Expert-comptable ou expert du numérique ?

Article écrit par (28 articles)
Modifié le
1 858 lectures

Dans cette nouvelle tribune, Serge Heripel analyse le succès récent d'une émission dédiée à la transformation numérique des entreprises, et en tire des pistes de réflexion pour les experts-comptables.

Vous avez vu ?

L'émission #ConnecteTaBoite revient pour une deuxième saison sur BFM TV, BFM Régions, RMC Découverte, RMC Story. Une émission qui a reçu le prix d'innovation 2021 du Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance. Une émission qui a touché 15 millions de téléspectateurs sur l'ensemble de la saison 1 ! Impressionnant, non ?

Quand j'ai découvert le premier épisode de la saison 1 et la participation lumineuse de notre cons½ur Sanaa Moussaïd j'ai pensé que nos instances étaient partenaires de cette formidable émission. Avec regret je constatais qu'il n'en était rien. Alors que je relayais sur Twitter l'information de cette nouvelle émission et relevais la participation d'une « représentante des experts-comptables », les responsables de l'émission apportaient instantanément, et à juste titre, cette précision : Sanaa ne « représente » pas les experts-comptables mais fait partie de l'équipe d'experts du numérique constituée par les initiateurs de cette émission.

Pourtant, je ne peux m'empêcher de penser en regardant l'émission que les interventions de Sanaa étaient une formidable publicité pour notre profession. Sanaa a sans aucun doute des compétences en matière de transformation numérique que tous les experts-comptables n'ont pas, ce qui justifie (entre autres) le choix de la production de faire appel à elle, mais elle démontre que la profession a la capacité à accompagner ces commerçants, ces artisans et ces professionnels libéraux dans leur transformation numérique... encore faut-il le faire savoir !

La transformation numérique est indissociable des problématiques comptables et fiscales de nos clients

L'expert-comptable se doit d'être présent, associé lors de nombreuses étapes de la transformation numérique de nos TPE. La plupart de ces étapes sont en effet intimement liées à la gestion, à la comptabilité et à la fiscalité, domaines indiscutables de l'expert-comptable.

Il en est ainsi :

  • du choix, de l'installation et du paramétrage des caisses enregistreuses (voire même des balances), qui sont à la fois outil de comptabilité (détermination du chiffre d'affaires), outil fiscal incontournable (justificatif obligatoire, taux de TVA ...) mais aussi outil de gestion (ventilation du CA, statistiques, gestion du stock...) et demain outil data (collecte et exploitation des données...) ;
  • de la validation des choix technologiques concernant le volet financier des sites de e-commerce : sécurisation des paiements, collecte des informations comptables, fiscales, financières et de gestion ;
  • des moyens de transmissions automatiques et en temps réels des informations comptables et fiscales à l'expert-comptable, la gestion des flux ;
  • du choix des outils automatisant devis, facturation et gestion des stocks et plus encore avec l'arrivée confirmée et très prochaine de la facture numérique ;
  • de la mise en ½uvre du coffre-fort numérique permettant, entre autres, des échanges sécurisés client/expert-comptable/collaborateur.

Tous ces aspects sont abordés dans cette émission #ConnecteTaBoite laquelle démontre l'indispensable besoin d'accompagnement de cette typologie de clientèle

Pour autant la transformation numérique s'impose et les experts-comptables ne pourront échapper à la nécessité de devenir eux aussi (et dans leur domaine de compétence) des experts... du numérique et le faire savoir. Mais pour cela, un travail sur la « marque expert-comptable » semble absolument nécessaire.

Les experts-comptables peuvent-ils créer une « marque média » ?

Mon parcours professionnel m'ayant très tôt attiré vers les marques... mon attention a été récemment retenue par un article du site e-marketing.fr titré « Creator Economy : quand les marques deviennent médias ! », avec ce chapeau :

« Le défi de devenir « Marque Média » consiste à « réussir à se décentrer, porter (notre) attention sur la vie de tous les jours, les passions, les envies, les besoins des clients ». La marque doit avoir « envie de s'engager pour insuffler un mouvement et mobiliser sa communauté autour de valeurs et d'intérêts communs ».

La marque doit se distinguer par des formats éditoriaux différents proposer « une expérience à la marque originale et différenciante qui va activer une part d'émotionnel ».

Un sujet évoqué depuis au moins 10 ans dans la profession

Tout ceci est bien « commercial » penserez-vous. Mais une rapide et facile recherche sur Google m'a permis de retrouver plusieurs documents datant de 2012 (Agnès Bricard était alors présidente du CSOEC) dont un dossier de 7 pages publié dans le magazine SIC de mai 2012 « La marque expert-comptable ».

Au delà des « messages institutionnels » de cet article, je retiens :

  • cette citation d'Erik Orsenna invité à un débat autour de la marque Expert-comptable organisé par le CSOEC : « dans notre monde de plus en plus complexe et mouvant, la marque est un repère essentiel, une balise qui représente le savoir, la confiance et l'excellence » ;
  • la réponse d'Agnès Bricard à la question « que représente la marque Expert-comptable ? » : « C'est une marque car elle porte des valeurs qui ont un sens pour nos clients : il s'agit de compétence d'éthique et de confiance.... La mettre en avant c'est être conquérant » ;
  • les propos d'Alain Juillet (ancien haut responsable alors chargé de l'intelligence économique auprès du premier Ministre, président de l'académie de l'intelligence économique) : « la stratégie d'influence de la marque Expert-comptable est déterminante pour accompagner et légitimer le développement de nouvelles missions, facteurs de différenciation ».

Dix ans plus tard, les nombreuses campagnes de communication des « nouveaux partenaires » de la profession adressées de plus en plus souvent directement aux clients des expert-comptables, laisseraient penser que la marque Expert-comptable est « bousculée » (?) sur le marché des nouvelles missions qu'attendent ces chefs d'entreprise.

Cet article d'e-marketing.fr est là pour nous interpeler. Que faisons-nous réellement de « notre marque » commune ? Oui nous sommes compétents, oui l'administration fiscale apprécie notre travail (ne sommes nous pas experts en Cerfa ?), oui nos clients nous apprécient pour les décharger de toutes les contraintes administratives, fiscales et sociales, pour notre éthique ! Et pourtant de nouveaux concurrents apparaissent régulièrement, de plus en plus puissants et surtout de plus en plus communicants.

Et si la profession s'adressait directement à son public ?

Pourquoi ne pas reprendre le modèle dessiné par France Num et l'émission Connecte ta boite ? Si nous osions faire ce qu'aucune profession n'a imaginé pour montrer sa capacité à innover, à accompagner ses clients dans toutes les transformations qui s'imposent à eux, les experts-comptables sont les seuls à aborder tous les sujets concernant l'entreprise et l'économie : gestion, fiscalité, social, transformation numérique, emploi, formation, information...

Et si nous osions aller plus loin : si nous osions créer une émission, voire une chaîne de télévision pour faire de la marque Expert-comptable une marque média ?


 

Serge Heripel est expert-comptable retraité et vice-président de l'organisme mixte de gestion agréé France Gestion.