Comptabiliser l'achat d'un nom de domaine et son renouvellement

Article écrit par (740 articles)
Modifié le
1 688 lectures

La création d'entreprise induit des coûts qu'il convient de comptabiliser. L'une des dépenses les plus courantes (en dehors de celles liées à la création de la société) sont celles liées à la création du site internet, notamment lors de l'acquisition d'un nom de domaine.

Achat et comptabilisation du nom de domaine

Comment enregistrer la création d'un site internet ?

Pour analyser la manière dont sera comptabilisé l'achat du nom de domaine, il convient de  définir la nature du site internet, pour savoir s'il sera comptabilisé en charges ou en immobilisations. Dans le cas où le site internet répond aux conditions d'activation, l'achat du nom de domaine peut être immobilisé. Dans la négative, la facture d'achat est à comptabilisée en charges.

Comment comptabiliser un nom de domaine ?

Dans cet exemple, nous allons considérer une facture d'achat d'un nom de domaine d'un montant de 1 000¤ HT. La TVA applicable est calculée au taux normal de 20%, et représente 200¤. La facture totale à comptabiliser est donc de 1 200¤ TTC.

L'écriture à enregistrer dans les comptes est la suivante :

Numéro de compte

Facture d'achat du nom de domaine

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

651

 

Redevances pour concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires

1000¤

 

44566

 

TVA déductible sur autres biens et services

200¤

 

 

401

Fournisseur

 

1200¤

Dans cet exemple, l'acquisition du nom de domaine a été portée en charge.

Comptabilisation des dépenses d'hébergement

Une autre dépense liée au site internet, et qu'il est nécessaire de comptabiliser dans un compte distinct, est la dépense adressée par l'hébergeur. En effet, et même s'il est possible pour l'entreprise de disposer de ses propres serveurs pour « stocker » les données de son site internet, elle peut aussi recourir à une entreprise tierce qui offre ce service.

Dans la continuité de l'exemple précédent, nous allons maintenant considérer que le site internet est hébergé pour un montant annuel de 800¤ HT. Dans cette hypothèse, la TVA s'élève à 160¤. La facture annuelle totale pour l'hébergement du site Internet est donc de 960¤.

L'écriture à enregistrer dans les comptes est la suivante :

Numéro de compte

Facture d'achat lié à l'hébergement

Montant

Débit

Crédit

Débit

Crédit

613

 

Locations

800¤

 

44566

 

TVA déductible sur autres biens et services

160¤

 

 

401

Fournisseur

 

960¤

Quel compte comptable pour OVH ?

OVH est une entreprise française qui héberge les sites internet. Les dépenses d'hébergement facturées par ce fournisseur sont à enregistrer en charges, par le débit du compte 613 Locations.

NB : pour les différencier des dépenses de locations immobilières, il peut être utilisé un sous-compte du 613.

Le cas d'un renouvellement du nom de domaine

De manière générale, un nom de domaine est acquis par l'entreprise pour une durée allant de 1 à 10 ans. Dans le cas où le nom de domaine est renouvelé chaque année, la charge relative à cette dépense doit correspondre à l'exercice au cours duquel elle est engagée.

Par conséquent, et lors de l'enregistrement de la facture correspondant à l'exercice suivant, il faudra comptabiliser une charge constatée d'avance.

Quel compte pour le renouvellement du nom de domaine ?

Prenons l'exemple ici d'une facture de renouvellement comptabilisée avant la fin de l'exercice au cours duquel la précédente facture annuelle a déjà été enregistrée. Par mesure de simplification, nous allons considérer que le nom de domaine a été acheté le 1er Janvier de l'année N. La facture relative à l'année N+1 est comptabilisée le 1er décembre de l'année N. Dans cette hypothèse, le compte de charge 651 doit donc être crédité pour son montant total avec en contrepartie, le débit du compte 486 Charge constatée d'avance.  C'est ce que l'on appelle le cut-off.

Ce principe de cut-off vaut également pour la comptabilisation des dépenses annuelles d'hébergement.