Actif circulant : notion et utilisation

Article écrit par (742 articles)
Modifié le
12 071 lectures

Dans le bilan comptable, l'actif circulant apparaît juste après les actifs immobilisés, il correspond aux opérations comptables de court terme qui n'ont pas vocation à être maintenus à l'actif de l'entreprise en raison, notamment, de leur liquidité à plus ou moins brève échéance,il s'agit principalement des créances et des stocks. L'actif circulant intègre également les valeurs mobilières de placement et les disponibilités en banque.

En analyse financière et surtout dans l'analyse fonctionnelle du bilan, les valeurs mobilières de placement et les disponibilités formant la trésorerie nette seront exclues de l'actif circulant.

Le passif circulant quant à lui correspond aux opérations d'exigibilité à court terme (dettes fournisseurs, sociales et fiscales, dettes sur immobilisations et les autres dettes, etc.).

La différence entre actif circulant (hors trésorerie active) et le passif circulant (hors trésorerie active) correspond à un besoin de financement à court terme (appelé BFR) que l'entreprise doit financer à l'aide de ses ressources à long terme (FRNG).

Un autre indicateur permet de mesurer la capacité d'une entreprise à honorer ses dettes, il s'agit du ratio liquidité générale calculé comme suit :

Ratio de liquidité = actif circulant / dettes à court terme

Elle est alors considérée comme solvable ou non.

Comment calculer l'actif circulant ?

En analyse financière le calcul de l'actif circulant se fait en cumulant les soldes des comptes suivants :

  • tous les comptes de classe 3 pour les stocks ;
  • le compte 4091 avances et acomptes ;
  • les créances clients : 411 / 413 / 416 /418 / 491 ;
  • les autres créances : les autres comptes de classe 4 dont le solde est débiteur ;
  • le capital souscrit, appelé, non versé, compte 4562.

Actif circulant et stocks

Les stocks sont la première rubrique de l'actif circulant. Ils comprennent les matières premières et approvisionnements, les produits intermédiaires et produits finis, les en-cours de production et les marchandises.

En analyse financière, ce poste sera toujours analysé avec précaution du fait de son hétérogénéité. Il englobe en effet des éléments évalués à leur coût d'acquisition (stock de matières premières, approvisionnements, et de marchandises) et des éléments évalués en fonction d'un coût de production (en cours de production de biens, en cours de production de services, et produits intermédiaires et finis).

L'estimation des stocks peut être sous-évaluée ou surévaluée, parfois pour masquer des pertes à court terme, parfois pour minorer les résultats.

Actif circulant et créances

Parmi les créances se trouvent les créances clients et comptes rattachés mais aussi les avances et acomptes versés sur commandes.

Ces avances et acomptes proviennent des dettes fournisseurs et non de toutes les dettes du passif circulant qui se compose des dettes fournisseurs, des dettes fiscales et des dettes sociales notamment.

Les créances de l'actif circulant ne sont pas classées en fonction de leur échéance mais plutôt par rapport à leur liquidité. Dans certains cas et pour les besoins de l'analyse financière, les créances douteuses seront reclassées et rattachées aux immobilisations financières.

Les effets escomptés non échus et les cessions de créances professionnelles (Dailly) sont réintégrées dans les comptes clients et sorties des disponibilités pour le calcul du BFR.

Ces escomptes et cessions de créances permettent de répondre temporairement aux difficultés financières de l'entreprise.

Les autres créances concernent les salariés, les associés, les organismes sociaux ou encore l'État et les collectivités territoriales.

Actif circulant d'exploitation et actif circulant hors exploitation

La notion d'exploitation et hors exploitation est utilisée principalement lors de l'analyse fonctionnelle du bilan, elle permet de diviser le BFRG en deux parties.

La première partie concerne l'exploitation, autrement les opérations comptables générées via l'activité normale et courante de l'entreprise, elle regroupe les stocks, les créances clients et les autres créances d'exploitation comme le crédit de TVA par exemple.

La seconde partie, hors exploitation, regroupe les autres opérations qui ne sont pas liées à l'activité courante de l'entreprise on parle de créance sur cessions d'immobilisation par exemple, le capital souscrit appelé non versé, et les VMP s'ils sont difficilement négociables).

Qu'est-ce que l'actif circulant hors exploitation ?

L'actif circulant hors exploitation sert à calculer le BFR hors exploitation. Il regroupe toutes les créances qui ne sont pas liées à l'exploitation, les acomptes d'IS par exemple et les charges constatées d'avance non rattachées à l'exploitation.

Quelle est la différence entre l'actif immobilisé et l'actif circulant ?

L'actif immobilisé comprend les immobilisations corporelles, incorporelles et financières. Ce sont des éléments destinés à rester durablement dans l'entreprise.

L'actif circulant regroupe les éléments qui doivent se transformer en trésorerie à plus ou moins brève échéance. Ils sont destinés à être vendus.