Comptabiliser les rabais, remises et ristournes ou réductions de prix

Article écrit par (1281 articles)
Publié le
Modifié le 26/06/2017
42 893 lectures

Les rabais, remises et ristournes sont des réductions de prix accordées par un vendeur à son client, dans le cadre de leurs relations commerciales.

Ces réductions commerciales sont souvent accordées avant l'établissement de la facture de vente. Les rabais, remises et ristournes sont alors comptabilisés avec la vente, qui figure pour son prix net en compte 70.

Dans les autres cas, lorsqu'elles sont accordées ou obtenues après l'établissement de la facture initiale, elles feront l'objet d'une facture ou note d'avoir et seront comptabilisées en 609 ou 709, selon que l'on se place du côté du client ou du fournisseur.

Comptabiliser les rabais, remises et ristournes avec la facture initiale

On envisage ici le cas des réductions commerciales inscrites sur une facture classique, appelée en comptabilité fournisseurs, facture de doit.

Les rabais, remises et ristournes sont comptabilisés avec la facture d'achat de marchandises, matières première ou autres approvisionnements par exemple mais il peut aussi s'agir de services extérieurs.

Chez le fournisseur vendeur, l'opération est comptabilisée exactement de la même manière mais comme dans un miroir. Un achat pour le client est une vente pour le fournisseur et la TVA déductible pour le client est une TVA collectée pour le fournisseur.

On remarquera simplement que le miroir a ses limites et qu'un achat de marchandises pour un client négociant peut être une vente de produits finis pour le fabriquant vendeur. Cela reste un compte 70 mais la qualification de l'opération se fait au niveau de l'entreprise qui tient ses comptes.

Exemple chez le client

Une facture d'achat de marchandises fait apparaître les éléments suivants :

  • Montant brut HT : 5 000¤
  • Remise 10% : 500¤
  • Net commercial : 4 500¤
  • TVA : 900¤
  • À payer : 5 400¤


La comptabilisation se fera en compte 607000 pour le montant après remise.

Chez le fournisseur, comme dans un miroir, le net commercial apparaîtra en compte 707000 ventes de marchandises.

Numéro de compte

Date de la factureMontant

Débit

CréditDébitCrédit

 607000

 

Facture de doit 12345674500¤

 

445660

 

Facture de doit 1234567900¤

 

 

401000

Facture de doit 1234567

 

5400¤

Comptabiliser les rabais, remises et ristournes sur une facture d'avoir chez le client

C'est ici que le quatrième chiffre du numéro de compte utilisé prend toute son importance. Avec les rabais, remises et ristournes comptabilisés à part, il est généralement bon de savoir à quel type d'achats correspondent ces réductions.

Le chiffre 1 en quatrième position représentera la réduction sur rattachée aux matière premières. Le chiffre 7 en quatrième position symbolise la réduction sur achat de marchandises. Et la logique est la même pour les produits.

En fin d'exercice, les soldes des comptes 609 et 709 sont virés au compte d'achat ou de vente correspondant.

Lorsque la facture d'avoir porte la mention « net de taxe », l'entreprise n'a pas à reverser la TVA initialement déduite et son fournisseur ne diminuera pas sa TVA collectée. C'est une mesure de simplification.

Exemple chez le client

A la fin d'un exercice, une entreprise se voit accorder une ristourne de 1% sur un chiffre d'affaires de 1 000K¤ soit la somme de 10 000¤ hors taxes.

Les différentes factures ayant été comptabilisées en achats de marchandises, le compte à utiliser pour enregistrer la ristourne est le compte 609700.

Il sera probablement aussi enregistré en facture non parvenue puisqu'il correspond au dernier exercice clos.

Numéro de compte

Date de la factureMontant

Débit

CréditDébitCrédit

401000

 

Facture avoir A123456712000¤

 

445660Facture avoir A1234567

 

2000¤

 

609700

Facture avoir A1234567

 

10000¤
_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.