Firmin Zocchetto, CEO de Payfit : « La seule question à se poser, c'est celle du besoin du client final »

Article écrit par (128 articles)
Modifié le
1 358 lectures
Dossier lu 7 325 fois

Créée en 2015, la startup PayFit propose une solution de gestion de la paie et des ressources humaines à destination des entreprises, et désormais des experts-comptables.

S'agit-il d'un nouveau concurrent pour la profession dans le domaine du social, ou au contraire d'un partenaire qui facilitera la digitalisation des cabinets par l'externalisation de la paie ? Firmin Zocchetto, CEO de Payfit, répond à nos questions et clarifie le positionnement de son entreprise vis-à-vis de la profession comptable.

Vous proposez une solution de gestion de la paie à destination des entreprises, mais venez de lancer une offre à destination des experts-comptables : considérez-vous la profession comme un partenaire ou un concurrent ?

Les experts-comptables sont pour nous des partenaires, non des concurrents. Nous sommes positionnés sur un créneau bien précis : la relation entre un employeur et ses employés dans les entreprises de 1 à 100 salariés. Cela inclut la paie bien évidemment, mais aussi les ressources humaines au sens large. Notre objectif est simple : proposer aux TPE/PME la meilleure expérience possible de gestion de leurs employés. 

Dans le même temps, la profession comptable évolue rapidement, notamment par l'arrivée de nouvelles technologies. Plusieurs missions de production, en comptabilité mais aussi en social, sont particulièrement touchées.

La question que nous devons tous nous poser, c'est : quel est le besoin du client final ? Notre vision, c'est d'aider les experts-comptables à se concentrer sur les missions à haute valeur ajoutée, en leur proposant de nous confier la production de la paie. Nous leur garantissons de répondre à la demande de leurs clients, en fournissant une expérience utilisateur à la hauteur de leurs attentes. C'est tout l'objectif de l'offre que nous venons de lancer.

Dans cette nouvelle offre, le client final contractualise-t-il avec Payfit ou avec le cabinet ? Proposez-vous un accès en marque blanche ? 

L'entreprise contractualise avec Payfit, et nous assumons l'entière responsabilité des prestations que nous réalisons. Il n'est pas prévu de fournir un accès en marque blanche, le client final voit clairement qu'il est dans notre solution.

Pouvez-vous garantir à la profession que vous n'adresserez pas directement les clients entrepreneurs « confiés » par les experts-comptables avec d'autres services à l'avenir ? 

Effectivement, je tiens à rassurer les experts-comptables sur ce point : nous n'avons tout simplement pas pour objectif de faire du conseil. Pour être tout à fait clair, nous avons déjà suffisamment de choses à faire avec notre ambition : créer le leader européen de la gestion des ressources humaines pour les TPE et les PME. 

Pour arriver à cet objectif, nous devons nous développer dans d'autres pays bien sûr, mais aussi améliorer encore notre solution en France, en gérant certaines spécificités, ou en ajoutant d'autres fonctionnalités, comme la gestion automatisée des avances sur salaires.

Encore une fois, nous nous concentrons uniquement sur la relation employeur-employé, directement liée à la paie. Le conseil au dirigeant, l'assistance à la rédaction d'un contrat, l'accompagnement dans une procédure de licenciement,... toutes ces prestations ne font pas partie de notre périmètre.

Vous proposez à vos clients l'assistance « d'experts paie » : quelle est la limite entre cette assistance et du conseil en droit social ? 

Nos experts ne répondent qu'à certains types de questions, comme celles liées à la production de la paie, aux déclarations sociales, ou au chômage partiel par exemple. Au-delà, nous orientons nos clients vers des experts-comptables ou des avocats avec qui nous avons l'habitude de travailler. Nous ne répondons pas, par exemple, à des questions sur la rédaction d'une clause de contrat de travail.

Quels sont vos concurrents, que ce soit sur le marché des entreprises ou celui des cabinets ? 

Sur le terrain des entreprises de 1 à 100 salariés, notre cible, nous n'avons pour l'instant pas de véritable concurrent. Il n'existe pas de solution équivalente proposant une solution simple, en ligne, et accessible à des non-experts.

Chez les experts-comptables, nous ne nous positionnons pas en remplaçant des solutions existantes, historiques, ou qui se sont imposées plus récemment. Payfit propose aux experts-comptables d'externaliser la production des paies et déclarations sociales de leurs clients. Il ne s'agit pas d'une nouvelle solution pour les faire eux-mêmes.

Etes-vous dans une stratégie de revente à court terme, ou vous positionnez-vous en partenaire de long terme ? 

Nous sommes dans une stratégie à très long terme, avec un modèle clair, et la capacité à rester indépendants pour de nombreuses années. Il faut aussi voir que Payfit est une société très jeune, créée en 2015 : nous n'en sommes qu'au début de l'aventure ! Il reste beaucoup de choses à faire, en France et à l'étranger. Nous avons du travail pour 20 ans sans problème.



Julien Catanese
Directeur éditoral de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Diplômé d'expertise comptable, après 7 ans en tant que rédacteur en chef puis directeur de la rédaction Fiscalistes et experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en juin 2020.
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.