Expert-comptable : les activités complémentaires à l'enseignement

Article écrit par (210 articles)
Publié le
Modifié le 15/10/2018
5 342 lectures

Le jeune expert-comptable, qu'il soit inscrit ou non, a la possibilité d'exercer quelques activités particulières, souvent spécifiques à notre filière. Ces activités qui se rapprochent de l'enseignement sans en faire obligatoirement partie sont :

  • la recherche ;
  • les jurys d'examens ;
  • la rédaction d'ouvrages ou d'articles dans des revues spécialisées.

Le jeune expert-comptable et la recherche

Il s'agit d'un domaine complètement occulté du cursus des études comptables, et c'est bien dommage car il y a des activités passionnantes à y faire.

Généralement, on commencera par faire un master de recherches : soit sous le statut classique d'étudiant, soit grâce à un enseignement à distance tels que ceux proposés par l'Université de Grenoble ou Toulouse par exemple. On pourra ensuite intégrer une équipe de recherche, publier, participer à des colloques et des congrès, se faire connaître et peut être rédiger une thèse.

Ceci tout en exerçant une activité principale autre (enseignant, expert-comptable), l'intensité de la recherche dépendra alors du temps disponible.

A terme, c'est une possibilité d'activité rémunérée complémentaire (développement relationnel, entrée dans des cercles jusqu'alors inconnus).

La thèse, la spécialisation et la recherche sont d'ailleurs indispensables pour qui souhaite enseigner dans les écoles de commerce comme HEC ou l'ESSEC par exemple, où l'expertise-comptable n'est plus suffisante...

L'expert-comptable membre des jurys d'examen

La filière comptable est particulièrement riche en ce domaine, tous les jeunes experts-comptables le savent et pour cause...

Devenir jury des épreuves écrites et orales du DSCG et de l'expertise-comptable constituent un travail complémentaire intellectuellement intéressant, et rémunéré.

Il faut en principe être agrégé ou expert-comptable pour être au jury du DSCGprofesseur des Universités ou expert-comptable pour être au jury du DEC (avec quelques exceptions comme toujours).

Certains professeurs agrégés sont aussi membres des jurys du CAPET (externe et interne) et de l'agrégation (externe et interne).

Pour devenir correcteur ou membre du jury, il faut s'adresser aux rectorats ou au SIEC en région parisienne.

Le journalisme et la rédaction d'ouvrages ou d'articles de revues spécialisées

Une grande partie des ouvrages de gestion et la quasi-totalité des manuels sont écrits par des enseignants.

Si l'éditeur est réputé, c'est une belle carte de visite (très appréciée par la hiérarchie pour obtenir une classe préparatoire dans le public par exemple).

Rares sont les cas ou l'on gagne de l'argent à écrire un manuel de gestion : environ 10% du prix hors taxe de l'ouvrage reviennent à l'auteur.

Par contre, le travail peut être considérable.

L'écriture dans des revues spécialisées (Revue Française de comptabilité, Revue fiduciaire) reflète généralement une spécialisation de haut niveau.

Activité passionnante pour qui aime écrire, c'est un moyen de rester au sommet.

Cela permet parfois d'avoir un complément de revenu si les publications sont régulières.

_____________________________


Frédéric Rocci
Fondateur de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis avant tout un entrepreneur. Je cotoie et j'observe la profession comptable depuis plus de 20 ans. Rédacteur à mes heures perdues, j'affectionne plus particulièrement les sujets qui traitent des nouvelles technologies et du digital.
Découvrez comment communiquer sur Compta Online.