L'intérêt d'une démarche développement durable pour les TPE

Article écrit par (1325 articles)
Publié le
Modifié le 23/07/2018
4 375 lectures

Banquiers, investisseurs, futurs salariés, collectivités publiques... Ils sont de plus en plus nombreux à tenir compte de l'impact d'une entreprise sur l'environnement et la société.

Quel est l'impact d'une décision de l'entrepreneur sur la société et sur l'environnement ? C'est à cette question que tente de répondre l'abondante littérature que l'on peut trouver sur la responsabilité sociétale et environnementale ou RSE.

Car la responsabilité sociétale et environnementale concerne potentiellement toutes les entreprises, petites et grandes.

Un petit garagiste peut ainsi être confronté à la question, au moment de céder son entreprise. Il réalisera alors que son terrain, non seulement ne vaut plus rien, mais qu'en plus, il a une valeur négative. Dépolluer un terrain sur lequel se situe un garage coûte très cher. Et le garage n'est pas la seule activité potentiellement concernée.

S'inscrire dans une démarche de responsabilité sociétale des entreprises est intéressant à plus d'un titre, comme le montre cette conférence du salon des entrepreneurs de Paris.

Et si la démarche RSE coûte chère, elle offre également de nombreux avantages à plus ou moins long terme.

La démarche RSE permet d'attirer de meilleurs profils

De plus en plus de futurs salariés sont sensibles au développement durable et donc à l'impact de leur entreprise sur leur environnement.

Et cet intérêt va bien au-delà du fait de prendre l'habitude d'éteindre la lumière en sortant d'une pièce.

Communiquer sur la démarche RSE améliore la marque employeur et attire des profils qui demande plus de transparence, de respect des salariés, de l'environnement et des clients.

Les entreprises qui communiquent sur leur démarche RSE obtiennent davantage de candidatures spontanées.

Qu'est-ce que la RSE ?

Responsabilité d'une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l'environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui :

  • contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société ;
  • prend en compte les attentes des parties prenantes ;
  • respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales ;
  • est intégré dans l'ensemble de l'organisation et mis en œuvre dans ses relations.

Source : norme ISO 26000

La démarche RSE volontaire permet d'obtenir des subventions dédiées

Les audits et rapports RSE ne sont obligatoires qu'à partir d'une certaine taille : 500 salariés.

Une fois que l'entreprise a atteint cette taille, il est beaucoup plus difficile d'obtenir des aides et subventions, même si elles existent.

Les aides et subventions sont accordées plus facilement aux entreprises qui s'inscrivent dans cette démarche de manière volontaire, sans en avoir l'obligation.

La démarche RSE permet de décrocher plus facilement des marchés publics

Les collectivités qui font des appels d'offres ont désormais l'obligation de tenir compte du facteur environnement lorsqu'elles sélectionnent une entreprise qui candidate.

Les TPE/PME tiennent là un levier de différenciation par rapport aux grandes entreprises. La démarche RSE peut leur permettre d'obtenir ces contrats.

Les freins à la démarche RSE dans les petites entreprises de moins de 10 salariés

Les trois principaux freins à la démarche RSE sont :

  • un budget insuffisant ;
  • le manque de temps ;
  • la taille de l'entreprise.

Dans une TPE, la démarche RSE est avant tout un engagement du dirigeant.


La démarche RSE permet d'obtenir des indicateurs non financiers pour la prise de décision

On reproche souvent à la comptabilité d'être exclusivement financière. Elle ne tient pas compte des éléments non financiers, qui peuvent pourtant avoir un impact important.

Des travaux sont en cours pour créer une véritable comptabilité matière.

Mais les entreprises ont déjà la possibilité de rassembler ces informations, utiles pour la prise de décision, dans des tableaux de bord dédiés.

Ces indicateurs non financiers permettront d'anticiper les pertes de valeurs et de prendre ses dispositions, même si l'entreprise est de petite taille (exemple de la dépollution du terrain d'un garagiste).

_____________________________


Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.