Normes IFRS : Retour du débat

Article écrit par (1544 articles)
Modifié le
11 944 lectures

Cela fait maintenant plusieurs semaines que l'on peut lire un certain nombre d'articles de presse sur les normes IFRS, les uns pour et les autres contre ces normes mais ce n'est pas tout.

L'union européenne se pose également la question de son rôle dans l'élaboration de ces normes.

L'intérêt des normes IFRS

Si tout semble être parti de l'annonce fait par les Etats-Unis, à l'été 2012, de ne pas adopter les normes IFRS, c'est surtout un article de Jean-Luc Decornoy1 (KPMG) qui aura suscité les dernières réactions.

Selon cet article, la commission européenne aurait reçu une lettre de quelques investisseurs anglais, destinée à lui faire prendre conscience de l'importance de ces normes comptables.

Du côté français, Jérôme Haas, président de l'autorité des normes comptables, estime que des normes qui exigent de plus en plus d'informations, nuisent à la pertinence des comptes.

Les détracteurs des normes IFRS leur reprochent d'être trop tournées vers l'avenir, complexes et abstraites et de ne pas répondre aux attentes des petites entreprises locales. De plus, la généralisation de la juste valeur nierait le principe de prudence.

Pour les défenseurs de ces normes, toutes ces critiques ne seraient pas justifiées et résulteraient d'un certain nombre d'idées reçues.

Cependant, tous s'accordent lorsqu'il s'agit de parler de l'intérêt des travaux accomplis à ce jour et de la nécessité de l'existence de ces normes comptables internationales.

Le rôle de l'union européenne

La seconde conséquence de l'annonce des américains est le questionnement actuel sur le rôle de l'union européenne dans l'élaboration des normes.

Dans un rapport remis au ministre du commerce extérieur en janvier 2013, Claude Revel propose la création d'un normalisateur comptable européen soit en s'appuyant sur l'Efrag, soit par la création d'un véritable normalisateur comptable.

Au niveau européen, Michel Barnier (qui répond directement à Jean-Luc Decornoy) est désormais chargé de renforcer la contribution de l'union européenne aux normes IFRS.

Enfin, l'IASB annonce la création d'un forum (Accounting Standard Advisory Forum) qui sera consulté sur l'élaboration des normes. Un certain nombre de normalisateurs y prendront part. Pour l'union européenne, quatre normalisateurs ou organismes seront représentés : les normalisateurs allemand, anglais, espagnol et l'EFRAG.

Plus d'infos

  • Dix actions à mener pour améliorer les normes IFRS, Les Echos, 12 février 2013
  • "La polémique resurgit autour des IFRS", Option finance n°1209, 18 février 2013
  • "Normes comptables : la commission ouvre enfin les yeux...
  • "Les normes comptables, langage commun aux dirigeants, actionnaires et créanciers", François Meunier, Les Echos, 25 février 2013
  • "Construire les normes compables européennes de manière équitable et irréprochable" Michel Barnier, Les Echos 7 février 2013
  • "Dix fausses idées sur les IFRS, Philippe Danjou, Les Echos, 6 février 2013
  • "IFRS, Claude Revel propose de créer un normalisateur comptable européen" Cécile Desjardins, Les Echos, 8 février 2013
  • "L'Europe veut renforcer son rôle dans l'élaboration des normes comptables IFRS", Laurence Boisseau, Les Echos, 20 mars 2013


_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.