Quickbooks

Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

7 réponses
1 636 lectures
Ecrit le : 20/03/2018 22:03 par Laurent300

Bonjour,

Je me présente rapidement car je viens de m'inscrire sur votre site sur lequel j'ai souvent trouvé des réponses pratiques à mes questions.

J'ai 50 ans et environ 15 ans d'expérience en comptabilité (comptable unique en pme, responsable comptable dans un groupe européen).

Depuis quelques années je réserve mes prestations à de petites structures (commerces, associations,...) dans le sud de la France.

Un ami de mon fils se lance dans le commerce de pièces détachées automobiles. J'ai parcouru le Web sans trouver de réponse à mon questionnement.

Sans parler du régime spéciale de tva qui semble s'appliquer à ce type de vente (tva sur marge), je m'interroge sur la façon de valoriser le coût d'achat de ces pièces détachées vendues.

Pour exemple, comment procède-t-on pour valoriser le cout d'achat d'un pneumatique revendu 20 euros provenant d'une voiture complète que le garagiste a rachetée 200 euros.

Merci d'avance pour vos avis,

Cordialement,

lb.

L

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 20/03/2018 23:22 par Mister_tshap

Bonjour,

légalement, la valeur du stock ne peut être supérieure au coût de revient.

Donc vous avez un stock de "pièces" qui vaut 200€.

Je vois 2 possibilités:

Vous dépréciez complètement le stock (car 200 euros, on en reverra pas).

Et vous faites une marge de 100% (puisque stock à 0) sur les ventes de pièces.

Ou, vous considérez que chaque pièce vaut 1 euro (histoire de leur donner une valeur).

Et à chaque vente, vous sortez du stock une pièce d'une valeur de 1€.

Quand vous aurez réduit votre stock de 200€ (200 pièces dans l'exemple), vous margerez sur le matériel à 100%, sans mouvement de stock.

Cordialement.



--------------------
Mon blog pour s'initier au contrôle de gestion

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 21/03/2018 10:50 par Thierrymolle

Monsieur,

Selon l'art. 213-7 du PCG, Lorsque les actifs sont acquis conjointement, pour un coût global d'acquisition, le coût d'entrée de chacun des actifs est ventilé à proportion de la valeur attribuable à chacun d'eux

Si nous rattachons  la règlementation comptable à votre cas d'espèce, nous pouvons  illustrer votre problématique par l'exemple suivant :

Prix de vente estimée 

proportion 

coût d'entrée  estimé

Pneus

20

5/200

5

Autres

780

195/200

195

800

200/200

200

Par conséquent, le coût d'entrée de vos pneumatiques est évalué à 5€.

En espérant avoir répondu à votre attente.



--------------------
T.MOLLEAncien premier correcteur de France des examens de l'expertise comptable

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 21/03/2018 19:57 par Laurent300

Merci pour vos deux réponses.

Votre avis Mr_tshap me pose problème, pourquoi déprecier le stock qui a une valeur certaine pour le vendeur de pièces.

De plus m arger à 100 % (ou presque) impose un reversement de tva important (tva sur la marge pour cette activitée).

La solution de thierry me semble correcte et simple à adopter.

Cordialement,

Laurent.

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 22/03/2018 00:00 par Laurent300

Bonsoir,

Pour completer ce point j'aimerai avoir votre avis sur ce régime de tva sur marge que je ne connais pas.

En effet, dans le cas d'un régime de tva classique les dates d'exigibilité sont clairement définies (livraisons pour les biens, paiement pour les services, etc...).

Concernant la tva sur marge, l'exigibilité dépend de l'estimation du garagiste !

Pour reprendre le cas de Thierry,

J'ai compris que c'est le garagiste qui estime le pneu à 5 euros en cout de revient et 195 euros pour le reste des pièces du véhicule acheté 200 euros.

1er cas de Thierry :


prix de vte
cout estimémarge




pneu205/200515




autres780195/200195585




total800200/200200600

Tout va bien, on acquitte de la tva sur 15 euros de marge quand on vend le pneu et sur 585 euros lorsque on vend le reste des pièces.

2ème cas :


prix de vte
cout estimémarge




pneu205/200515




autres195195/2001950




total215200/20020015

Là c'est le cas limite ou l'on fait une marge total de 15 euros juste sur le pneu, on a réglé la tva au moment de la vente du pneu.

3ème cas :


prix de vte
cout estimémarge




pneu205/200515




autres180195/200195-15




total200200/2002000

Là on s'aperçoit que l'on acquitte toujours une tva sur marge au moment de la vente du pneu mais que la marge est réduite à zero du fait d'une marge négative

Ma première question est donc de savoir si cette marge négative est répercutable (donc si on peu récupérer cette tva antérieurement versée.

Ma deuxième question porte sur la contestation que pourrai apporter l'administration fiscale sur l'estimation du garagiste :

Dernier cas (!) :


prix de vte
cout estimémarge




pneu205/200200Autres 1100195/2001000Autres 250195/200500Autres 3300195/20030270




total470200/200200270

On voit là que j'ai volontairement reporté dans le temps une marge positive et donc l'exigibilité de la tva.

Sur quoi ce base l'administration pour contester cette évaluation abusive ?

En effet, il me semble qu'il existe une grande complexité dans ce genre de revente (la qualité de la pièce dépend de son état, la qualité de la pièce est différente en fonction du véhicule, valeur de la pièce peut dépendre plus de la demande que du tarif oscaro, etc...).

Merci pour vos réponses et des liens éventuels sur ce régime de tva,

Cordialement,

Laurent.

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 22/03/2018 07:40 par Mister_tshap

Pour la TVA déductible, elle l'a bien était sur votre "achat de véhicule", donc pas on en parle plus, selon moi.

Le problème de la solution de Thierry et que: que va-t-il se passer, quand le gérant va revendre une autre pièce détachée, vous allez recalculer le prix moyen pour la sortie, et ce à chaque fois.

C'est peut-être plus précis, mais dans la pratique, je trouve ça très lourd.

Je viens néanmoins de découvrir l'article 213-7, merci à Thierry, très intéressant.

L'idée pourrait être de ne pas déprécier le stock, de sortir le stock à une marge à 0 (ou symbolique) et de faire l'écriture proposée par Thierry en fin d'exercice uniquement.



--------------------
Mon blog pour s'initier au contrôle de gestion

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 22/03/2018 09:37 par Laurent300

Merci pour vos remarqes,

Oui en effet la tva déductible n'est pas le propos, je m'interrogai sur la tva collectée sur la marge.

Concernant le cas de Thierry, j'ai compris qu'il n'y a aucun pmp à calculer, le stock est éstimé à l'entrée du véhicule par exemple :

pneus 5

boite de vitesse 100, phares 95 (pour faire simple)

total 200

Lors de la première vente, on sort le pneu du stock pour le mettre en charge pour 5 euros, la marge est de 15 euros (20-5).

Lors de la vente de la boite de vitesse, on la sort du stock de la même manière pour 100 euros,  pour un prix de vente de 250 euros, la marge est de 150 euros;

Lors de la vente des phares, sortie du stock pour 95 euros, pour un prix de vente de 150 euros la marge est de 55 euros.

Le stock (200) est vidé (5+100+95) sans recalculer les prix.

Cordialement,

Laurent.

Re: Valorisation pièces détachées automobiles garagiste

Ecrit le : 28/03/2018 07:05 par Mister_tshap

Effectivement, si vous êtes capable "d'éclater" dès maintenant l'ensemble des pièces détachées... sinon, vous devrez faire l'exercice à chaque fois.



--------------------
Mon blog pour s'initier au contrôle de gestion
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
ACE