Entrepreneurs : quelles différences entre un manager et un leader ?

Article écrit par (200 articles)
Publié le
Modifié le 26/07/2018
5 397 lectures

Certains confondent les deux termes, d'autres savent qu'ils sont différents mais commettent, malgré tout, quelques amalgames.

Manager et leader sont-ils semblables ? Sont-ils opposés ou complémentaires ? Et vous, entrepreneurs, êtes-vous un manager, un leader, ou les deux ? Beaucoup de questions auxquelles nous tentons de répondre dans cet article.

Si l'on parle de manager et de leader en séparant l'un et l'autre, c'est bien que ces deux entités sont existantes, mais distinctes. La frontière est parfois ténue entre les deux ; d'ailleurs, certains la franchissent, pensant incarner à la fois le manager ET le leader. Un idéal pour beaucoup d'entrepreneurs ! Est-ce véritablement possible ?

Suis-je un manager ?

Si vous êtes à la tête d'une équipe, si plusieurs salariés/collaborateurs sont soumis à votre autorité, alors oui, il y a de fortes chances pour que vous soyez un manager. Surprise !

Plus sérieusement, le manager répond à cette appellation en tant qu'individu en charge d'assurer le bon déroulement de l'organisation, de l'ordre, des missions de chacun. En fonction de ses aptitudes et de ses compétences, le manager peut ainsi être élu et chapeauter l'efficacité de l'ensemble des opérations en vigueur.

Dans les fonctions du manager, même s'il doit fédérer autour d'un projet commun et conserver l'exécution des tâches, il y a aussi un aspect technique, puisque c'est lui qui s'occupe des questions budgétaires, économiques et technologiques, pour ne citer que celles-ci.

Quoi qu'il en soit, de nombreux objectifs décisifs reposent sur ses épaules. Il doit donc posséder une autorité suffisamment forte pour diriger et gérer, aussi bien une équipe qu'une entreprise, à plus large échelle.

Un bon manager donnera forcément lieu à une organisation efficace, à tous les niveaux. Plus généralement, il implique la notion de direction.

Ou suis-je un leader ?

Contrairement au management, et sauf erreur de notre part, il n'existe pas d'école de leadership ; ce qui sous-entend qu'être un leader, cela engage le caractère et la nature, plutôt que l'ordre et la hiérarchie.

Tout comme le manager, le leader exerce une certaine autorité, mais cette dernière n'est pas officielle ou contractuelle ; elle est informelle. C'est par sa relation aux autres et avec les autres qu'il acquiert cette position vis-à-vis d'eux. D'ailleurs, sa position n'est pas remise en cause par ses coéquipiers, puisqu'il suscite l'enthousiasme chez eux, et intensifie leur engagement envers l'entreprise.

Grâce à des qualités souvent innées, il est toujours force de proposition, d'impulsion, d'initiative et d'action au sein d'une équipe. Il la motive, la stimule, l'influence et lui montre l'exemple à suivre. Ce n'est pas de l'orgueil, ni de l'égocentrisme : c'est naturel ; c'est aussi ce qui fait sa force et son efficacité.

Doté d'un instinct très fort, il a des convictions et pousse à les adopter. Malheur, si ces dernières ne correspondent pas à celles du manager ou du reste de l'entreprise ! Le leader devient alors un élément perturbateur voire dangereux pour l'équilibre de la structure.

A la tête d'une start-up amenée à grandir, la présence d'un leader est particulièrement indispensable, d'un point de vue psychologique comme stratégique.

Manager et leader, c'est possible ?

Dans un premier temps, la collaboration entre les deux est non seulement possible, mais surtout vivement recommandée voire indispensable ! Quand le premier dirige l'ordre et les opérations, l'autre booste l'équipe en charge desdites opérations, en leur faisant comprendre et adhérer à l'organisation en vigueur.

Le développement efficace d'une entreprise repose sur l'harmonie et l'équilibre de ce duo gagnant. Tous deux sont indispensables puisque l'un représente l'ordre, et l'autre la motivation ; l'un exécute bien, et l'autre décide bien. Toute entreprise, quelle que soit sa taille et son avancée, a donc besoin de l'un et de l'autre.

Un manager peut ne pas être un leader, et réciproquement ; cela les rend d'autant plus indispensables l'un à l'autre, et complémentaires.

Certains entrepreneurs ont la chance de porter la double casquette : ils sont managers et leaders de leur entreprise. Ce cas de figure est particulièrement applicable (et appréciable !) dans le domaine des startups, où les entrepreneurs sont pour la plupart, de jeunes passionnés, leaders dans l'âme, qui se lancent et parviennent à entraîner d'autres passionnés dans leur course au développement de leur jeune pousse, précisément grâce à leur leadership.

C'est ce qui fait la magie du « leader manager », en particulier : grâce à sa force, sa persuasion et sa motivation, il permet l'avènement d'autres leaders.

Manager et leader : ces deux termes sont différents, certes, mais certainement pas opposés. Au contraire, ils sont complémentaires, d'autant plus lorsqu'ils se retrouvent en un seul et même entrepreneur.

Il est vrai que leur interdépendance risque souvent d'entraîner des confusions les concernant. Et pourtant, manager et leader trouvent chacun leur place, de façon harmonieuse (si tout va bien), dans le mécanisme humain de l'entreprise ; même et surtout, s'il arrive que cette place soit occupée par un seul individu.

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online