L'avenir des logiciels comptables : une interconnexion entre les différents éditeurs ?

Article écrit par (201 articles)
Publié le
Modifié le 12/06/2017
1 529 lectures
Dossier lu 13 928 fois

L'ouverture des solutions logicielles semble inéluctable.
« S'interconnecter avec des solutions verticales est (...) nécessaire pour proposer aux utilisateurs une plateforme digitale. »
« Rien ne s'oppose donc à une interconnexion complète de l'ensemble des acteurs. »

Nous voyons émerger des marketplace dans le secteur de l'expertise comptable, alors que dans d'autres secteurs, la majorité des applications sont déjà interconnectées. L'offre pour l'entrepreneur devient de plus en plus fournie et de ce fait beaucoup plus compliquée à appréhender. L'avenir des logiciels semble lié à la capacité de l'éditeur à le connecter avec des applications tierces qui pourront apporter un confort supplémentaire à l'utilisateur final ou plus de choix en matière de fonctionnalités.

Peut-on imaginer dans un futur proche des outils SAGE, Exact ou autres qui pourraient s'inter-connecter ?

Exact dispose d'une large couverture fonctionnelle et adresse toutes les entreprises des secteurs du commerce / distribution, des services professionnels et de l'industrie. S'interconnecter avec des solutions verticales est donc nécessaire pour proposer aux utilisateurs une plateforme digitale.

Disponible via le Cloud, et structurée en modules personnalisables, la suite logicielle Exact s'intègre avec d'autres systèmes grâce à un App Center qui en fait, nativement, une solution ouverte aux applications externes. Cela permet une communication en temps réel avec d'autres solutions métiers telles que des applications e-commerce ou des logiciels de paie. Des outils répondant aux besoins naissants en marketing des experts-comptables sont aussi disponibles (par exemple MailChimp, solution emailing).

Par ailleurs, Exact est déjà interconnecté avec un des éditeurs mentionnés. Nos logiciels métiers viennent enrichir l'offre de l'éditeur américain Quickbooks aux Etats-Unis avec des solutions particulièrement adaptées au e-commerce, aux sociétés de service et aux industriels.

En Allemagne, Exact travaille en partenariat avec Datev, leader des solutions pour les experts-comptables.

En France, Exact facilite l'intégration de données provenant d'autres logiciels du marché grâce à un convertisseur. Les solutions Exact démontrent aussi leur capacité à interagir avec les outils déjà en place chez les experts-comptables, notamment par le biais d'intégration dans un portail SSO (Single Sign On: authentification unique). L'expert-comptable peut ainsi proposer un portail de services digitaux, intégrant notamment la suite Exact pour la comptabilité, facturation et gestion commerciale ou encore le suivi des stocks et commandes, et la planification de projets.

D'autres API existent aussi déjà pour le e-commerce, avec Prestashop par exemple, mais aussi en interactions avec des modules connexes : connectivité bancaire, scan de documents, ...

Cependant, il faut souligner que l'intérêt de l'entrepreneur n'est pas de multiplier les prestataires et les logiciels mais plutôt de rationaliser ses processus grâce à une suite logicielle performante.

Oui les nouveaux usages imposent simplicité et fluidité, et par conséquent poussent à l'interconnexion entre acteurs. C'est une approche sur laquelle Sage a su se montrer innovant avec des partenariats tels que Bankin, OpenBee, Finexkap... Le principal intérêt est de compléter l'offre initiale de comptabilité avec des services qui apportent de la valeur à l'entrepreneur.

Les éditeurs comme Sage proposent déjà des interconnections entre les principales offres pour les TPE et celles pour la production. Cette interconnexion, favorisée par les normes comptables, oblige les éditeurs à proposer le meilleur service et à se renouveler constamment. Les nouvelles offres cloud proposent des API à cet effet. Leur richesse est basée sur leur écosystème ; elles évoluent dans un monde ouvert. Sage innove dans le domaine de l'Intelligence Artificielle et a mis sur le marché Pegg, le premier assistant virtuel de gestion (chatbot) au monde.

Rien ne s'oppose donc à une interconnexion complète de l'ensemble des acteurs. Le mouvement a d'ailleurs déjà commencé sous l'impulsion des normes comptables.