Pourquoi il ne faut pas envoyer de DM automatique sur Twitter

Article écrit par (192 articles)
Publié le
Modifié le 30/11/2016
4 955 lectures
Dossier lu 65 953 fois

Envoyer un DM automatique à ses nouveaux followers sur Twitter ? Très mauvaise idée ! Découvrez tout de suite pourquoi, grâce à cet article.

Le DM ou direct message, est un message privé que l'on envoie via Twitter, aux personnes qui nous suivent, autrement dit à nos followers.

Il permet de poursuivre une conversation démarrée en public sur Twitter à l'abri des twittos indiscrets, ou de contacter un follower en particulier.

Toutefois, le DM peut désormais être automatisé et les abus se multiplient en conséquence. Cet article tend à sensibiliser nos lecteurs sur les raisons qui proscrivent d'envoyer un DM dès l'arrivée d'un nouveau follower parmi nos abonnés.

 

Le DM automatique crée une communication contre productive

Le DM automatique est envoyé au bout de quelques minutes passées à suivre un nouveau compte. De nombreuses applications permettent de le rédiger et de le programmer sans aucun effort, et le nombre de professionnels qui choisissent ce service augmente, également.

On peut considérer le DM comme un autre moyen de communiquer sur Twitter. Toutefois, en l'automatisant, et donc en envoyant le même message à tous ses followers, l'utilisateur produit sans le savoir, une communication contre productive !

 

Il croit qu'en misant sur l'intérêt du twitto exprimé par son abonnement récent, il générera du trafic supplémentaire favorable à son activité, ce qui explique probablement l'envoi de ce DM.

C'est mal comprendre Twitter que de penser cela, puisque ce sont précisément le contenu et la qualité des tweets du professionnel qui incitera les twittos à le follower d'une part, et à s'intéresser à son activité et/ou à son offre, d'autre part !

 

Il vaut donc mieux ne rien envoyer et attendre plusieurs interactions avec ses followers avant de prendre le temps d'envoyer un DM personnalisé à chacun. Certes, cela prend davantage de temps, mais les relations avec ses followers ainsi humanisées, n'en seront que meilleures et plus productives.

 

Le DM automatique : publicité massive et « message impersonnel »

Notre titre exagère à peine, puisque c'est ainsi que bon nombre de twittos considèrent le DM automatique. Vous en conviendrez, ce type de DM a davantage vocation publicitaire que vocation à créer des liens !

Le twitto n'est pas dupe et sait précisément ce pour quoi il le reçoit : méfiance ! Le DM devenu « spam » pourrait bien donner envie d'unfollower sur le champ son émetteur !

 

Finalement, c'est assez logique : n'oublions pas que le DM est un message privé et donc personnel, avant tout. En l'automatisant, c'est l'inverse qui se produit : c'est un message impersonnel qui est ainsi envoyé, et qui dénature complètement le DM.

 

Pourtant, le follower recherche l'inverse : il est en quête de proximité, d'échanges spontanés avec le professionnel auquel il a choisi de s'abonner, et non d'une déshumanisation de ce lien à peine tissé.

En poussant assez loin notre réflexion, nous pourrions presque affirmer que ce nouvel abonné subit une sorte de trahison : il accorde son intérêt au professionnel en le « followant » et effectue ainsi un premier pas en sa direction. Pourtant, ce dernier ne montre aucune réciprocité à cette première preuve d'engagement. Aussitôt liés, aussitôt séparés... Ici encore, la rapidité d'exécution sur les réseaux sociaux ne se dément pas.

 

Vous l'aurez compris, mieux vaut s'abstenir d'envoyer un DM plutôt que d'en envoyer systématiquement de manière automatisée. Nous rappelons que les réseaux sociaux, malgré leur nature digitale, sont conçus pour connecter, dans tous les sens du terme, mais aussi humaniser autrement les relations qui s'y créent. Programmer des DM automatiques, c'est aller à l'encontre d'une utilisation efficace de ces supports, et renforcer la crainte d'en faire usage.

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online