Analyse de l'évolution du chiffre d'affaires

Article écrit par (82 articles)
Publié le
Modifié le 20/03/2019
4 940 lectures

L'analyse d'activité d'une entreprise est une étape clé dans l'analyse financière, celle-ci commence par l'analyse du chiffre d'affaires et plus particulièrement de son évolution.

Qu'est-ce que le chiffre d'affaires ?

Le chiffre d'affaires est le montant des ventes facturées par une entreprise pendant une durée comptable donnée. C'est également un indicateur de performance qui permet de mesurer le poids de l'entreprise sur son marché. Il est calculé d'une manière standard par la formule suivante :

Chiffre d'affaires HT = quantité vendue des produits ou services x prix de vente unitaire HT

L'analyse pluriannuelle du chiffre d'affaires

L'analyse pluriannuelle du chiffre d'affaires consiste à déterminer le taux croissance de celui-ci (entre N et N-1 ou sur plusieurs exercices), cette dernière permet d'identifier la situation de l'entreprise : est-elle en croissance ? Avec quelle intensité ? Est-elle en stagnation ? En déclin ?

Ensuite il est important d'expliquer les raisons pour lesquels il y a une évolution (hausse, stagnation, baisse, saisonnalité) du chiffre d'affaires. Plusieurs phénomènes peuvent apporter des réponses à cette question, nous citons les plus importants :

  • effets volume ;
  • effets prix ;
  • effets mix ;
  • effets périmètre ;
  • effets change.

Effet prix-volume

L'effet prix-volume explique les raisons de l'évolution du chiffre d'affaires d'une entreprise qui peut résulter de la variation du prix de vente des produits ou services qu'elle propose, de la variation de la quantité vendue ou les deux à la fois (effet croisé). Il est donc important d'analyser la source de cette évolution en isolant l'effet prix de l'effet volume.

Effet prix = quantité N-1 × (prix N – prix N-1)

Un effet prix positif signifie que l'entreprise vend plus cher.

Effet volume = prix N-1 × (quantité N - quantité N-1)

Un effet volume positif signifie que l'entreprise vend plus que la période de référence précédente.

Effet croisé = (quantité N - quantité N-1) × (prix N – prix N-1)

Exemple de calcul de l'effet prix-volume sur chiffre d'affaires

Une entreprise à réaliser un chiffre d'affaires de 330 000¤ en N soit une croissance de 10% par rapport à l'année précédente.

Le tableau ci-dessous présente les données de la comptabilité analytique de l'entreprise :

N-1

N

Variation

Prix de vente

40

42,98

2,98

Quantité vendue

7500

7678

178

Chiffre d'affaires

300000

330000

30000 ¤

Effet prix = 7500 x (42,98 - 40) = 22 350¤

Effet volume = 40 x (7 678 – 7 500) = 7 120¤

Effet croisé = (42,98 - 40) × (7 678 – 7 500) = 530,44¤

La variation du chiffre d'affaires = effet prix + effet volume + effet croisé

= 22 350¤ + 7 120¤ + 530,44¤

= 30 000¤

L'analyse de l'effet prix et de l'effet volume a permis d'expliquer la source de l'évolution du chiffre d'affaires, ce dernier est impacté pour 22 350¤ par la hausse du prix de vente (+2,98), pour 7 120¤ dû à l'augmentation des volumes de vente (+178) et pour 530¤ suite à un effet croisé qui est une combinaison entre la variation du prix de vente et la variation de la quantité vendue.

Effet mix

Permet d'expliquer l'évolution du chiffre d'affaires par la répartition des ventes entre les différents produits de la société. Un effet mix favorable signifie que l'augmentation du chiffre d'affaires résulte de l'augmentation des ventes des produits les plus rentables.

Effet périmètre

Une variation du chiffre d'affaires peut résulter d'une évolution du périmètre d'activité de l'entreprise (en cas de fusion, par exemple), pour pallier à ce problème les analystes font souvent une analyse sur un périmètre constant.

Effet change

Une variation de chiffre d'affaires peut être obtenue par l'appréciation d'une devise par rapport à l'euro. Les effets du taux de change doivent aussi être neutralisés.

L'analyse du chiffre d'affaires est un bon indicateur pour mesurer la capacité commerciale de l'entreprise (part de marché, indicateur de comparaison avec les concurrents), mais pris seul ne permet pas d'avoir une vision sur sa performance réelle. Il est donc intéressant d'utiliser d'autres indicateurs (taux de marge, etc).

_____________________________


Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant