 prévoit une période de formation de 180 heures. L'épreuve a une durée de 4 heures avec un coefficient de 1.5.

Le programme de l'UE4 du DSCG est divisé en 4 grandes parties qui sont :

  • les opérations de restructurations ;
  • les normes internationales ;
  • les comptes de groupes (principes de consolidation, processus d'élaboration des comptes de groupe, documents de synthèse des groupes) ;
  • l'audit (typologies des missions et organisation de la profession, principes fondamentaux de comportement des CAC et des EC, démarche générale d'audit).

Télécharger le programme complet du DSCG Comptabilité et audit (2793 téléchargements)

Retrouver notre analyse des sujets récurrents aux examens pour le DSCG UE4.

Télécharger le guide pratique 2023 du DSCG UE4 (266 téléchargements)

Se préparer à l'épreuve de DSCG UE4 Comptabilité et audit

Pourcentage de candidats ayant certifié l'UE4

  • 2022 : 30,33%
  • 2021 : 22,42%
  • 2020 : 24,51%
  • 2019 : 30,65%
  • 2018 : 18,94%

Pour cette épreuve, les taux de réussite continuent à être erratiques selon les années, avec 24,8% de réussite en moyenne sur les 8 dernières sessions.

En 2022, 32% des copies de l'UE4 ont eu des notes éliminatoires (notes inférieures à 6). Ce pourcentage est très élevé, signe que cette épreuve exige une préparation à l'examen.

DSCG UE4 : candidats présents / admins, taux de réussite

Source : rapport du jury du DSCG

Conseils pour l'épreuve de DSCG UE4

Les candidats doivent se préparer de manière complète et approfondie sur toutes les parties du programme. Les traitements attendus nécessitent une maîtrise précise des connaissances associées au programme de l'épreuve mais supposent également connues les bases de la comptabilité. Trop de candidats engagés dans la vie professionnelle ne peuvent atteindre un niveau correct sur les dossiers traitant de la consolidation et de la fusion sans une préparation sérieuse. Ce diplôme donnant le grade de master exige que les candidats travaillent en profondeur tout le programme.

Il y a un écart de niveau important entre le DCG et le DSCG en matière comptable, avec un ensemble de sujets complètement nouveaux qui nécessitent un fort investissement (comptes consolidés, audit, fusions et référentiel IFRS). De plus, la réussite de l'épreuve repose sur la maitrise par les candidats de 3 référentiels comptables : PCG, règlement ANC 2020-01 et IFRS.

Enfin, la gestion du temps est très importante afin de pouvoir traiter l'intégralité des dossiers de l'épreuve. Appréhender les calculs avec méthode (tout particulièrement en consolidation) peut faire gagner un temps précieux. Il peut être aussi opportun pour les candidats de commencer par les dossiers qu'ils maîtrisent le mieux. Enfin, il est de peu d'utilité d'apprendre par coeur des schémas d'écritures, il faut comprendre la logique des retraitements demandés.

Sur la forme, les correcteurs insistent sur la nécessité de présenter des copies faisant ressortir clairement les étapes de calculs, le détail de ces derniers et de présenter des écritures respectant les schémas usuels de présentation. En particulier, il semble surprenant de devoir rappeler à un niveau bac+5 qu'il importe de se munir d'une règle pour cette épreuve afin de tracer des traits, de séparer clairement les libellés et les sommes qui vont au débit et au crédit. Les calculs doivent aussi tous être justifiés car en cas d'erreur ou si plusieurs raisonnements sont possibles le correcteur doit pouvoir aisément accorder des points pour la cohérence des travaux.

$$PDSCGUE4$$