Les instruments financiers de couverture

Article écrit par (79 articles)
Modifié le
1 913 lectures

Face à l'incertitude du monde financier, les investisseurs prennent plusieurs risques en fonction de leurs investissements (la nature de l'instrument financier), ces risques peuvent impacter négativement la valeur de leurs instruments financiers, et donc d'entraîner des pertes financières.

Pour pallier à ces risques, les acteurs du marché financier utilisent souvent des instruments financiers de couverture de risque appelés produits dérivés.

Qu'est-ce qu'un instrument financier de couverture ? Réponse dans notre article.

Qu'est-ce qu'un instrument financier de couverture ?

Un instrument financier de couverture est un produit financier dérivé qui permet de réduire ou d'annuler le risque inhérent à un élément couvert appelé sous-jacent. De nombreux instruments financiers sous-jacents peuvent faire l'objet d'une opération de couverture, nous citons notamment, les actions, les obligations, les devises, les matières premières, les taux.

Parmi les principaux risques qui peuvent impacter un instrument financier sous-jacent :

  • le risque émetteur : lié à la qualité et aux perspectives de celui qui a émis l'instrument financier ;
  • le risque de marché : lié aux variations générales de l'économie et des marchés financiers ;
  • le risque de liquidité : c'est le fait de ne pas pouvoir convertir son instrument financier en liquidité immédiate faute d'acheteur sur le marché à un instant donné ;
  • le risque de taux d'intérêt lié à l'engagement financier.

Les produits dérivés peuvent être utilisés pour des objectifs autres que la couverture, notamment pour spéculer ou pour arbitrer. Leur valeur quant à elle dépend principalement de la valeur du sous-jacent auxquels ils sont adossés.

Quels sont les principaux instruments financiers de couverture ?

Parmi les instruments de couverture les plus fréquents, nous citons les contrats d'options et les contrats à terme.

Les contrats d'options (négociables)

Une option est un contrat qui donne à son porteur le droit et non l'obligation d'exercer son option de vendre (option de vente ou put) ou d'acheter (option d'achat ou put) un actif sous-jacent à un prix prédéterminé et ce à une date fixée à l'avance, si c'est une option européenne, ou au cours d'une période convenue si c'est une option américaine. Une option d'une durée longue est appelée Warrant.

Les principaux risques associés aux options :

  • risque de contrepartie ;
  • risque de liquidité ;
  • risque de change ;
  • risque de taux ;
  • risque de volatilité du sous-jacent ;
  • risque de perte en capital.


Les contrats à terme (fermes)

Le contrat à terme, est un contrat signé entre deux parties qui s'accordent d'acheter ou à vendre un sous-jacent (indices boursiers, paniers de valeur mobilière, devises, taux d'intérêt, rendements, matières premières, marchandises, etc.) à un certain prix fixé, à une certaine quantité, et à une date bien définie dans le futur.

La différence qui peut résulter entre le contrat à terme et l'option c'est son caractère obligatoire, autrement dit, l'acheteur du contrat à terme, s'engage à l'échéance du contrat, à recevoir le sous-jacent, contre le règlement d'un montant correspondant au vendeur qui s'engage quant à lui de livrer le sous-jacent au terme du contrat. Les principaux contrats à terme :

  • le futures ;
  • le forward ;
  • le SWAP.

Le futures est un contrat à terme coté, standardisé et réglementé. L'engagement des deux parties est donc garanti par un marché organisé, l'identité des acheteurs et des vendeurs est anonyme.

Le forward est un contrat de gré à gré non coté en bourse, établi directement entre deux parties (sans intermédiaire). Ce type de contrat est généralement conclu pour satisfaire à des besoins spécifiques des clients.

Le SWAP est un contrat d'échange, dans lequel deux parties s'accordent d'échanger à une date donnée, certains flux financiers, notamment des flux d'intérêt (swap de taux : échange d'un taux variable contre un taux fixe) ou des devises (swap de devises :) en fonction de leur anticipation de l'évolution du sous-jacent. Le swap permet de modifier les caractéristiques du sous-jacent, et ne touche pas au principal.

Les principaux risques liés au contrat à terme :

  • risque de perte en capital ;
  • risque de contrepartie ;
  • risque de change ;
  • risque de volatilité.


Plus d'infos

Pour plus d'informations sur la comptabilisation des instruments financiers selon IFRS 9, voir le diaporama IFRS 9 versus IAS 39.

_____________________________


Houssam BIRAMANE
Consultant en pilotage financier
Rédacteur financier indépendant