Les chiffres de l'expertise comptable en France

Article écrit par (648 articles)
Modifié le
176 648 lectures

En 2021, près de 38% des cabinets d'expertise comptable estiment que leur activité va augmenter et 3 cabinets sur 10 prévoient une augmentation des effectifs par rapport à l'année précédente. 53% des cabinets avaient prévu de recruter en 2021. C'est ce que montre une étude de l'OMECA publiée en novembre.

En 2020, 64% des cabinets ont procédé à des recrutements et 66% d'entre eux ont rencontré des difficultés pour le faire.

D'ici 2025, l'ensemble de la branche de l'expertise comptable pourrait embaucher environ 12 670 collaborateurs supplémentaires.

Le secteur de l'expertise comptable présente un certain nombre de caractéristiques spécifiques aux métiers de la comptabilité. Pour proposer des services comptables sans être salarié, il faut être titulaire du diplôme d'expertise comptable (DEC).

Le titulaire du DEC ou du CAFCAC (certificat d'aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes) doit s'inscrire à l'Ordre des experts-comptables pour exercer la profession.

Mais avant de pouvoir solliciter cette inscription, les jeunes diplômés auront souvent obtenu le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG). L'étape suivante consiste à réaliser 3 années de stage professionnel en cabinet.

30 000 : le nombre de recrutements annuels prévus en 2025

L'objectif de ces recrutements est de remplacer les salariés qui quittent le cabinet, mais pas seulement. Environ 13 000 nouveaux emplois devraient être créés d'ici 2025, essentiellement dans la production comptable et sociale, toujours selon l'étude de l'OMECA.

Entre 2011 et 2019, le secteur a créé près de 900 nouveaux emplois par an.

À titre de comparaison, en 2020, on dénombrait environ 27 000 recrutements en tout (créations de nouveaux emplois comprises) et plus de 30 000 recrutements sont prévus annuellement en 2025.

Emplois créés et recrutements prévus pour les principaux métiers de la branche en 2025

Source : étude OMECA 2021

21 000 : le nombre d'experts-comptables en France

Selon le site du Conseil national de l'Ordre des experts-comptables (CNOEC), on dénombre en France, 21 000 experts-comptables et 22 000 sociétés ou associations d'expertise comptable, tous inscrits à l'Ordre. La profession est composée de 30% de femmes et 50% des experts-comptables sont âgés de plus de 50 ans.

On retrouve 18 139 sociétés d'expertise comptable en inscription principale (siège), 4 388 en établissements secondaires, et 1 338 associations de gestion et de comptabilité (AGC). On compte également 1 139 sociétés de participations d'expertise-comptable (SPEC), 53 sociétés pluriprofessionnelles d'exercice (SPE) et 48 sociétés de participations financières de professions libérales (SPFPL).

La profession comptable en chiffres


Données mises à jour en mars 2022

Depuis 2015, le nombre d'experts-comptables est passé de 19 284 à 20 782, soit une augmentation de 7,6%.

Source : CNOEC 2021

L'Île-de-France qui est la région la plus importante en termes de nombre d'inscrits (30%) compte 6 245 experts-comptables inscrits à l'Ordre des experts-comptables et 5 631 sociétés d'expertise comptable. La région Auvergne-Rhône-Alpes concentre 12% et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur 10%.

Source : CNOEC 2021

7 213 : le nombre d'experts-comptables stagiaires en exercice en 2021

En 2021, il faut ajouter les 5 212 experts-comptables mémorialistes qui ont obtenu une attestation de fin de stage (soit un effectif total de 12 425 futurs experts-comptables). 2/3 des stagiaires ont moins de 30 ans.

Les femmes représentent 44% des experts-comptables stagiaires et 45% des experts-comptables mémorialistes (contre 30% des experts-comptables inscrits à l'Ordre).

Nombre d'experts-comptables stagiaires en exercice en 2020

Source : CNOEC (2021)

Combien d'experts-comptables en France ?

Selon les chiffres de l'INSEE, parus en mars 2021, il y aurait 21 215 entreprises d'expertise comptable pour un effectif de 145 706 personnes en équivalent temps plein.

Le chiffre d'affaires total de la profession, en augmentation, s'élèverait à 19 milliards d'¤ (19 877 millions d'¤).

160 000 : le nombre de salariés des cabinets d'expertise comptable et d'audit

Le secteur d'activité de l'expertise comptable, du commissariat aux comptes et de l'audit regroupe plusieurs tailles de cabinet, représentatifs du tissu économique français. Aux petits et moyens cabinets (moins de 50 salariés) s'ajoutent les grands et très grands cabinets. Les derniers sont souvent des réseaux internationaux. Les 4 plus grands sont appelés les Big Four.

Selon les chiffres de l'OMECA, publiés en 2021, les femmes représentent environ 67% des salariés des cabinets d'expertise comptable, toutes tailles de cabinets confondues.

L'immense majorité des salariés a au moins un bac+2 (36% des salariés ont un bac+5 et plus). Seuls 13% des salariés ont le baccalauréat et seulement 8% ont un CAP/BEP ou moins.

89% : le nombre de salariés à temps complet

Les salariés de la branche sont 89% à occuper un poste à temps complet. Parmi eux, 87% sont en contrat à durée indéterminée, 7% sont en contrat à durée déterminée et 3% en contrat d'apprentissage.

Quelques spécificités du secteur de l'expertise comptable

Les collaborateurs des cabinets d'expertise comptable peuvent occuper des postes très variés. Selon qu'ils font de l'expertise comptable, de l'audit ou encore se spécialisent en paie, ils n'auront pas toujours les mêmes salaires.

Le collaborateur qui fait tout sur ses dossiers (missions comptables, juridiques, fiscales et sociales) semble de plus en plus rare et de plus en plus difficile à trouver tout comme les profils en adéquation avec les nouvelles demandes des clients. Les difficultés de recrutement des cabinets d'expertise comptable sont réelles.

Avec les nouvelles attentes des clients qui ne se contentent plus des missions classiques, les profils recrutés évoluent. Même s'ils sont encore rares, certains cabinets n'hésitent pas à embaucher des spécialistes de leur domaine pour élargir le champ des missions proposées. D'autres choisissent de se spécialiser et de faire appel à leurs confrères pour les missions plus classiques.

Les prestations rendues ne sont plus uniquement liées à la comptabilité, à la réalisation des comptes annuels et des états comptables et fiscaux (déclarations fiscales).