Les réunions en entreprise et leur utilité, ou pas...

Article écrit par (268 articles)
Publié le
Modifié le 29/06/2017
5 596 lectures

Tous salariés que nous sommes avons déjà eu des réunions dans nos journées de travail qui sont interminables et inintéressantes ! Ce sentiment de découvrir une invitation pour une séance et de ne pas savoir pourquoi nous sommes invités et ce que nous allons bien pouvoir y faire...

Un sondage a été mené par Opinionway sur, ce qu'ils appellent, les « réunionites aiguës ».
Découverte des résultats de ce sondage.

Eléments de l'étude OpinionWay

Une enquête a été réalisée par OpinionWay du 3 au 19 avril 2017 auprès de 1 012 salariés d'entreprises de 500 salariés et plus (méthode des quotas) dans des secteurs économiques variés.

Ce sondage a été mené afin de déterminer si les réunions en entreprise ont toutes du sens et si elles sont efficaces.

Les réunions sont-elles toutes productives ?

L'étude démontre que les répondants passent en moyenne 4h30 par semaine en réunion, soit 3.4 semaines par an. Ce chiffre double à 6.2 semaines par an pour les cadres.

52% des personnes interrogées estiment que ces réunions sont productives. Une réunion est utile lorsqu'elle permet de transmettre des informations dont chacun a besoin pour mieux travailler. Et pourtant, les répondants considèrent obtenir une faible autonomie pour agir sur leur charge de travail, les cadres y compris.

18% des salariés déplorent qu'il n'y ait pas d'ordre du jour ou d'objectifs clairement définis et 26% ne voient pas la nécessité de leur présence à ces réunions.

Des rendez-vous considérés comme inutiles, et pourtant 75% des participants déclarent ne pas avoir la possibilité de décliner l'invitation et ne pas y participer.

Résultat, plus de la moitié des salariés interrogés font tout sauf s'intéresser sur les propos tenus pendant ces réunions !

Que font les salariés pendant ces réunions ?

Dans de très nombreuses entreprises, ces réunions sont obligatoires et les salariés se sentent forcés d'y assister.

De ce fait, l'étude indique que 44% des personnes interrogées ont une autre occupation pour passer le temps et utilisent leur smartphone ou leur ordinateur.

57% d'entre eux consultent leurs mails, 43% en envoient, 40% travaillent sur leur dossier et 22% consultent internet.

Nous constatons que la plupart des sondés continuent de travailler, tout de même ! De plus, ils sont 46% à prendre des notes sur le contenu de la réunion.

Quelles sont les conséquences de ces réunions ?

Seule 1 réunion sur 4 aboutit à une prise de décision concrète. Mais ce n'est pas parce que cette décision est prise qu'elle se concrétisera rapidement...

Par ailleurs, alors que les changements s'accélèrent, le rythme de prise de décision stagne par rapport à il y a 5 ans pour 49% des sondés. 28% d'entre eux estiment même que le rythme ralentit et 39% jugent la collaboration inefficace.

Le cabinet commanditaire de cette étude analyse tous ces résultats comme étant une surcharge collaborative. Cela signifie une « multiplication des consultations et des avis demandés dont il n'est pas forcément tenu compte dans la prise de décision ».

Il souligne également que même les cadres ont un faible niveau d'autonomie pour agir sur leur charge de travail. En effet, 55% indiquent pouvoir prendre des décisions tandis que deux tiers des salariés estiment que les décisions sont très majoritairement prises par la direction.

Si l'avis des salariés est devenu indispensable avant les prises de décisions, les entreprises doivent se pencher sur les moyens mis en oeuvre pour les consulter et tenir compte de ce qu'ils pensent.

_____________________________


Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise