Accompagner les TPE-PME vers un logiciel de facturation adapté

Article écrit par (10 articles)
Modifié le
2 079 lectures

L'arrivée prochaine de la facturation électronique a mis en lumière les modes de facturation des 3 millions de TPE-PME françaises. Le constat est clair : la grande majorité de ces entreprises n'utilisent toujours pas de logiciel de facturation.

Que risquent-elles ? Comment les experts-comptables peuvent-ils les inciter à générer leurs factures via un logiciel dédié ? Mais d'ailleurs, ont-elles encore vraiment le choix ?

TPE-PME : une facturation encore trop « artisanale »

Toute société a l'obligation d'émettre des factures pour chaque ventes ou services réalisés, il s'agit d'une obligation légale.

Elle a deux possibilités :

  • générer elle-même ses factures via ses solutions bureautiques internes (Word, Excel,...). Elles sont ensuite généralement transmises au format papier ;
  • générer ses factures via un logiciel de facturation. Elles sont dans ce cas généralement transmises au format numérique (mais l'envoi au format papier demeure possible).

D'après les dernières statistiques, le logiciel de facturation est encore très peu utilisé par les TPE-PME. En effet, selon le baromètre 2022 de France Num sur la transformation numérique des TPE et PME (publié en septembre 2022) : « seules 39% des entreprises ont émis plus de 50% de leurs factures dans un format numérique permettant un traitement automatique »[1].

Jean Saphores, vice-président d'ECMA, filiale créée par le Conseil national de l'Ordre des experts-comptables, estimait encore l'année dernière « qu'entre 70 et 80% de nos clients (principalement des TPE-PME) utilisent des solutions de bureautique pour gérer leur facturation ».

Il s'agit probablement plus de vieilles habitudes qui perdurent que d'un réel rejet du numérique. Toutefois, il est important de rappeler que ce mode de facturation comporte des risques et de sérieux inconvénients.

Quels sont les risques et les inconvénients de ce mode de facturation ?

En n'utilisant pas une solution reconnue par l'administration fiscale pour générer leurs factures, la plupart de ces entreprises ne respectent pas une obligation légale. En effet, les entreprises soumises à la TVA sont dans l'obligation d'utiliser un logiciel conforme à la loi anti-fraude pour facturer un produit ou un service. Cette obligation concerne toutes les sociétés hormis les micro-entreprises.

Ces entreprises prennent aussi le risque d'avoir une facturation désorganisée (avec pas ou peu de suivi des factures).

Ce mode de facturation est également moins fiable car le risque d'erreur ou d'oubli est plus important. Rappelons que pour être conforme à la loi, une facture doit comporter certaines mentions légales obligatoires.

Enfin, générer une facture « à la main » prend aussi plus de temps.

Comment convaincre un dirigeant de TPE-PME d'opter pour un logiciel de facturation ?

Utiliser un logiciel de facturation dédié aux TPE-PME, comme celui que propose Macompta.fr, présente de nombreux avantages.

En tant que premier conseiller des TPE-PME, l'expert-comptable peut informer ses clients à ce sujet (ceux qui font leur facturation sans logiciel dédié ou ceux qui viennent de créer leur boîte par exemple).

Le logiciel Macompta.fr est conforme aux lois anti-fraude TVA et à jour des dernières évolutions législatives. En optant pour ce logiciel de facturation, le dirigeant s'assure d'émettre des factures, des devis et des bons de livraisons personnalisés, 100% conforme à la loi. Il n'a plus qu'à les envoyer directement à ses clients ou fournisseurs.

Le dirigeant bénéficie également d'un véritable suivi de ses factures grâce à un tableau de bord et un cadencier de facturation par mois. Prochainement, Macompta.fr sera en mesure de proposer également un service de relances automatisées avec trois niveaux d'alerte.

Macompta.fr offre également une grande souplesse avec son application mobile (IOS et Android). Le dirigeant a la possibilité d'émettre un devis ou une facture en déplacement depuis sa tablette ou son téléphone mobile.

Enfin, contrairement à certaines idées reçues, un logiciel de facturation n'est pas nécessairement très onéreux. Macompta.fr propose son logiciel de facturation à partir de 3¤ par mois.

Et bientôt la facturation électronique...

Toutes les entreprises dans le champ de la réforme de la facturation électronique, quelle que soit leur taille, devront être en mesure de recevoir des factures au format électronique dès le 1er juillet 2024. Celles qui ne seront pas en mesure de récupérer les factures émises par leurs fournisseurs dans ce format ne pourront pas déduire la TVA correspondante. C'est donc une sanction financière indirecte importante.

Il apparaît maintenant primordial que chaque TPE et PME utilisent un logiciel de facturation conforme afin d'être totalement serein au 1er juillet 2024.

Macompta.fr a pris la pleine mesure de cette prochaine échéance et toutes ses équipes sont actuellement allouées au passage à la facturation électronique.

[1] France Num, communiqué de presse, 20 septembre 2022


www.macompta.fr, spécialiste de la gestion en ligne pour tous.

Logiciels de facturation, comptabilité, notes de frais, déclarations, immobilisations, paie et déclarations sociales.