Dirigeants d'entreprise : faire face au vieillissement démographique

Article écrit par (35 articles)
Publié le
Modifié le 11/06/2018
12 552 lectures

En janvier 2017, Malakoff Médéric et Harris Interactive se sont associés pour mener une grande enquête téléphonique, auprès de 353 dirigeants d'entreprises, pour connaître leur perception du vieillissement de la population. En effet, ce n'est aujourd'hui un secret pour personne : la population française augmente chaque année et nous vivons également mieux et plus longtemps, grâce entre autre aux progrès de la médecine.

Les études affirment ainsi que nous serons 70 millions d'habitants en France en 2050 et qu'un habitant sur trois sera alors âgé de 60 ans ou plus (contre un sur cinq en 2005). Cette évolution aura bien entendu des conséquences sur nos vies, sur la prise en charge des seniors, sur l'économie de notre pays et sur nos entreprises.

Comment leurs dirigeants envisagent ce futur proche ?
Prennent-ils dès aujourd'hui des mesures pour se préparer au mieux à ce changement ?
La « silver économie » - terme pour désigner l'ensemble des activités économiques destinées aux seniors - est-elle bel et bien lancée ?

Comment les dirigeants d'entreprises imaginent la place des seniors en 2050 ?

Parmi les sondés, 63% estiment que les consommateurs et leurs attentes seront différents en 2050 par rapport à aujourd'hui. Toutefois, seulement 60% au total estiment que la population sera plus âgée dans trente ans. Un chiffre étonnamment bas !

Lorsqu'on leur parle du vieillissement démographique, 94% le considèrent comme un enjeu important des prochaines années et 70% comme un enjeu pour leur entreprise en particulier. Cette part élevée des dirigeants interrogés pourrait nous laisser penser que presque tous amorcent ou prévoient d'amorcer un changement dans leur manière de s'adresser à leur public ou dans leur gamme de produits, mais c'est loin d'être toujours le cas comme nous le verrons.

En creusant un peu, les dirigeants sondés affirment que l'enjeu du vieillissement de la population est particulièrement important pour le financement des retraites (84%), le service à la personne (73% en moyenne et jusqu'à 84% pour les sondés appartenant à la direction générale de leur entreprise), l'offre en matière de santé (73%) et l'emploi (52%).

Toutefois, 65% estiment qu'il est difficile de répondre à ce phénomène d'une manière adaptée et 60% pensent que le changement est difficile à anticiper. Deux raisons pour lesquelles tous ne se sont pas encore lancés dans la silver économie.

Stratégie d'anticipation : comment se préparent les entreprises ?

Concrètement, quelle est la part d'entreprises anticipant ce tournant majeur que nous connaîtrons au milieu du siècle ? 28%, soit près d'un tiers, ont déjà mis en place une stratégie pour anticiper ce phénomène et 26% prévoient de le faire à court terme. Au total, plus de la moitié des sondés ont développé une stratégie pour amorcer ce changement, ce qui est un chiffre tout à fait honorable lorsque l'on sait que les dirigeants d'entreprises voient le vieillissement de la population comme un phénomène difficile à prévoir.

A l'inverse, 20% n'ont pas d'actions en place et ne prévoient pas de le faire sur le court terme ; et 24% n'y ont pas encore pensé du tout. Ce dernier chiffre grimpe même jusqu'à 33% dans les secteurs du commerce, de l'hôtellerie et de la restauration alors que ces secteurs pourraient être très impactés car les seniors sont de plus en plus dynamiques et en meilleure santé plus longtemps.

Lorsqu'on leur demande ce qu'il faudrait faire ou ce qu'ils s'apprêtent à faire, 67% des sondés pensent qu'il serait efficace de mener des actions spécifiques à destination des seniors à l'avenir (jusqu'à 87% pour les dirigeants d'entreprises dans les secteurs de la banque, finance, assurances, qui sont également ceux qui considèrent le plus que le vieillissement de la population est un enjeu important pour leur entreprise) ;  pour 57% il faudrait s'associer à d'autres produits ou marques pour se préparer ; et pour 55% il faut modifier profondément l'offre.

Une majorité des sondés estiment donc qu'un changement nécessaire, plus ou moins profond, devrait s'opérer même s'ils ne sont pas encore prêts.

En ce qui concerne ceux qui pensent agir prochainement, 34% prévoient de proposer une nouvelle gamme pour les seniors ; 32% de développer des partenariats à ce sujet ; et 26% de communiquer spécifiquement auprès des seniors.

Difficulté ou opportunité : comment ce phénomène est-il perçu ?

Au final, qu'ils aient décidé d'agir ou qu'ils ne soient pas encore prêts à passer à l'action, comment est perçu le phénomène de vieillissement de la population en France ?

Pour 21% des sondés, il s'agit principalement d'une difficulté et pour 20%, principalement d'une opportunité. Pour une grande majorité (58%), ce phénomène ne devrait pas avoir une grande incidence sur leur entreprise. Toutefois, lorsqu'ils prennent du recul et qu'ils se placent du point de vue de la France et de son économie dans son ensemble, ils sont 56% à supposer que le vieillissement de la population représentera principalement une difficulté. Se sentent-ils mieux préparés que d'autres secteurs, plus protégés ?

En tout cas, 60% considèrent que la difficulté principale réside dans l'anticipation de l'ampleur de ce phénomène - alors que des statistiques existent et pourraient permettre de se préparer au mieux - et pour 55% la difficulté va résider dans le fait de proposer une offre adaptée aux seniors.

Plus d'infos

Voir l'étude Harris interactive pour Malakoff Médéric « Les entreprises face aux enjeux du vieillissement ».

_____________________________


Sarah Gillot est Chef de Projet Online Marketing pour Makerist - start-up à Berlin - afin de développer le marché français.