Conseils pour le jour de l'épreuve DSCG UE5

Article écrit par (751 articles)
Modifié le
1 866 lectures
Dossier lu 15 968 fois

L'épreuve de l'UE5, d'une durée de 3 heures, coefficient 1, se présente sous la forme de questions « portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents et/ou d'une ou plusieurs questions » selon les dispositions relatives aux épreuves parues au BO.

En pratique, au vu des sujets des sessions antérieures, il s'agit généralement de plusieurs dossiers (3 le plus souvent) comportant chacun plusieurs questions.

Comment aborder le sujet

Chaque dossier, chaque question peut mobiliser des connaissances correspondant à différents points du programme. Il faut donc bien connaître le programme pour discerner dans chaque question les différents aspects ou approches possibles. Tous les points abordés dans le programme sont importants et doivent être pris en compte.

Il est utile de prendre connaissance des sujets des sessions antérieures. Pas seulement pour voir quels ont été les thèmes abordés, mais pour en comprendre l'esprit.

S'il est possible de rattacher les différentes parties d'un sujet à un thème dominant, il ne faut pas perdre de vue que bien souvent les questions mobilisent des connaissances relatives à différents points du programme. Beaucoup d'aspects peuvent être vus sous plusieurs angles, c'est pourquoi il faut avoir une réflexion large avant de répondre à une question.

Exemple

La 3e partie du sujet 2021 portait sur le SI achats. Certains candidats ont été surpris, considérant qu'ils ne connaissaient rien sur le SI achats. Cependant, le SI achats étant une composante du système d'information de l'entreprise, les éléments de réponse étaient dans les cours, pas dans une partie spécifique « SI achats », mais dans différentes parties telles que systèmes d'entreprise, sécurité (aspects juridiques), architecture du SI...

Il s'agit donc d'identifier tous les éléments de connaissance en lien avec les questions puis de les mettre en perspective pour répondre dans le contexte.

Attention

Il ne s'agit pas de questions de cours qui impliqueraient de restituer des connaissances pour elles-mêmes, il s'agit d'une étude de cas, ce qui implique de contextualiser les réponses.

Trop de candidats qui semblent avoir des connaissances donnent des réponses qui ne correspondent pas, ou pas complètement, à la question posée dans le contexte du cas. Il est donc important de prendre le temps de lire attentivement le contexte et les questions afin d'éviter les contresens ou les réponses partielles.

Il est indispensable de réfléchir attentivement avant de répondre pour formuler des réponses qui prennent en compte les différents aspects pertinents tout en étant mises en perspective dans le contexte du cas.

Exemple

Le premier dossier du sujet de 2018 porte sur un projet de remplacement d'un Progiciel de Gestion Intégré (PGI) au sein d'une entreprise de taille intermédiaire. Cette question devait être abordée à la fois du point de vue stratégique et du point de vue opérationnel en termes de gestion de projet.

Il fallait donc la traiter sous l'angle de l'intégration du SI dans le cadre de l'alignement stratégique et mobiliser les connaissances relatives à la gestion de projet : acteurs, organes, conditions de réussite, coûts, délais, risques, gestion du changement...

Les réponses doivent être rédigées en s'appuyant sur des notions précises et en utilisant un vocabulaire approprié appartenant autant que possible au langage propre au domaine de connaissances.

 

S'organiser

Au niveau de l'organisation, il est important de bien répartir ses efforts et son temps pour répondre à toutes les questions. Les sujets donnent généralement des indications sur le barème, en nombre de points par partie, voire par question. Cette répartition des points est en principe proportionnelle au temps nécessaire pour chaque partie ou question. Cela permet de répartir le temps entre les parties, éventuellement entre les questions pour lesquelles cela donne aussi une indication de l'ampleur de la réponse attendue.

Pour avoir une vue d'ensemble et percevoir tous les aspects du sujet, il faut commencer par lire l'ensemble du sujet avant de commencer à répondre, afin de se mettre en situation et d'élargir sa réflexion pour percevoir toutes les pistes de réponses.

Il ne faut pas commettre l'erreur de consacrer trop de temps à une partie ou une question pour faire l'impasse sur d'autres. Une question sans réponse rapporte forcément zéro, alors qu'il est rare que ne soit pas valorisée une réponse un tant soit peu argumentée et reliée au sujet.

Soigner la forme

Comme dans toutes les épreuves, même si ce n'est pas l'objet principal, la présentation des réponses nécessite de faire preuve de qualités rédactionnelles. Trop de copies sont mal rédigées, comportant beaucoup de fautes d'orthographe et de syntaxe. Pour mieux mettre en valeur ses arguments, il est important de faire des phrases correctes, d'écrire lisiblement, d'organiser en paragraphes distincts les idées et arguments dès lors qu'ils prennent plus de quelques lignes, de structurer (plan) les réponses plus longues.

Lorsqu'un schéma ou un tableau est demandé, il faut apporter le soin nécessaire à la présentation, par exemple en utilisant une règle pour tirer des traits proprement.

Il peut arriver que des questions se recoupent un peu de sorte que beaucoup de candidats ont du mal à en cerner le périmètre et que leurs réponses sont redondantes. Il faut organiser ses idées de façon à éviter cela, mais ne pas céder à la facilité qui consiste à regrouper deux questions en une seule réponse, car cela revient à demander au correcteur de faire le tri.

Il vaut mieux éviter les renvois qui nuisent à la cohérence des réponses et n'en facilitent pas la compréhension. En conséquence, il faut réfléchir avant d'écrire et bien cerner ce que l'on veut dire. Cela souligne la nécessité de lire attentivement l'ensemble du sujet et d'en envisager tous les aspects avant de commencer à répondre.

En conclusion, une épreuve abordable si l'on est bien préparé en termes de connaissances et d'entraînement.

$$PDSCGUE5$$