Le digital va permettre aux professionnels de se concentrer sur leur valeur ajoutée

Article écrit par (200 articles)
Publié le
Modifié le 07/11/2017
4 350 lectures
Dossier lu 59 814 fois

Firmin Zocchetto et ses deux associés se sont récemment lancés dans le monde de l'entrepreneuriat avec un projet ambitieux : PayFit.

Cette jeune et prometteuse start-up commence sur les chapeaux de roues puisque, grâce à Kima Ventures (fonds de Xavier Niel), entres autres, elle a déjà levé un demi-million d'euros.

Novatrice, fiable et intuitive, PayFit est bien partie pour simplifier la vie des employeurs, mais aussi des salariés.

Introduction

PayFit compte bien réinventer la fiche de paie, en la digitalisant mais aussi en la rendant collaborative, pour l'employeur et pour le salarié. Face à l'aspect complexe des fiches de paie classiques, PayFit semble être une plateforme que l'on pourrait qualifier de révolutionnaire ! Firmin Zocchetto, le co-fondateur de PayFit, nous parle de son concept et de sa vision de l'entrepreneuriat dans le digital et dans le Chiffre.

Présentation

Diplômé de l'ESCP, Firmin Zocchetto a fondé PayFit il y a un peu plus d'un an, en collaboration avec Ghislain de Fontenay et Florian Fournier, ses associés.


Interview



Comment l'aventure PayFit a-t-elle démarré ?

Nous sommes partis d'un constat simple : aucun employeur autour de nous n'était satisfait des solutions utilisées pour gérer la paie de leurs employés (édition des bulletins de paie, prise des congés payés, déclarations sociales...). Nous connaissions la complexité administrative propre à la France ; PayFit est donc un projet à la fois extrêmement naturel et très ambitieux !

Êtes-vous satisfait des retours d'expérience de vos clients ?

Nous avons des retours très positifs de nos clients sur notre proposition de valeur principale : un service simple et rapide, qui fait oublier l'administratif lourd et complexe que représentent souvent la paie et les processus RH. Ils sont aussi très satisfaits par l'expérience utilisateur soignée qui ne demande aucune formation particulière, contrairement aux logiciels classiques que l'on peut trouver aujourd'hui dans le monde comptable/RH.

Comment votre projet a-t-il été accueilli par les professionnels du Chiffre ?

Les experts comptables ont très bien accueilli PayFit. Ils sont heureux de voir qu'une même solution peut enfin automatiser la paie et simplifier les processus RH (demande de congés, paiement des cotisations sociales, déclarations sociales...). Il ne fait aucun doute que nous allons leur faire gagner du temps. Ils saluent donc l'arrivée d'outils qui vont simplifier leur vie et celle des employés.

Pensez-vous que les start-up soient les seules à mettre en oeuvre des idées réellement innovantes dans les métiers du Chiffre ? Si oui, liez-vous également cela au fameux « esprit start-up » ?

L'innovation pure n'est pas l'apanage des startups, mais de ceux qui se posent des questions sur le quotidien, qui remettent en question le statut quo et s'attaquent à bras le corps à un problème.

Seulement, s'il est facile d'avoir des idées et de repérer des problèmes de la vie professionnelle ou quotidienne, l'esprit start-up - rapide, agile et très focalisé sur un seul problème - fournit un environnement propice au développement de ces idées novatrices.

D'ailleurs, les grandes entreprises l'ont compris et nombre d'entre elles essaient de copier le modèle start-up en interne, sans succès fulgurant jusqu'à présent mais peut-être qu'à terme cela fera bouger les lignes.

De plus, notre préoccupation première est l'excellence du produit dont découle le bonheur de nos clients. Pour répondre à un problème du quotidien de manière efficace, il faut un produit simple et efficace. Cette excellence du produit passe évidemment par le goût de l'innovation, mais aussi par une remise en question permanente afin de répondre au mieux aux besoins de nos clients. On préfère tester tout de suite une nouvelle idée pour avoir des retours rapides et en tirer des leçons, plutôt que se poser des questions pendant un mois et éventuellement louper le coche !

Quelles difficultés rencontrez-vous en tant que jeune entrepreneur ?

Comme peut en témoigner une fiche de paie d'un salarié travaillant en France aujourd'hui, le système de paie est complexe et la loi française est très stricte à ce propos. Le Code du Travail qui régit la relation entre employeurs et employés, ainsi que les conventions collectives sont sans cesse modifiés par des amendements, il est donc nécessaire d'être toujours à jour juridiquement pour être sûr d'avoir le meilleur produit.

Par ailleurs, bien que notre solution soit sans engagement et possède un coût de substitution très faible (pas de formation initiale, pas de captivité des clients), le fait d'être une jeune start-up, et a fortiori un jeune entrepreneur, peut freiner certains clients qui préfèrent attendre de savoir si l'entreprise va marcher avant de se lancer. Mais quand ils commencent à utiliser le produit, ils n'hésitent plus !

Que pensez-vous de la transition digitale dans votre secteur ?

Beaucoup de processus RH peuvent être automatisés, et l'arrivée de nouveaux outils va permettre aux professionnels du secteur de se concentrer sur les points où ils apportent le plus de valeur : pour les RH sur le recrutement et pour les salariés et les comptables sur la fiscalité.

Plusieurs startups américaines (Zenefits, BambooHR, Gusto) offrant un logiciel SaaS (Software as a Service) pour la gestion des Ressources Humaines sont déjà très bien engagées aux Etats-Unis et je ne doute pas que ce sera bientôt le cas en France. Je suis convaincu que personne ne refuserait plus de simplicité et d'automatisation dans ce domaine.

Selon vous, que faudrait-il changer pour mieux entreprendre en général, mais aussi dans le Chiffre ?

Créer et utiliser les bons outils pour se faciliter la vie, gagner du temps et se concentrer sur la création de valeur. Cela s'applique naturellement à n'importe quelle entreprise.

_____________________________


L'équipe de la rédaction sur Compta Online