RECEIPT BANK

Valorisation des en cours de production

1 réponse
2 008 lectures
Ecrit le : 20/06/2017 15:19 par Francoiseva

Bonjour,

Nous faisons  fabriquer par des sous traitants du matériel dont les plans sont élaborés par notre bureau d'études. Dans la plupart des cas nous achetons nous mêmes le matériel nécessaire que nous fournissons au sous -traitant.

Pour la détermination de l'en cours de production à la cloture de l'exercice :

nous listons les commandes en cours de réalisation pas encore livrées au client. Nous valorisons les dépenses de matériel,   de transport etc... engagées à la date de clôture.

Les fabrications étant sous-traitées, nous n'avons pas de dépenses "directes" de main d'oeuvre pour la fabrication.

Dans quelle mesure est-il possible d'inclure dans l'encours de production  les heures passées par notre bureau d'études et par notre équipe technico commerciale ?

d'une part  des heures passées sur des avant projets qui ne déboucheront pas sur une commande

d'autre part des heures passées sur des projets, avant et après la réception de la commande des clients,

Je vous remercie à l'avance pour les réponses que vous pourrez m'apporter.

Cordialement,

Re: Valorisation des en cours de production

Ecrit le : 21/06/2017 12:03 par Feamel

Bonjour,

Alors pour votre première question, le Lefebvre indique que vous pouvez valoriser dans votre en-cours de production les heures de sous-traitance effectuées que dans le cas ou vous maîtrisez l'intégralité de votre process de fabrication. C'est à dire que si vous fournissez la MP, les process de fabrication et que votre sous-traitant ne fais rien d'autre que façonner. Cette sous-traitance peut être mise en en-cours.

Alors concernant les heures du bureau d'étude, je suis sceptique et ma mémoire est plus défaillante. Mais il me semble que vous pouvez intégrer dans la valo des en-cours les heures du bureau d'étude que dans le cas ou vos recherches et développements mène à un projet concret qui sera commercialisé.

Concernant les heures et dépenses relatives à la commercialisation du projet, elles ne peuvent être intégrées dans la valorisation des stocks.

Concernant les heures passés sur des projets qui ne seront pas commercialisé, ces dernières doivent être comptabilisé comme des pertes sèches.

En espérant avoir pu aidé.

Cordialement,

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
CEGID