Comment comptabiliser les en-cours ?

Article écrit par (144 articles)
Modifié le
1 035 lectures

Dès lors qu'une entreprise commence son activité, à chaque date de clôture, il lui sera nécessaire de déterminer la valeur de ses stocks de marchandises ou d'en-cours. C'est cette valeur qui sera à reporter dans le bilan en fin de période et qui aura un impact sur son résultat.

Comment comptabiliser les en-cours ?

Afin de constater les en-cours de production, il conviendra de débiter un compte de classe 3 avec les comptes 33 En-cours de production, 34 En-cours de production de services, 35 stocks de produits. Le crédit d'un compte de classe 7 sera à passer en contrepartie avec le compte 713 Variation des stocks (en-cours de production, produits).

La définition des en-cours

Les en-cours sont à valoriser en fin d'exercice. Ceux-ci concernent uniquement les entreprises dans lesquelles un processus de production ou des prestations sont réalisés.

Leur évaluation est réalisée sur la base du coût de production engagé à la clôture c'est-à-dire avec les coûts d'acquisition des matières, des coûts de transformation mais également tous les coûts annexes nécessaires à la réalisation de ces en-cours.

Cette évaluation est effectuée à la clôture de l'exercice afin d'obtenir une image fidèle des comptes de l'entreprise. C'est pourquoi, l'inventaire physique va permettre de recenser et ainsi de valoriser les en-cours au dernier jour de l'exercice.

C'est quoi un en-cours de production ?

Il s'agit des biens ou services qui sont en cours d'élaboration et qui ne sont pas achevés à la clôture de l'exercice comptable. L'entreprise doit évaluer ce stock au coût de production c'est-à-dire en retenant l'ensemble des frais engagés à son élaboration : les coûts d'acquisition des matières, les diverses charges fixes engagées...

Cet inventaire physique permettra de faire la corrélation entre le stock théorique, c'est-à-dire la quantité supposée avoir en stock, et le stock réel basé sur le comptage ainsi que leur évaluation. L'article L123-12 du code de commerce rend obligatoire ce comptage :

(...)

Elle doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l'existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l'entreprise.

(...)

L'évaluation du stock

Le prix d'achat des matières premières peut être réalisé selon deux méthodes. Ces méthodes consistent soit au Coût Unitaire Moyen Pondéré (CUMP), soit au Premier Entré Premier Sorti (PEPS) ou First In First Out (FIFO) en anglais.

Le formalisme 

L'état issu de l'inventaire des stocks se doit d'être réalisé au moins une fois tous les 12 mois (cf code de commerce). Ce document peut être papier ou numérique mais doit présenter un détail de l'ensemble des articles recensés avec leurs quantités pour chacun d'eux ainsi que leur valeur unitaire hors taxes.

Comptabiliser les en-cours à la clôture

A la fin de votre exercice comptable, il conviendra de constater les opérations liées à vos en-cours de production ou de prestations de services. Les comptes de stocks à utiliser sont les suivants.

Un compte de bilan au débit afin de constater le stock final :

  • 33 En-cours de production de biens (produits en cours ou travaux en cours) ;
  • 34 En-cours de production de services (études en cours ou prestations de services en cours) ;
  • 35 Stocks de produits (produits intermédiaires, produits finis ou produits résiduels).

Un compte de produits au crédit afin de constater le stock final en produit au compte de résultat :

  • 7133 Variation des en-cours de production de biens ;
  • 7134 Variation des en-cours de production de services ;
  • 7135 Variation des stocks de produits.

L'écriture à passer :

Numéro de compte

Journal d'opérations diverses

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

3...

 

Compte de stock en en-cours

 

 

713

Variation des stocks

 

Exemple

Au 31/12/N, une entreprise de prestations de services valorise son coût de production pour ses prestations en cours à un montant de 150 000 ¤.

En repartant de cet exemple, voici le schéma d'écriture qu'il faudrait constater :

Numéro de compte

Journal d'opérations diverses

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

345

 

Prestations de services en cours

150000¤

 

 

71345

Variation des prestations de services en cours

 

150000¤

Quel compte pour les travaux en cours ?

Les travaux en cours à la clôture sont à passer en compte 335 Travaux en cours au débit et au crédit du compte 71335 Variation des travaux en cours.

Le traitement comptable des en-cours dans le bilan d'ouverture

A l'ouverture du nouvel exercice, il conviendra d'extourner l'écriture de stock constatée à la clôture. Cette opération va permettre de constater le stock initial du nouvel exercice par l'annulation du stock final de l'exercice précédent. Ainsi, c'est la variation du stock qui sera prise en compte dans la détermination du résultat de l'exercice.

Les comptes à utiliser seront les mêmes que ceux enregistrés pour la constatation des en-cours à la clôture, mais en sens inverse.

Concrètement, si nous repartons de l'exemple précédent, voici le schéma d'écriture à retenir.

Numéro de compte

Journal d'opérations diverses

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

71345

 

Variation des prestations de services en cours

150000¤

 

 

345

Prestations de services en cours

 

150000¤

De cette manière, nous annulerons le stock en compte de bilan et, par déduction, c'est la variation qui en découlera en compte 713 au moment de la clôture du bilan suivant.

Pour synthétiser la démarche à retenir dans le cadre de la constatation des stocks dans les comptes sur un exercice complet :

  • annulation du stock initial au premier jour de l'exercice ;
  • constatation du stock final au dernier jour de l'exercice.

De cette manière, c'est la variation du stock qui sera retenue dans la détermination du résultat de l'exercice par différence entre le stock final et le stock initial.



Vénaïg Le Bris est diplômée d'expertise comptable et inscrite à l'Ordre des experts-comptables de Bretagne.