Intégrer la RSE dans la stratégie de l'entreprise et faciliter la conduite du changement

Article écrit par (37 articles)
Modifié le
3 038 lectures

Interview réalisée par l'ENOES

La formation proposée par l'ENOES « Intégrer la RSE dans la stratégie de l'entreprise et faciliter la conduite du changement : les bonnes pratiques pour la profession comptable et financière » qui se déroulera à partir d'octobre est une formation certifiante de 77h.

Cette formation, qui existe depuis 2 ans, est la première formation dédiée aux experts-comptables et commissaires aux comptes. Elle aura lieu cette année en présentiel (sur Paris) et en distanciel pour permettre à un plus grand nombre de la suivre !

Pour en savoir plus sur cette formation, nous avons rencontré les intervenants qui ont coconstruit ce parcours. Voici un regard croisé qui vous donnera envie de rejoindre la prochaine promotion !

Quelles sont les raisons qui ont poussé l'ENOES à créer une certification pour la profession en lien avec la RSE ?

Thierry Carlier, directeur de l'ENOES : Le sujet nait réellement en 2016 à l'ENOES et dans le cadre d'une démarche volontaire des administrateurs de l'ENOES, dont plusieurs travaillent dans des entreprises du CAC 40. En menant une réflexion avec les instances professionnelles (CROEC, CSO et CNCC), nous avons souhaité proposer une spécialisation RSE aux experts-comptables qui pourrait être une opportunité de développement de chiffre d'affaires.

Il nous semble important de donner une image des experts-comptables et des commissaires aux comptes plus en phase avec l'évolution sociétale et les préoccupations environnementales. C'est pourquoi cette formation leur permet d'anticiper des enjeux RSE qui sont de plus en plus prégnants non seulement pour les grandes entreprises mais aussi pour les petites et moyennes entreprises

Jean-Baptiste Cottenceau, co-directeur pédagogique et diplômé d'expertise comptable : Lorsque j'ai rencontré Thierry Carlier, il y a maintenant 4 ans, le projet semblait un peu « fou ». La RSE était un sujet d'initiés dans la profession. Il fallait oser et l'ENOES l'a fait. Afin de respecter la qualité de la prestation reconnue de l'ENOES, nous avons tenu à ce que l'équipe pédagogique soit composée uniquement de praticiens, de professionnels qui pratiquent la RSE.

Nous avons codirigé le programme avec Orianne Champon et Sarah Guereau, et l'avons fait évoluer pour intégrer de nouveaux sujets par rapport à la première session comme la comptabilité socio-environnementale et la commercialisation d'une offre RSE. Marielle Mathieu et Mélanie Blandin ont contribué au succès de ce parcours.

Notre taux de participation a augmenté de près de 50% en 2020-2021, nous attendons de voir les inscrits pour 2021-2022 !

Pourquoi avez-vous souhaité créer cette formation à destination de la profession ?

Orianne Champon, co-directrice pédagogique et expert-comptable : Je suis convaincue que la RSE est à la portée de tous les experts-comptables et les commissaires aux comptes. Je me suis lancée ex-nihilo en créant un cabinet qui intègre la RSE dans son c½ur de métier, j'analyse les modèles d'affaires des entreprises et évalue leurs impacts. Je les aide à transformer leur processus et à rendre compte de leurs actions. Tout cela évolue très vite.

Je me suis formée (et je me forme toujours !), c'est inscrit dans l'ADN du cabinet, tout comme le partage des connaissances et des pratiques. Il me semblait logique de créer et d'apporter mon savoir-faire afin que les professionnels développent de nouvelles pratiques, tant en interne, qu'en externe.

Sarah Guereau, enseignante, expert-comptable, commissaire aux comptes et OTI : Le développement durable est désormais une thématique obligatoire à prendre en compte dans le modèle d'affaires de toute entreprise. L'expert-comptable en tant qu'acteur de confiance auprès des dirigeants se doit d'orienter son client dans cette nouvelle voie.

La RSE est une obligation de marché, toutes les tailles et types d'entreprises y sont confrontés. De ce fait notre profession se doit d'intégrer les aspects de la RSE tant dans la gestion interne du cabinet tant dans le conseil externe auprès des clients.

 

De quoi parle la formation ?

Jean-Baptiste Cottenceau : C'est une formation construite en 3 modules : le premier décode, traduit et interprète les principaux concepts théoriques, le second met en évidence les techniques autour de la RSE et le troisième permet de passer à la pratique professionnelle grâces à des outils et exercices pratiques, que ce soit pour son cabinet ou pour ses clients.

Marielle Mathieu, diplômée d'expertise comptable, chercheuse à l'université de Paris Nanterre : Pour ma part, je forme sur les fondamentaux de la méthodologie SeMA (SenseMaking Accountability), de la Chaire Unesco Positive Business (Université Paris Nanterre). Il s'agit d'utiliser la comptabilité pour exprimer le profil du modèle d'affaires et valoriser l'offre produits/services. Cette valorisation permet aux dirigeants d'anticiper certains risques, de visualiser les résultats de leurs actions, de se positionner par rapport à leurs concurrents, et d'entraîner la chaîne de valeurs dans leur transition.

Mélanie Blandin, fondatrice de la société B.Between : Nous abordons l'aspect commercial lié à la RSE afin de mieux leur permettre d'appréhender leur nouveau rôle, nous les aidons à adopter une nouvelle posture, en alliant savoir-être et savoir-faire.

Orianne Champon et Sarah Guereau : Avec Jean-Baptiste, nous partageons notre expertise avec nos confrères/cons½urs. Nous intervenons tous les 3 sur des aspects différents et complémentaires : Jean-Baptiste apporte le regard de consultant, Sarah le regard du commissaire aux comptes et de l'OTI et Orianne le regard de l'expert indépendant. Nous présentons des techniques et méthodes sur la RSE que nous avons adapté à tout type de missions, ce qui permet aux experts de se dire : c'est possible !

 

A qui est-elle destinée ?

Jean-Baptiste Cottenceau, Orianne Champon et Sarah Guereau : Cette formation est destinée à un public assez large de notre profession : experts-comptables, commissaires aux comptes, experts-comptables en entreprise, DAF externe, collaborateurs, la profession du chiffre élargie ! Elle est conçue pour accueillir un nombre restreint de participants afin de favoriser les échanges et travaux collectifs.

Le seul prérequis pour s'inscrire à la formation, est d'avoir la volonté de passer à l'action !

Quels sont concrètement les débouchés pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes ?

Mélanie Blandin : Les débouchés sont variés : avoir un cabinet plus engagé pour des clients plus fidèles, dans une vraie relation de proximité ; avoir de nouvelles offres à proposer aux clients, notamment pour trouver de nouveaux clients ; pouvoir faire de la sous-traitance pour d'autres cabinets...

Marielle Mathieu : Hormis le fait qu'une culture sur les sujets de la RSE permet au professionnel d'élargir sa vision des risques et les impacts de l'entreprise, l'EC peut totalement développer de nouveaux services auprès de ses clients en proposant un accompagnement long terme.

Sarah Guereau : Étant donné que la RSE devient une obligation de marché, de nombreux débouchés sont possibles pour l'expert-comptable comme l'établissement d'un reporting portant sur les données de durabilité de l'entreprise, l'accompagnement à la réduction de l'impact environnemental, l'accompagnement sur les demandes des parties prenantes externes à l'entreprise (banquier, actionnaires, État) sur le suivi d'indicateur ESG. En tant que commissaire aux comptes, la vérification des informations non financières est autant indispensable que la vérification des données financières. Cette vérification permet de donner confiance aux investisseurs de l'entreprise.

Orianne Champon : En intégrant la RSE dans son c½ur de métier, le professionnel propose une offre 360 tournée vers le passé (présentation des comptes annuels avec des données financières et extra-financières en annexe), vers le présent (reporting, pilotage) et le futur (accompagnement au changement des pratiques). C'est également la transformation de nos propres cabinets et méthodes de travail pour réussir ce défi !

www.enoes.com