Le BFR normatif

Article écrit par (73 articles)
Publié le
Modifié le 28/03/2019
2 150 lectures

Le BFR exprimé en nombre de jours de chiffre d'affaires est un indicateur important de gestion financière pour tout chef d'entreprise. Celui-ci doit être suivi au jour le jour pour une gestion efficace de la trésorerie. Qu'est-ce que le BFR ? Quelle différence avec le BFR normatif et comment le calculer ? Réponses dans notre article.

Qu'est-ce que le BFR ?

Le BFR comptable est un indicateur de gestion qui permet d'évaluer le besoin de financement du cycle d'exploitation de l'entreprise et qui doit être financé.

Ce besoin est généré principalement par le décalage temporel lié aux encaissements (le décalage entre la date de facturation et l'encaissement réel des clients) et les décaissements (le décalage entre la date d'achat et le paiement des fournisseurs, etc.) ainsi que financement des stocks. Un BFR négatif signifie que les encaissements sont plus rapides que les décaissements, l'inverse est vrai.

Rappel

BFR comptable = créances clients + autres créances + stocks - dettes fournisseurs - dettes fiscales et sociales

BFR et BFR normatif, quelle différence ?

Le BFR comptable calculé à partir des données bilancielles en fin de période comptable permet d'avoir une vision globale statique sur le besoin financier du cycle d'exploitation de l'entreprise qui est de nature cyclique. Cette vision globale ne permet pas de démontrer l'impact de la variation de chaque composante sur le BFR global. D'où son inconvénient.

Une autre méthode de calcul du BFR dit BFR normatif ou méthode des experts comptables est donc plus intéressante, celle-ci permet d'évaluer l'ensemble des composantes constitutives du BFR et donc d'illustrer l'impact de leur variation sur ce dernier.

Comment calculer le BFR normatif ?  

Chacune des composantes du BFR est analysée en tenant compte de son délai d'écoulement c'est-à-dire, le délai pour lequel le poste disparaît du bilan (par exemple : délai moyen accordé aux clients ou aux fournisseurs, données sectorielles, etc.) ainsi que d'un coefficient de structure appelé également coefficient de pondération qui représente l'importance de chaque poste du BFR par rapport au chiffre d'affaires.

La détermination du BFR moyen est donc réalisée en multipliant le délai d'écoulement de chacune des composantes par son coefficient de structure. Le résultat obtenu pour chaque composante est soit une ressource s'il s'agit d'un poste de passif, soit un emploi s'il s'agit d'un poste d'actif. Ce résultat est ensuite additionné pour constituer le BFR normatif exprimé en jours de chiffre d'affaires HT.

Le BFR normatif = différence entre le total des emplois et le total des ressources (délai d'écoulement x coefficient de structure)

Avec :

Délai d'écoulement = délai moyen accordé ou obtenu par l'entreprise à ses partenaires clients, fournisseurs, etc.

Le délai d'écoulement peut être également calculé par la formule suivante :

Montant moyen du poste du BFR x 360 / flux annuel du poste

Ex-fournisseurs : dettes fournisseurs x 360 / total achats HT

Coefficient de structure = (flux annuel du poste / chiffre d'affaires HT) x 360

Ex-fournisseurs : (achat TTC / chiffre d'affaires HT) x 360

Exemple simplifié du calcul du BFR normatif

Les informations liées à l'activité de l'entreprise Y sont présentées ci-dessous :

  • CA HT : 500 000¤
  • délai de paiement client : 45 jours fin de mois ;
  • achats de matières premières : 250 000¤ ;
  • autres achats : 150 000¤, 30 jours ;
  • délai de paiement fournisseur : 30 jours ;
  • date d'écoulement des stocks : 35 jours ;
  • taux de TVA collectée : 5,5% ;
  • taux de TVA déductible : 20% ;
  • BFR normatif du secteur : 72 jours.


Dans notre exemple le calcul du délai d'écoulement des postes du BFR est basé sur les délais de paiement accordés ou obtenus par l'entreprise :

Le crédit accordé au client : si le client achète au début du mois, le délai accordé est donc égal :

Début du mois jusqu'à fin du mois : 30 jours + 45 jours accordé = 75 jours

S'il le client effectue son achat en fin de mois, le délai de paiement sera donc :

Fin du mois + 45 jours accordé : 45 jours

Le délai moyen accordé est donc égal :

75 + 45 / 2 = 60 jours

Le calcul du coefficient de pondération :

  • coefficient de pondération (stock) : 250 000 / 500 000 = 1,055 ;
  • coefficient de pondération (client) : 500 000 x 1,055 / 500 000 ;
  • coefficient de pondération (fournisseur) : 250 000 x 1,2 / 500 000 ;
  • coefficient de pondération autre achats : 150 000 x 1,2 / 500000.


Composantes du BFR

Délai d'écoulement

Coefficient de pondération

BFR normatif en jours de CA

Emplois

Ressources

Délai de rotation de stocks

35

0,5

18

Crédit client

60

1,055

63

Crédit fournisseur

30

0,6

18

Délais autres achats

30

0,36

11

Total

81

29

BFR normatif en jours de chiffre d'affaires H T

52 jours

BFR normatif en valeur

72222¤

Le BFR normatif en nombre de jours = total emplois – total ressources

Ce dernier est établi à 52 jours du chiffre d'affaires, il est donc moins important que le BFR normatif du secteur ce qui est un bon signe pour l'entreprise.

Le BFR normatif en valeur est déterminé en multipliant le BFR normatif en nombre de jours du chiffre d'affaires par le chiffre d'affaires prévisionnel, le résultat est divisé par 360.

BFR normatif en valeur = 52 x 500 000¤ / 360 = 72 222¤

Le BFR normatif est un bon moyen pour analyser la structure du BFR et donc de savoir les postes qui ont le plus d'impact sur le besoin de financement à court terme de l'entreprise et donc d'envisager des prévisions en fonction du chiffre d'affaires prévisionnel.

_____________________________


Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant