Pas besoin d'attendre les PDP pour digitaliser les flux !

Article écrit par (24 articles)
Modifié le
1 739 lectures

Le calendrier de généralisation de la facturation électronique est désormais largement diffusé dans la profession. Les dates du 1er juillet 2024, du 1er janvier 2025 et du 1er janvier 2026 sont en effet régulièrement martelées par tout l'écosystème.

Bien qu'on insiste souvent sur le risque de ne pas être prêt à temps, un second danger guette les experts-comptables : celui d'attendre la finalisation de la réforme pour démarrer ou accélérer la transformation numérique de leur cabinet.

Le calme avant la tempête ? A quelques mois de la première étape de la généralisation de la facture électronique, la date d'entrée en vigueur de la réforme est connue, mais ses modalités ne le sont pas encore tout à fait. Un point en particulier cristallise les interrogations : comment choisir la plateforme de dématérialisation partenaire qui sera utilisée par le cabinet et ses clients ?

Les candidatures au statut de PDP se sont en effet multipliées ces dernières semaines, que ce soit chez les éditeurs historiques, de nouveaux entrants en ligne, ou même certains groupements de cabinets. Face à un tel choix, il peut être difficile de s'y retrouver, surtout lorsqu'il est question d'engager le cabinet, ses équipes et ses clients.

 

La liste des PDP sera connue au plus tôt en septembre 2023

La délivrance des habilitations relatives au statut de plateforme de dématérialisation partenaire (PDP) débutera en septembre 2023. D'ici là, et malgré l'ambiguïté entretenue par certains acteurs, il n'est pas possible de se dire PDP, mais uniquement de faire état de sa candidature à ce statut. Les investissements sont lourds et le cahier des charges très stricts, tout le monde ne parviendra donc pas à franchir ces barrières.

 

Quels tarifs ? Quelles fonctionnalités ?

Là encore, c'est le flou, et c'est bien normal. La plupart des acteurs qui ont annoncé leur volonté d'obtenir le statut PDP n'ont pas encore précisé le modèle économique et le détail des fonctionnalités qu'ils proposeront. Il est donc presque impossible à ce jour de comparer les offres, et de faire un choix de PDP éclairé !

Une autre question peut d'ailleurs se poser :  pourra-t-on se contenter de choisir un opérateur de dématérialisation (OD) et non une PDP ? Avec quelles conséquences ? Là encore, il est trop tôt pour répondre à cette question, tout simplement parce qu'il n'est pas possible de comparer les services que proposeront certains OD avec ceux des PDP.

 

Décorréler la transformation digitale de l'offre de PDP

Pour autant, faut-il temporiser la transformation numérique du cabinet jusqu'à la parution de la liste des PDP habilitées, en septembre 2023 ? Ce serait une erreur !

Choisir une PDP, c'est comme réfléchir au toit de sa future maison : c'est indispensable bien s»r, mais difficile à faire sans avoir réfléchi au plan de la construction.

De la même manière, dans le cadre de la construction d'un cabinet numérique, le choix de la PDP constituera une des dernières étapes avant la généralisation de la facture électronique. Avant d'en arriver là, il y en a encore beaucoup d'autres !

 

Habituer vos clients au digital

On l'a dit, les habilitations au statut de PDP ne seront délivrées qu'en septembre 2023. C'est 8 mois avant l'échéance du 1er juillet 2024 certes, mais seulement 3 ou 4 mois avant le début de la période fiscale 2024 ! Cela laisse un temps bien court pour présenter la solution aux collaborateurs, les former, informer les clients, les inscrire, les pousser à utiliser ce nouveau mode de communication et s'assurer que les flux fonctionnent correctement.

Il nous semble donc indispensable de commencer dès maintenant à habituer les clients à une relation digitale avec le cabinet, en déployant rapidement des solutions de collecte, de dématérialisation et de restitution de l'information, indépendamment des PDP.

 

Commencez avec des choses simples

Concrètement, par où commencer ? Il est possible de démarrer avec des étapes simples, faciles à mettre en place. C'est notamment le cas de la collecte de pièces comptables via smartphone, en lien avec les logiciels de production du cabinet. Cette première brique présente de nombreux avantages :

    • les entrepreneurs ont généralement l'habitude d'utiliser leur smartphone, le temps de formation est donc quasi inexistant ; 
    • le gain de temps du côté du dirigeant et le gain de productivité côté collaborateur sont immédiats ; 
    • la collecte des factures d'achat via smartphone conservera toute son utilité après le 1er juillet 2024, au moins jusqu'en 2026.

Clé de vo»te de la relation client ou gadget pour clients geeks ? Pour en savoir plus sur les raisons de mettre en place l'appli mobile de son cabinet, voir notre article « T'as pas d'appli mobile ?? Non mais allô quoi ! ».

 

Une « surcouche » qui rend invisible le choix de la PDP

La mise en place d'une plateforme de services, point d'entrée numérique unique du cabinet d'expertise comptable, présente un autre avantage majeur : elle rend indolore le changement d'outil de production, mais aussi de PDP. Comment cela ?

Les plateformes comme MyCompanyFiles offrent à la fois une interface d'échange client/cabinet et une interconnexion avec toutes les solutions utilisées en interne. Elles constituent ainsi une sorte de « surcouche » aux solutions du cabinet.

Une fois le client habitué à la plateforme, il devient possible de changer d'outil de production, ou de PDP, sans changer ses habitudes ni même son expérience utilisateur ! Une raison supplémentaire de ne pas attendre pour généraliser l'usage de la plateforme de services du cabinet !

 

N'attendez pas la facturation électronique pour changer !

En résumé, il serait dangereux d'attendre que tous les détails de la réforme à venir soient connus et que la liste officielle des PDP soit établie pour avancer sur la transformation numérique du cabinet. Bien au contraire !

Le temps d'adaptation des équipes et des clients ne doit pas être négligé. Surtout, il est possible d'anticiper dès maintenant ces changements. Comment appliquer cela dans votre cabinet ? N'hésitez pas à nous contacter pour en discuter !


www.mycompanyfiles.fr