« La Centrale 45-2 » publie sa 1ère étude sur la profession comptable

Article écrit par (118 articles)
Modifié le
680 lectures

Le think tank « La Centrale 45-2 » publie son premier rapport sur l'évolution des métiers de l'expertise comptable. Une réflexion sur les liens entre transformation numérique et relations humaines, pour aider les cabinets à aller de l'avant en emportant l'adhésion des équipes.

C'est la première publication de ce think tank, qui s'est fixé de « faire un état des lieux des leviers et des freins que rencontrent quotidiennement les experts-comptables » dans l'exercice de leur profession. Pour débuter sa série de publications, La Centrale 45-2 a choisi de décortiquer les liens entre digital et relations humaines, et ce en deux temps :

  • l'identification des nouveaux usages et des freins à leur adoption ;
  • la formulation de solutions pour rendre une nouvelle organisation interne possible.

Cette étude est le fruit des réflexions d'une dizaine de contributeurs, experts-comptables ou proches de la profession, issus de cabinets de toutes les tailles et de toutes les régions.

Des travaux chapeautés par un conseil scientifique, constitué de personnes dont l'expérience personnelle et professionnelle les a amenés à traverser de mutations similaires, dans un secteur différent : Nicolas Bouzou, économiste, Catherine de Vulpillières, directrice générale de EvidenceB, Arno Pons, délégué général du think tank Digital New Deal et Agnès Alazard, fondatrice de Maria Schools.

Mise en perspective : la transformation numérique dans le monde de l'éducation

Pour prendre du recul, les auteurs du rapport proposent un éclairage original. Catherine de Vulpillières, longtemps professeure en classes préparatoires, puis cofondatrice d'Evidence B, une « Edtech » qui propose des solutions d'apprentissage personnalisé fondées sur les neurosciences, détaille les impacts et enjeux du numérique sur le monde de l'éducation.

On y retrouve les craintes initiales du corps professoral, puis la curiosité et très vite l'intérêt marqué pour ces technologies qui permettent aux enseignants de déléguer à la machine des tâches administratives et de se concentrer sur la pédagogie. Une évolution qui n'est pas sans rappeler celle de la profession au regard de l'automatisation progressive des flux.

Faire entrer le cabinet dans l'ère de la transparence, des nouvelles exigences et de l'hyperchoix

Plusieurs tendances récentes ont entraîné un bouleversement des relations entre employeurs et employés, entre managers et équipes. Désormais, les jeunes ne parlent pas de l'emploi qu'on leur propose, mais demandent à l'employeur ce qu'il va leur apporter. Un emploi n'est plus considéré comme un privilège, une fin en soi ou un refuge, mais comme une étape vers d'autres opportunités, l'occasion d'apprendre et d'enrichir un CV en constante mutation.

Cette évolution des mentalités et la raréfaction des candidats doivent pousser la profession à faire évoluer ses critères de recrutement, en n'hésitant pas à rechercher des profils différents, extérieurs, et en valorisant davantage les soft skills. Un autre enjeu clé réside dans l'adaptation continue des compétences, dont l'obsolescence s'accélère avec la généralisation du numérique.

Faire du travail nomade un outil de teambuilding

La crise du Covid-19 a transformé les habitudes, emportant les anciennes réticences des managers à l'égard du télétravail. Cette période extraordinaire a permis d'accélérer l'adoption d'outils digitaux, mais aussi de méthodes de travail spécifiques au travail à distance. Le plus fort de la crise sanitaire étant désormais derrière nous, que faut-il conserver de ses habitudes ? Tout l'enjeu réside dans la conciliation du télétravail, désormais incontournable, avec la préservation du lien social et de l'émulation, qui font l'innovation.

Faire monter en gamme l'offre du cabinet comptable

C'est le sujet stratégique par excellence, dans un contexte où les cabinets subissent de plus en plus la désintermédiation d'acteurs technologiques. Pourtant, c'est aussi un sujet de ressources humaines, car l'offre de services d'un cabinet est un facteur d'attractivité majeur. Automatiser la saisie pour répondre aux besoins du dirigeant et développer le conseil, c'est aussi inscrire son cabinet dans une dynamique qui attirera les talents. Alors, comment faire ?

Découvrez la suite de l'étude « Les conséquences sociales de la digitalisation sur l'organisation du cabinet » en téléchargement gratuit sur le site de La Centrale 45-2.

Acteur majeur de la transformation numérique des entreprises, et premier fournisseur de solutions informatiques pour la Profession Comptable, le groupe Cegid propose des services cloud et des logiciels de gestion.