L'épreuve de révision légale du DEC

Article écrit par (1683 articles)
Modifié le
14 707 lectures
Dossier lu 61 274 fois

Le programme de l'épreuve de révision légale et contractuelle des comptes du DEC (diplôme d'expertise comptable) a été modifié par un arrêté publié au Bulletin officiel de l'enseignement supérieur du 27 juin 2019.

Les modalités de l'épreuve de révision légale et contractuelle des comptes sont les suivantes. C'est une épreuve écrite de 4h30 qui prend la forme d'un cas pratique. Elle est affectée d'un coefficient 3.

Les sujets des examens contiennent, comme dans le cadre de l'épreuve de déontologie, une partie dédiée à l'expertise comptable et une partie dédiée au commissariat aux comptes. Seul le nombre de points attribués à chaque partie varie.

Le programme de l'épreuve de révision légale du DEC

L'arrêté du 13 février 2019 publié au Bulletin officiel de l'enseignement supérieur du 27 juin 2019 ajoute aussi un certain nombre d'éléments au programme de révision légale et contractuelle des comptes.

Toujours composé de 6 thèmes principaux, le programme est remanié, pour tenir compte de l'actualité la plus récente. Ces 6 thèmes sont le cadre général de la mission, le contrôle interne, la mission d'audit, les autres missions, l'audit et l'examen limité de certaines entités et les missions dans un contexte international.

On constate ainsi un changement de terminologie dans les autres missions. La terminologie spécifique aux commissaires aux comptes (le terme SACC ou les missions de commissariat aux apports) par exemple fait son apparition.

En dehors des missions spécifiques à l'une ou l'autre profession, une nouvelle partie est consacrée aux missions extra financières et notamment à la responsabilité sociétale de l'entreprise.

Le second changement important concerne l'international. À ce jour, un seul sujet d'examen du diplôme d'expertise comptable avait une portée internationale. Il s'agissait d'analyser un bilan et un compte de résultat en UK-GAAP. C'était en novembre 2016 dans un sujet qui pouvait rendre hommage à l'ancien président du jury du DEC.

Le thème international est totalement remanié et l'étude des normes internationales (directives, règlement, normes de l'IFAC, cadres conceptuels de l'audit) laisse la place à des thèmes que l'on pourrait qualifier de plus concrets.

Au lieu d'apprécier le rôle des organismes internationaux et la portée des textes sur les professions françaises (cette partie a intégré le programme de déontologie), il s'agit désormais de tenir compte de l'environnement international dans le déroulement des missions.

Sont donc étudiés dans le cadre de l'épreuve 2 du DEC :

  • les filiales françaises de groupes étrangers et sociétés françaises ayant des filiales à l'étranger ;
  • les sociétés ayant une activité internationale.

Pour rappel, le programme de DCG et de DSCG est supposé acquis.


Télécharger le programme complet de l'épreuve de révision légale du DEC au format PDF.

Se préparer à l'épreuve de révision légale du DEC

Deux types de sujets peuvent être donnés, le premier est un univers unique, le deuxième est composé de trois ou quatre dossiers très différents.

Pour préparer sereinement cette épreuve écrite, il faut passer :

  • par une actualisation de ses connaissances en général ; 
  • un travail plus approfondi dans les domaines que le candidat ne pratique pas au quotidien.

Il faut aussi travailler la méthodologie avec des cas pratiques corrigés issus des annales, les lire (sujet et corrigé) et se mettre en situation d'examen.

La documentation autorisée est très large à cet examen du diplôme d'expertise comptable à condition de rester sur support papier, imprimé ou manuscrit.

Le choix de la documentation est donc vital et le candidat doit en maîtriser le contenu, les sommaires et la table des matières pour savoir ce que contient chaque ouvrage dans ses grandes lignes.

L'épreuve commence par une lecture complète du sujet, y compris des annexes.

Après cette première lecture, le candidat peut commencer par ce qu'il sait et limiter le temps passé sur chaque dossier pour obtenir ensuite le maximum de points.

Il faut respecter l'ordre de traitement des dossiers et éviter les jeux de pistes en faisant attention à :

  • la structure de la copie ;
  • l'orthographe, au style, à la présentation ;
  • se relire, recopier, souligner, encadrer... c'est à dire clarifier au maximum ses réponses ;
  • faciliter au maximum le travail du correcteur.

Le candidat doit répondre aux questions posées et se méfier du hors sujet.

Le candidat doit aussi montrer qu'il a compris les faits et identifié le problème, donner les différentes solutions possibles dans un raisonnement structuré et faire un choix entre les différentes solutions pour les appliquer aux faits de l'espèce avant de conclure.

Chacun de ces éléments apporte des points ce qui veut dire qu'un candidat qui identifie le problème, donne les bons textes applicables mais les applique mal et fait la mauvaise conclusion, aura tout de même une partie des points.

Les réponses doivent être justifiées par des textes, références, à chaque fois que c'est possible sans pour autant recopier le texte ou une partie de la documentation.

Bibliographie : les livres et documents pour l'épreuve de révision légale du DEC

Les ouvrages déjà conseillés pour l'épreuve de déontologie peuvent faire partie des documents utiles pour cette épreuve. Il y a parfois des questions de déontologie.

Un seul ouvrage existe pour la préparation de cette épreuve et est régulièrement mis à jour. Il s'agit de l'ouvrage de DEC 2 des éditions Gualino.



Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.