Comptabiliser les frais de port : le point sur les 3 méthodes du PCG

Article écrit par (1306 articles)
Publié le
Modifié le 19/06/2017
17 943 lectures

Les frais de port ou frais de transport qui accompagnent les achats de l'entreprise, font partie des frais accessoires d'achat. Ils peuvent être comptabilisés de trois manières, au choix de l'entreprise. Ces choix sont prévus par le plan comptable général ou PCG.

Le choix de la méthode a des conséquences sur la possibilité ou non de connaître le détail des frais de port. S'ils ne sont pas portés dans les comptes de charges par nature, les frais accessoires sont obligatoirement détaillés en annexe.

Comptabiliser les frais de port dans les comptes d'achats concernés : la première méthode

Les frais de port apparaissent sur la même facture que les achats correspondants et peuvent être attribués avec certitude aux achats concernés et comptabilisés dans les mêmes comptes 601 à 607.

L'article 946-60 du PCG 2014 le précise ainsi. Les entreprises ont la faculté de comptabiliser :

« directement les frais accessoires d'achat payés à des tiers, par exemple les transports, les commissions et les assurances à l'un des comptes d'achats 601 à 607 et non aux comptes de charges par nature, lorsque ces charges peuvent être affectées de façon certaine à telle ou telle catégorie de marchandises ou d'approvisionnements. »

Cette comptabilisation directe dans les comptes d'achats concernés est courante dans les petites entreprises qui ont généralement des frais accessoires d'un montant très peu élevé.

L'inconvénient de ce mode de comptabilisation est l'impossibilité de séparer les frais accessoires des achats concernés.

Or, le Plan comptable général ou PCG précise aussi que lorsque l'entreprise choisit cette option, les frais accessoires d'achat doivent faire l'objet d'une information en annexe des comptes annuels. Un suivi des frais de port est donc nécessaire sauf lorsque ces frais ne sont pas considérés comme significatifs.

Exemple

Une entreprise achète des marchandises pour 1 000¤. Le poids des marchandises oblige à faire appel à un transporteur. Coût du transport 100¤ Hors taxes.

Numéro de compte

LibelléMontant

Débit

CréditDébitCrédit

607000

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y1100¤

 

445660

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y240¤

 

 

401xxx

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y

 

1340¤

Comptabiliser les frais de port en frais accessoires et utiliser le compte 608xxx : la seconde méthode

Ce mode de comptabilisation est celui qui permet d'obtenir le plus de détails dès la lecture de la balance des comptes.

Son principe : créer un compte 608 pour chaque type d'achat, voire de frais accessoires.

Exemple

En reprenant l'exemple précédent.

Numéro de compte

LibelléMontant

Débit

CréditDébitCrédit

607000

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y1000¤

 

608700

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y

100¤

 

445660

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y240¤

 

 

401xxx

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y

 

1340¤

L'entreprise peut comptabiliser les frais accessoires dans un compte 608 unique, le compte 608700 puisqu'il s'agit de marchandises, ou créer un compte 60871 et un compte 60872 pour l'assurance et le transport.

Pour les matières premières (compte 601xxx) et les autres approvisionnements (compte 602xxx), l'entreprise ouvrira des comptes 6081xx et 6082xx.

L'objectif : connaître les frais accessoires qui se rapportent à chaque type d'achats, dès la lecture des comptes sans perdre de vue ce que coûtent les matières premières, approvisionnements ou marchandises achetées. Les frais de port comme les autres frais accessoires font partie du coût d'achat.

Comptabiliser les frais de port dans le compte 624100 : la troisième méthode

La troisième option pour comptabiliser les frais de port, la plus courante en cabinet selon nous, est la comptabilisation des frais par nature. Les frais de transport sont ainsi comptabilisés en compte 624100 « transports sur achats » et l'assurance en compte 616xxx.

Ce mode de comptabilisation ne nécessite pas d'information particulière en annexe.

Son seul inconvénient : l'impossibilité de connaître les frais de port attachés à un type d'achats. Or, l'entreprise peut avoir besoin de cette information.

Ce mode de comptabilisation est aussi utilisé lorsque l'entreprise ne peut pas rattacher les frais de port à un type d'achats bien précis.

Exemple

Une entreprise achète des marchandises pour 1 000¤. Le poids des marchandises oblige à faire appel à un transporteur. Coût du transport 100¤. Frais d'assurance : 10¤ Hors taxes

Numéro de compte

LibelléMontant

Débit

CréditDébitCrédit

607000

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y1000¤

 

624100

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y

100¤

 

616000

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y10¤

 

 445660

 

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y240¤

 

 

401xxx

Achat de marchandises F1234 Fournisseur Y

 

1350¤

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.