Les chiffres de l'expertise comptable en France

Article écrit par (1607 articles)
Modifié le
114 781 lectures

La profession d'expert-comptable est une profession réglementée. Plus nombreux que les notaires (15 537 en août 2020), les experts-comptables représentent moins du tiers des avocats (68 464 avocats en 2019).

Selon les chiffres de l'INSEE, le secteur de l'expertise comptable est en croissance depuis de nombreuses années. L'augmentation prend à la fois la forme d'une augmentation du chiffre d'affaires et celle d'une augmentation du nombre de salariés employés au sein de la profession.

Décryptage d'une profession en pleine mutation.

Le secteur de l'expertise comptable présente un certain nombre de caractéristiques spécifiques aux métiers de la comptabilité. Pour proposer des services comptables sans être salarié, il faut être titulaire du DEC, ou diplôme d'expertise comptable.

Le titulaire du DEC ou du CAFCAC, le certificat d'aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes, doit s'inscrire à l'Ordre des experts-comptables pour exercer la profession.

Mais avant de pouvoir solliciter cette inscription, les jeunes diplômés auront souvent obtenu le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG). L'étape suivante consiste à réaliser 3 années de stage professionnel en cabinet.

Combien d'experts-comptables et de collaborateurs en France ?

En 2017, selon le site du CSOEC, on dénombre ainsi, en France, 21 000 experts-comptables et 22 000 sociétés ou associations d'expertise comptable, tous inscrits à l'Ordre et employant quelque 130 000 collaborateurs.

Il faut y ajouter les 6 000 experts-comptables stagiaires.

L'encadré ci-dessous présente les chiffres de l'INSEE.

Combien d'experts-comptables en France ?

Selon les chiffres de l'INSEE, parus en mai 2020, il y aurait 21 333 entreprises d'expertise comptable pour un effectif de 142 591 personnes en équivalent temps plein.

Le chiffre d'affaires total de la profession, en augmentation par rapport à 2016 s'élèverait à 19 milliards d'¤.

On constate une répartition très inégale entre les hommes et les femmes. Comme beaucoup de professions libérales, la profession est composée d'une majorité masculine puisque les femmes représentent moins du tiers de la profession.

Quelle répartition dans les différentes régions ?

La profession d'expert-comptable est représentée par le Conseil Supérieur (CSOEC) et bientôt 16 Conseils régionaux (CROEC) et 2 comités départementaux (au lieu de 23 conseils régionaux).

Le CSOEC est composé de 69 membres dont 22 présidents de Conseils régionaux, qui ont pour mission de garantir le bon fonctionnement de la profession sur le terrain. Après les prochaines élections, ils seront 40 élus nationaux et 395 élus régionaux.

L'Île-de-France qui est la région la plus importante en termes de nombre d'inscrits compte 6 131 experts-comptables en 2019 inscrits et 5 698 sociétés d'expertise comptable.

Qui sont les collaborateurs des cabinets d'expertise comptable ?

Le secteur de l'expertise comptable regroupe plusieurs tailles de cabinet, représentatifs du tissu économique français. Aux petits et moyens cabinets (moins de 50 salariés) s'ajoutent les grands et très grands cabinets. Les derniers sont souvent des réseaux internationaux. Les 4 plus grands sont appelés les Big Four.

Selon le rapport de branche 2019, les femmes représentent environ 70% des salariés des cabinets d'expertise comptable, toutes tailles de cabinets confondues.

L'âge moyen des collaborateurs de cabinet serait de 39,4 ans contre 40,2 ans pour l'ensemble des actifs. L'âge moyen des apprentis est de 23,1 ans et celui des experts-comptables libéraux, de 49,2 ans.

Quelques spécificités du secteur de l'expertise comptable

Les collaborateurs des cabinets d'expertise comptable peuvent occuper des postes très variés. Selon qu'ils font de l'expertise comptable, de l'audit ou encore se spécialisent en paie, ils n'auront pas toujours les mêmes salaires.

Le collaborateur qui fait tout sur ses dossiers (missions comptables, juridiques, fiscales et sociales) semble de plus en plus rare et de plus en plus difficile à trouver tout comme les profils en adéquation avec les nouvelles demandes des clients. Les difficultés de recrutement des cabinets d'expertise comptable sont réelles.

Avec les nouvelles attentes des clients qui ne se contentent plus des missions classiques, les profils recrutés évoluent. Même s'ils sont encore rares, certains cabinets n'hésitent pas à embaucher des spécialistes de leur domaine pour élargir le champ des missions proposées. D'autres choisissent de se spécialiser et de faire appel à leurs confrères pour les missions plus classiques.

Les prestations rendues ne sont plus uniquement liées à la comptabilité, à la réalisation des comptes annuels et des états comptables et fiscaux (déclarations fiscales).

Les cinq prochaines années seront probablement déterminantes tant en matière d'orientation vers le digital qu'en matière de services proposés. Des cabinets de toutes les tailles sont déjà capables de proposer des missions différentes (business intelligence, spécialisation...), en s'adressant à des clients ou en proposant leurs compétences à leurs confrères (sous-traitance).

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.