Calculer les intérêts des comptes courants d'associés

Article écrit par (1282 articles)
Modifié le
36 099 lectures

Les intérêts des comptes courants d'associés se calculent généralement en fin d'exercice, en multipliant les sommes prêtées par un associé à la société par un taux. Le taux peut être fixé à l'avance ou dépendre du maximum déductible fiscalement.

A titre d'exemple, pour une clôture au 31 décembre 2017, le taux maximum sur le plan fiscal est fixé à 1,67%. Le taux d'intérêt déductible des comptes courants d'associés dépend de la date de clôture de l'exercice comptable.

Lorsque l'associé fait un ou plusieurs versements en cours d'exercice, il faudra calculer un prorata en fonction du nombre de jours ou de mois de mise à disposition des fonds.

Calcul simple des intérêts des comptes courants d'associés : le cas le plus simple

Calculer les intérêts des comptes courants d'associés, c'est multiplier les sommes prêtées à la société par un pourcentage de rémunération. Ce pourcentage est en principe fixé par écrit.

Intérêts des comptes courants d'associés = sommes prêtées x taux en pourcentage

Dans le cas le plus simple, on suppose que les sommes sont prêtées tout au long de l'exercice comptable. L'associé ne fait pas d'apports supplémentaires et ne se fait pas rembourser.

Exemple simple de calcul des intérêts de comptes courants d'associés

Un associé laisse 10 000¤ à la disposition de sa société pendant toute l'année 2017. L'assemblée générale décide d'une rémunération de 4%.

Les intérêts du compte courant se calculent ainsi :

10 000 * 4% = 400¤


Cette situation volontairement simplifiée est relativement rare en pratique. Les associés apportent de l'argent et font des prélèvements en cours d'exercice comptable. Dans ce cas, il n'est pas possible de prendre le solde du compte 455 à la clôture de l'exercice et de le multiplier par le taux de rémunération du compte courant.

Calculer les intérêts des comptes courants d'associés : un prorata en nombre de jours ou mois

Lorsque les sommes portées en compte courant d'associés changent en cours d'exercice, soit parce qu'il y a des apports supplémentaires, soit parce que l'associé fait des retraits, il faut tenir compte de la durée du prêt à la société.

Le calcul de ces intérêts oblige à introduire un prorata en nombre de jours ou de mois.

Exemple de calcul des intérêts des comptes courants d'associés avec prélèvements et apports

Le solde du compte courant d'un associé fait apparaître un solde créditeur de 10 000¤ au 1er janvier de l'année.

Le 1er avril N, l'associé paie une facture de 1 000¤ à la place de la société.

Le 15 juillet N, il prélève 2 000¤.

Le 10 septembre N, il faut un apport de 5 000¤.

Le 15 décembre N, il fait un nouvel apport de 1 000¤

Le taux d'intérêt du compte courant d'associé a été fixé à 3%.

Les jours seront décomptés selon la méthode commerciale, sur une base de 30 jours par mois et de 360 jours par an.

On obtient ainsi :

10 000 * 3% * 90 / 360 + 11 000 * 3% * 105 / 360 + 9 000 * 3% * 55 / 360 + 14 000 * 3% * 95 / 360 + 15 000 * 3% * 15 / 360 = 342,08¤

Vérification du nombre de jours : 90 + 105 + 55 + 95 + 15 = 360

Calculer la fraction non déductible des intérêts des comptes courants d'associés

Lorsque les intérêts des comptes courants d'associés  dépassent un certain pourcentage, ils ne sont pas déductibles fiscalement. Il faut donc calculer cette fraction non déductible.

Fraction non déductible = intérêts versés - intérêts obtenus à l'aide du pourcentage maximum admis en déduction.

Quelles sont les conséquences fiscales du versement des intérêts de compte courant pour l'associé bénéficiaire :

  • un prélèvement forfaitaire de 24% entre les mains de l'associé bénéficiaire des intérêts ;
  • des prélèvements sociaux (CSG et CRDS) au taux de 15,50% ;
  • une imposition sur 125% de la fraction non déductible fiscalement.

Les conséquences du paiement des intérêts des comptes courants d'associés pour la société sont une déductibilité fiscale dans la limite d'un taux de 1,67% pour une clôture au 31 décembre 2017.

Exemple de calcul de la fraction non déductible des intérêts des comptes courants d'associés

Reprenons l'exemple précédent avec un total d'intérêts de 342.08¤. Le taux d'intérêt était de 3%.

Pour une clôture des comptes au 31/12/2017, le taux maximum d'intérêt, admis en déduction du résultat fiscal est de 1,67%.

Étape 1

Calculer les intérêts des comptes courants à verser

10 000 * 3 % * 90 / 360 + 11 000 * 3% * 105 / 360 + 9 000 * 3% * 55 / 360 + 14 000 * 3% * 95 / 360 + 15 000 * 3% * 15 / 360 = 342,08¤

Étape 2

Calculer les intérêts déductibles des comptes courants d'associés

10 000 * 1,67 % * 90 / 360 + 11 000 * 1,67% * 105 / 360 + 9 000 * 1,67% * 55 / 360 + 14 000 * 1,67% * 95 / 360 + 15 000 * 1,67% * 15 / 360 = 190,43¤

Étape 3

Calculer la fraction non déductible

342,08 - 190,43 = 151,65¤

Vérification : 3 - 1,67 = 1,33%

10 000 * 1,33 % * 90 / 360 + 11 000 * 1,33% * 105 / 360 + 9 000 * 1,33% * 55 / 360 + 14 000 * 1,33% * 95 / 360 + 15 000 * 1,33% * 15 / 360 = 151,65¤

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.