7 signes qui montrent que vous n'avez pas besoin de lever des fonds

Article écrit par (35 articles)
Modifié le
4 913 lectures

Vous trouvez le titre de cet article étrange voire complètement absurde ? Rassurez-vous, le raisonnement est logique et cohérent !
Pourtant, nous allons vous présenter sept situations dans lesquelles vous n'aurez pas besoin de lever des fonds pour votre jeune entreprise.

Ces conseils, issus de 1001startups pour la plupart, vous permettront de relativiser l'importance de la levée de fonds et surtout de ne pas commettre d'erreur en la matière.

Certains « échecs » récents vont dans ce sens. Nous pensons par exemple à Take Eat Easy, ancien concurrent de Foodora et Deliveroo dans le secteur de la livraison de repas à domicile : après avoir levé 6 millions d'euros en avril 2015 et 10 de plus en septembre de la même année, cette jeune start-up prometteuse a pourtant été placée en redressement judiciaire un an plus tard, en 2016.

La situation est semblable pour ChicTypes, entreprise proposant des conseils personnalisés en mode masculine : après deux levées de fonds en 2014 et 2015 pour un total de 5 millions d'euros, la jeune pousse a également été placée en redressement judiciaire en 2016. Dans les deux cas, la rapidité d'action et le peu de stabilité de ces entreprises avant de lever de telles sommes ont été fatals.

Comme le précise Olivier Younes, expert-comptable et docteur en gestion :

... et pas « bravo » comme beaucoup pourraient s'y attendre.

Pour éviter pareil avenir, voici sept situations dans lesquelles vous n'aurez assurément pas besoin de lever des fonds.

Vous êtes une jeune start-up

Certains s'y sont risqués comme L'Usine à Design qui proposait des meubles personnalisés, et qui a fait une première levée de fonds fin 2009 après 6 mois de vie seulement. Toutefois, leurs bases n'étaient pas assez solides et l'aventure a pris fin en 2013.

Rapidement après une levée de fonds les problématiques ne sont plus les mêmes. Avec un budget définitivement plus important l'envie de réaliser de nombreux projets plus divers et variés, d'ouvrir de nouvelles antennes et d'embaucher de nombreux employés sont grandes et le temps manque parfois pour réfléchir sur l'impact de ces différentes décisions. Si les fondations ne sont pas suffisamment réfléchies, la structure s'écroule d'avoir vu trop grand, trop vite.

Ainsi, si vous êtes une jeune startup, prenez le temps en premier lieu d'établir votre business plan correctement, de trouver vos premiers clients, de tester le produit ou service que vous vendez, d'améliorer votre offre, avant - dans un second temps - de chercher à grandir grâce à un investissement extérieur.

Vous avez les ressources nécessaires

Tout simplement ! Que cela soit des acquis financiers personnels ou que vous ayez brillamment réussi votre campagne de crowdfunding, la levée de fonds n'est donc pas l'objectif ultime pour votre business.

L'avantage supplémentaire des campagnes de crowdfunding est de vous apporter visibilité et crédibilité auprès de vos futurs clients, ce qui a plus d'impact qu'une levée de fonds réalisée auprès d'investisseurs professionnels. De plus, si vous avez une croissance trop rapide dès le début et malgré une forte scabilité, cela pourra vous causer des dommages et vous amener à mettre la clé sous la porte comme l'a fait Take Eat Easy.

La scabilité d'une entreprise est sa capacité à s'adapter à un changement majeur de sa taille, à obtenir un très grand nombre de clients supplémentaires dans un laps de temps très restreint. La scabilité est notamment importante dans les startup web qui proposent un service disponible en ligne et qui n'est pas impactée par une logistique conséquente, comme cela était le cas pour Take Eat Easy.

Vous n'avez pas le temps de chercher des investisseurs

Que vous manquiez d'employés et/ou de temps est une raison suffisante pour ne pas chercher à lever des fonds. Cette action est une mission de longue haleine, qui durera entre 6 et 12 mois et vous poussera à mettre une croix sur d'autres actions tels que le marketing, les ventes, la recherche de nouveaux clients... Ainsi, si vous êtes une jeune entreprise et que vous êtes déjà vraiment très occupés, ne vous risquez pas à baisser la qualité de votre produit ou de votre service pour lever des fonds : vous aurez le temps plus tard d'envisager cette problématique... si vos fondations sont suffisamment bien établies.

Vous avez plusieurs sources de revenus

L'auto-financement ou bootstrapping est un excellent moyen de trouver des fonds en tant qu'entrepreneur : cela vous permettra de vous auto-financer grâce à des projets externes à votre entreprise qui vous permettront d'acquérir de l'argent à investir dans votre startup. Attention cependant : vous êtes contraints d'effectuer un chiffre d'affaires minimum pour recourir à cette méthode.

L'avantage principal ? La liberté et l'autonomie d'agir comme bon vous semble sur votre entreprise sans dépendre des envies de vos investisseurs.

Comment faire ? Avoir une activité secondaire : des missions de conseil par exemple qui vous permettront de générer des revenus, d'appliquer votre savoir-faire et qui sait, trouver vos futurs collaborateurs ou clients ! Grâce aux fonds débloqués pour votre entreprise, ne négligez pas l'investissement en communication et marketing pour gagner en visibilité sur le marché et attirer de nouveaux clients. Préparez un plan d'action cohérent et ne cherchez pas à brûler les étapes.

Vous n'êtes pas compatible avec les levées de fonds

Contrairement à la pensée commune, nombre de startup n'ont pas nécessairement besoin d'effectuer des levées de fonds et ce même sur le long terme.

En effet, pour qu'une startup ait ce besoin il faut qu'elle soit très scalable, à savoir qu'elle puisse conserver son business model et sa rentabilité tout en se développant très rapidement d'un coup, et qu'elle soit amenée à se développer sur un marché très important. La scabilité est le meilleur moyen de séduire les investisseurs. Pour cela il est nécessaire de pouvoir automatiser les processus et de ne pas souffrir d'une logistique complexe et chère. C'est pourquoi nombre de startup ne peuvent être scalables - dans les domaines de la restauration ou de la mode par exemple. La grande majorité des produits physiques vendus ne peuvent être multipliés par 10 en un claquement de doigts contrairement à des entreprises de services, uniquement présentes sur Internet.

D'autres moyens plus rapides et pratiques seront à votre disposition pour contourner la levée de fonds si vous ne prévoyez pas de multiplier votre taille par 10, comme les campagnes de crowdfunding, le recours à une agence de communication pour gagner en visibilité, l'auto-financement...

L'entreprise est déjà rentable

Si vous êtes rentable vous n'avez pas nécessairement besoin de lever des fonds, bien que cela puisse vous aider à vous développer et grandir à terme. Pensez à bien réfléchir à vos actions et à préparer correctement votre levée de fonds future sans vous précipiter.

L'avantage d'être rentable avant même de contacter des investisseurs est de pouvoir les rassurer et les inciter à croire en votre projet... car il fonctionne déjà !

Parce que vous n'en avez tout simplement pas besoin

Cela dépend du marché dans lequel vous agissez, vos objectifs, votre produit... Ne pensez pas que pour réussir dans le milieu des startup vous devez nécessairement faire la une des médias avec votre impressionnante levée de fonds. Cette dernière n'est pas une fin en soi mais un moyen, à utiliser seulement si nécessaire donc !

_____________________________


Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.