La trésorerie : bien comprendre et savoir la gérer

Article écrit par (82 articles)
Publié le
Modifié le 10/05/2019
5 956 lectures

Au cours de leur vie entrepreneuriale, les créateurs et les chefs d'entreprise se voient confrontés à de nombreuses problématiques. La plus dangereuse d'entre elles est la mauvaise gestion de leur trésorerie, celle-ci peut constituer un réel obstacle devant la réussite et la pérennité de leur activité.

Qu'est-ce que la trésorerie ?

C'est la liquidité disponible en caisse et sur les comptes bancaires. Elle est déterminée par différence entre ses encaissements (chiffre d'affaires encaissé, subventions reçues, etc.) et ses décaissements (achats décaissés, loyers, charges salariales, etc.).

Le résultat de cette différence, c'est ce qu'on appelle le solde de la trésorerie. Ce dernier fluctue au rythme des entrées et sorties d'argent. Il peut être débiteur si les encaissements dépassent les décaissements, et créditeur dans le cas contraire. Ce solde peut être suivi d'une manière journalière ou périodique (mensuelle, trimestrielle, ou annuelle).

Un solde de trésorerie positif représente un matelas de sécurité, permettant au chef d'entreprise de faire face à ses besoins quotidiens, sans faire appel à des solutions de financements externes.

Comment calculer le solde de la trésorerie ?

Grâce au tableau de trésorerie, le solde peut être calculé à travers la formule suivante :

Solde de trésorerie périodique (journalier, mensuel, etc.) = encaissements - décaissements


D'une manière plus globale, nous pouvons calculer la trésorerie nette moyenne à une période donnée à l'aide du bilan de l'entreprise, en nous basant sur la formule suivante :

Trésorerie nette = Fonds de roulement net global - Besoin en fonds de roulement

Avec :

  • FRNG = Capitaux propres + endettement à long terme - immobilisations
  • BFR = stocks + créances - dettes fournisseurs


Le fonds de roulement net global s'il est positif, représente une ressource en fonds de roulement générée après financement de tous les investissements de l'entreprise. S'il est négatif il représente une insuffisance en fonds de roulement.

La ressource en fonds de roulement permet de compenser le décalage induit par le cycle d'exploitation de l'entreprise. C'est ce que l'on appelle BFR (retard de paiement client face à un paiement rapide des fournisseurs, et une rotation lente des stocks).

Le résultat de cette compensation représente la trésorerie nette disponible. Elle peut être négative (dans ce cas l'entreprise s'expose à un risque financier et doit faire appel à un financement externe pour pallier à ses besoins), ou positive. Une trésorerie nette positive représente un excédent d'argent qu'il faut gérer correctement.

Comment gérer sa trésorerie ?

Pour une bonne gestion, il faut savoir maîtriser le décalage du BFR, placer ses fonds ou établir un plan de trésorerie.

Maîtriser le décalage du BFR dans le cas d'une insuffisance de trésorerie

Le principal facteur qui génère une trésorerie négative, est celui du retard subi par les encaissements des factures clients, la rotation des stocks, et le règlement rapide des dettes à court terme. Pour optimiser cela pensez à :

  • améliorer votre capacité de négociation et négocier les délais de règlement clients et fournisseurs ;
  • relancer des clients ou faire appel au service de recouvrement des créances ;
  • recourir à l'affacturage pour un encaissement immédiat des créances ;
  • optimiser vos stocks, exemple : limiter le niveau des stocks et optimiser le délai de livraison, etc ;
  • financer le décalage du BFR par les ressources en fonds de roulement global.

Pour raccourcir le délai client, vous pouvez proposer un escompte ou demander le paiement d'un acompte. Rallonger le délai fournisseur, c'est négocier son calendrier de paiement.

Le délai moyen du paiement client est calculé par la formule suivante :

(Créances clients TTC / Chiffre d'affaires TTC) x 360


Le délai moyen du règlement fournisseur est calculé par la formule suivante :

(Dettes fournisseurs TTC / Achats TTC) x 360


Le délai moyen de rotation des stocks peut être calculé par la formule suivante :

(Stock de marchandises / Prix d'achat des marchandises vendues) × 360


Si vos difficultés persistent toujours, négociez un crédit à court terme auprès de votre banque afin d'optimiser le coût de financement.

Placer sa trésorerie dans le cas d'un excédent de trésorerie 

Une trésorerie excédentaire est un signe de solidité, de bonne santé financière. Pour faire fructifier votre argent, optez pour son placement, tout en prenant en considération les éventuels besoins de financement qui peuvent survenir. Exemples de placement :

  • OPCVM ;
  • dépôts à vue ;
  • dépôt à terme ;
  • certificat de dépôt négociable ;
  • etc.

Établir un plan de suivi de trésorerie dans tous les cas

Bien gérer cet aspect, c'est d'une part, suivre ses fluctuations d'une manière quotidienne et d'autre part, anticiper ses encaissements (estimation du chiffre d'affaires par application des hypothèses) et identifier ses décaissements futurs (en fonction du niveau d'activité souhaité).

Le tableau de bord et le plan de trésorerie, les indicateurs d'alertes sont les meilleurs moyens pour le faire.

_____________________________


Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant