RECEIPT BANK

URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

13 réponses
4 246 lectures
Ecrit le : 27/11/2003 18:12 par Colisimmo
93 % des entreprise françaises ont moins de 10 salariés, 99 % des clients des cabinet d'expertise sont des sociétés de - 10 salariés.

Les cheques emploies pourront ils être gérés par l'ursaf, la moins value pour les cabinets est elle acceptable, les clients auront il le choix et a partir de quel critère ?

Autant de questions pour une seule réforme ..

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 27/11/2003 23:06 par Ricardo
Qui sera responsable des éléments "du haut et du bas" du bulletin de paie ?

Qui calculera le montant des avantages en nature ? celui des indemnités de licenciement ? des primes d'ancienneté ? des prévoyances conventionnelles ? des primes de vacances ? des cotisations à verser aux caisses des congés payés ? ... Qui en aura la responsabilité ? L'urssaf

Les avocats qui travailleront pour les urssaf ont de beaux jours devant eux !!!

Si le calcul et la responsabilité de ces éléments nous revient, alors c'est un scandale

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 11/12/2003 20:23 par
YYYEESSSSS!!! tout à fait ok avec toi !!! les clients vont négocier les honos en prétextant qu'on n'a plus les paies à faire mais nous téléphonerons sans cesse pour "des bricoles" sur la paie... et quand on leur apportera la facture... bonjour l'ambiance ! car s'il y a bien un service où on perd du temps, c'est bien le social avec ses multiples cas de figures...
peut-être devrions nous nous orienter vers des études d'avocats qomme tu dis beuax jours devant eux !!!

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 12/12/2003 08:54 par Thomas
Concernant les URSSAF, le projet est beaucoup plus vicieux que cela :

Chaque centre URSSAF départemental sera spécialisé dans 2 ou 3 conventions collectives (exemple URSSAF paris spécialiste du Batiment, URSSAF Vannes = spécialiste convention nautisme...)

Nos clients enverrons les données pour les payes à Bordeau, PAris, Marseille...

Les bulletins de paye seront faits par des spécialistes

Il en demeure pas moins quelques soucis majeurs : le chèque URSSAF servira de déclaration unique d'embauche, de contrat de travail et de bulletin de paye.

On peut imaginer la mauvaise foie de clients qui, se faisant contrôler par la direction du travail pour travail clandestin, dire : "je vais payer mes ouvriers avec des chèques URSSAF"
De même, quid de la réglementation sur le CDD, qui nécessite un contrat écrit, signé dans les 48 h, sous peine de requalification en CDI ?
Par ailleurs, il demeure le risque de l'évaluation des avantages en nature...

Il est inadmissible qu'il y ait un transfert de compétences du privé vers le public pour occuper des fonctionnaires !

Les experts-comptables devraient TOUS faire la grêve de la dématerialisation : L'ETAT CHERCHE DU BOULOT, ON VA LUI EN REDONNER !!!

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 20/12/2003 09:46 par
Bonjour,
L'Etat cherche peut-être du boulot mais les collaborateurs en ont assez comme ça.
Qui va faire les déclarations papiers ?
Les experts qui défendent leur monopole ou les collaborateurs payés au ras des paquerettes ? Combien d'heures sup non payées vont-ils faire au mois de janvier pour faire les déclarations papier ?
Si les cabinets comptables gèrent le social avec toute la rigueur nécessaire, ils n'ont rien à craindre, s'ils sont meilleurs, les clients au moindre problème reviendront vers eux.
Je trouve que beaucoup trop de cabinets gèrent leur mission sociale trés à la légère.
En effet, dans la plupart des cabinets c'est le comptable qui fait les salaires et bon nombre d'entres eux n'ont que trés peu voire aucune notion en matière de droit du travail.
Je fais du social en cabinet sans aucune formation, j'apprends sur le tas.
Quand on reprend des dossiers venant d'autres cabinets, j'ai honte pour eux.
Le social ne consiste pas qu'à débiter des bulletins au mépris du droit du travail et des conventions.
Avec la complexité de cette mission j'estime que le personnel doit être formé correctement.
Puisque n'importe qui en cabinet n'ayant jamais fait un bulletin de sa vie peut être amené à gérer le social, pourquoi est-ce-que l'URSSAF le ferai moins bien ?
Et que personne ne me dise que ce n'est pas vrai, dans mon cabinet, on commence juste à développer des postes spécialisés social avec les formations adéquates. Nous avons encore des collaboratrices qui font du social sans formation. Et pourtant nous sommes dans l'ensemble des bons dans cette mission car nous avons un expert spécialisé dans cette mission qui contrôle tout ce qui doit l'être. Mais dans beaucoup de cabinet, les experts n'y connaissent rien en social et les collaborateurs sont seuls responsables de leur travail.
Nous avons des collaboratrices qui ont quitté notre cabinet dans lequel elles ne faisaient pas de social et qui se sont retrouvées à gérer leur portefueille social compris du jour au lendemain sans avoir jamais fait un bulletin.
Combien de cabinet ont encore des collaboratrices qui font tout , compta, fiscal, social sans aucun contrôle d'expert ?
Regardez les annonces de cabinets qui recherchent des collaborateurs, ils doivent tout savoir faire, hors le social est devenu une mission à part qui nécessite le personnel adéquat.
Quand les cabinets auront compris ça et rempliront cette mission convenablement, ils pourront protester.
Je viens de reprendre un dossier sur lequel tous les calculs Fillon et Aubry sont faux, au désaventage du client qui paie donc plus de charges que nécessaire. Un autre installé en ZRR n'a jamais entendu parlé de cette exo.
Ne doit on pas faire en sorte que le client bénéficie au mieux des exonérations disponibles ?
Que donnent les contrôles URSSAF que vous avez ?
Que donnent les recours au prud'hom de vos clients ?

Qu

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 20/12/2003 21:54 par Laure
Je crois que tu y vas un peu fort nadine.

Arrêtons de dire que les collaborateurs ont trop de boulot et mal payé.
Et quand au problème de la formation, il en manque peut être, mais c'est un travail de longue halène.
Les lois changent régulièrement et nos clients pleins d'imaginations pour vous trouver du fil à retordre.
Quand on choisit un métier comme le notre, on doit accepter que l'on doit travailler pour rester au niveau. Sinon allons faire un travail de simple exécutant en usine.

Mais dans tout cela un belle enrichissement personnel.

Je pense en revanche que cette nouvelle mesure et un vrai danger pour les cabinets avec une grosse perte de chiffres d'affaire.
Un certain grand nombre de client regarde énormément la facture. Alors comment leur expliquer que d'un côté c'est gratuit et d'un autre c'est payant.
C'est donc toute la mission sociale que l'on va perdre (contrat de travail, salaire.........)

De plus je ne pense pas que les cabinets fassent n'importe quoi en matières sociales.

--------------------
CAP - BEP - BAC STT - BTS CGO - DECF - DESCF - DEC Novembre 2013

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 21/12/2003 11:35 par
Bonjour,

Laure, ne trouve tu pas normal que les clients regardent la facture ? Ne regarde tu pas tes factures lorsque tu fais un investissement d'une certaine importance ?

Moi je trouve que la facture de l'expert est souvent salée et le social fait parti des missions qui coutent chers au client.
Quant à dire que notre métier exige une mise à niveau permanente et beaucoup de travail pour cela, je suis d'accord, mais justement pas au salaire d'un simple exécutant d'usine.

Dans ma région, j'ai vu les annonces de cabinets qui recherchent des collaborateurs social confirmés payés au SMIC. Quant à moi je ne gagne pas beaucoup plus qu'un smicard, regarde le niveau 220 de la convention collective tu comprendras que parfois je me demande s'il ne vaudrait pas mieux trouver un emploi moins prenant pour le même salaire ou guère moins, si on ramène au nombre d'heures et au travail personnel pour rester à niveau comme tu dis, je suis moins payé qu'un smicard qui lorsqu'il quitte son boulot le soir n'y pense plus. Je suis obligée de prendre des cours par correspondance si je veux avoir les connaissances nécessaires pour faire bien mon boulot.
Oui j'aime mon boulot, j'attache beaucoup d'importance à l'enrichissement personnel, mais c'est surtout un gros enrichissement financier pour les experts sur le dos des clients et des collaborateurs.

Il faudrait savoir ce que veulent les cabinets, des collaborateurs compétents ou des smicards pour vendre une mission au tarif le plus élevé avec un marge bénéficiaire la plus importante possible en faisant faire ce travail à des collaborateurs non qualifiés. Que paie donc le client à ce tarif là ?
Pourquoi les honoraires sont si chers si on vend du travail de smicard ?
Il me semble que le client est en droit d'attendre que les prestations qui lui sont vendues si chers soient faites par du personnel qualifié, sinon les tarifs sont abusifs.

Les clients qui souhaitent du boulot de qualité, feront trés vite la différence entre la mission payante d'un cabinet sérieux et la mission gratuite d'un fonctionnaire qui n'aura pas la conscience professionnelle d'un collaborateur et qui n'hésitera pas au moindre petit bobo à se mettre en arrêt maladie en pleine période de salaires ou de charges. Le client n'aura plus qu'à négocier les pénalités de retard avec les caisses. Et peut-être bien que l'URSSAF va confier cette mission a du personnel qualifié en la matière et non pas à des débutants voire des contrats de qualification.

Tu vas peut-être me dire que les cabinets n'ont pas des contrats de qualification sur la mission sociale, j'en ai connu un. Un cabinet l'a pris en contrat de qualif sur le poste social, et au bout de deux ans alors qu'ils avaient formés un collaborateur ils ne l'ont pas gardé, c'est mon cabinet qui l'a embauché et eux sont repartis avec un autre contrat de qualif. Tu me diras, il faut bien que les jeunes se forment, tu as raison, j'ai moi aussi débuter en contrat de qualif dans un cabinet, mais alors arrêtons de vendre des missions à des prix si élevés si c'est du personnel non qualifié qui fait le boulot. Qu'est ce qui justifie le prix des honoraires dans ces cabinets.

Quant à dire que les cabinets ne font pas n'importe quoi en matière sociale, j'ai des exemples à la pelle.
Combien de petit cabinet ont un juriste ou un collaborateur ayant suivi une formation en droit social ? Tu ne vas pas me dire qu'on peut faire du social sans connaître le droit du travail de nos jours avec les salariés qui vont au prud'hom à la moindre occasion, et les contrôleurs URSSAF qui cherchent à ramasser un maximum de cotisations.

J'espère moi au contraire que cette mesure fera réfléchir les experts qui se décideront peut-être à arrêter de prendre les clients (surtout les petits) pour des vaches à lait et à leur fournir un travail digne des honoraires qu'ils paient.
Combien de petits client n'ont jamais vu leur expert comptable mais n'ont affaire qu'aux collaborateurs ? Le petit paie les mêmes honoraires que le gros mais n'a pas droit d'avoir un expert qui eux se réservent pour les gros clients.

J'ai un client qui a quitté son ancien cabinet suite à un redressement URSSAF dû à une erreur du collaborateur, et bien l'expert a refusé de rencontrer le client et de faire marcher son assurance et le client a payé alors qu'il avait confié cette mission a un expert comptable.

Je pense que mes propos doivent bien faire comprendre ce que je pense des experts comptables sachant bien entendu qu'ils ne sont pas tous mauvais, mais il y en a trop à mon goût. Que fait l'orde pour faire du ménage dans ses troupes.

Et pourtant les miens sont bons mais parfois quand même légers. Avant d'entrer chez eux, je ne voulais surtout pas travailler en cabinet car j'avais cottoyer ce milieu du côté du client et il n'en ressortait qu'une image négative.

Au début ils m'ont redonner une image plus positive mais aprés trois ans, je m'apperçois à chaque dossier que l'on reprend que c'est pas beau ailleurs et que ça commence à le devenir chez nous au nom de la rentabilité bien qu'ils continuent à réviser tout ce qui sort et à recevoir les clients eux-même au moins une fois par an pour commenter le bilan. Mais combien de temps pourront-ils encore le faire ? Les révisions commencent à devenir de plus en plus légères vu le nombre de clients qui augmente d'année en année. Certains petits dossiers commencent à passer à la trappe et à partir sans que l'expert ait eu le temps de les regarder correctement et c'est nous qui l'année suivante voyons les erreurs que nous avons fait.

Combien d'experts connaissent tous leurs clients et révisent tous les dossiers qu'ils attestent ? Car quand on voit certains dossiers on se dit que ce n'est pas possible qu'un expert soit passé derrière.

Dans mon cabinet, nous en sommes arrivés à mépriser nos experts à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Jusqu'à il y a un an environ, ils mettaient un point d'honneur à faire de la qualité, mais ils commencent comme dans beaucoup de cabinets à nous demander de bâcler le boulot et de laisser tomber certains contrôles, et à titiller de plus en plus pour payer les heures.

Et ne dites pas que ce n'est pas vrai.
Nous avons une collaboratrice qui a quitté notre cabinet il y a deux ans. Quand elle a repris son nouveau portefeuille elle a travaillé comme chez nous c'est à dire tout contrôler. A la fin de la période fiscale son portefeuille n'est pas passé. L'expert l'a convoqué et lui a dit qu'elle faisait du super boulot mais que ce n'était pas ce qu'on lui demandé, ce qu'il fallait c'était que le portefeuille passe quitte à laisser tomber certain contrôle. Elle gère tout, la compta, le social et le juridique sans avoir jamais fait de juridique (chez nous il y a une secrétaire juridique) ni de social (nous avons également un poste social) et tout cela sans que l'expert ne contrôle rien, pas la moindre révision pourtant les clients de cet expert paient aussi chers que dans un cabinet où les experts révisent vraiment.

A tous les experts qui me liront, soyez honnête avec vous même et vour verrez que je n'ai pas tord. Sur le nombre de clients que vous avez, combien de dossiers sont réviser ?
A tous les futurs experts je dis ne faites pas comme vos ainés et redonner à cette profession l'image qui devrait être la sienne.

Et beaucoup de collaborateurs de base pensent comme moi. Demandez-vous ce que vos collaborateurs pensent de vous, vous seriez surpris.

Ce qu'il y a de bien avec Internet c'est que je peux dire sous couvert d'anonymat des choses que ma qualité de collaborateur m'interdit de dire à cause du secret professionnel. Imaginez un collaborateur qui descend la profession, et qui traite ses patrons d'exploiteurs. Pensez donc, tout le monde s'imagine les clients compris qu'on gagne bien notre vie.
Si mon entourrage savait ce que je gagne il me dirait que je suis folle comme mon mari qui râle parce que je ne rentre jamais à l'heure et que je travaille parfois mes jours de repos pour 1 150,00 euros Net. Quand il était salarié du bâtiment, il gagnait plus que moi sans jamais faire une heure en plus, même pas 5 minutes, à six heures pile il était parti et son patron était trés content de lui, c'était son meilleur ouvrier, il a d'ailleurs monté son entreprise.

Mais en cabinet la qualité d'un employé ne se mesure pas à ces compétences, mais au nombre d'heures supplémentaires non payées qu'il fait. Un salarié qui fait ses heures fut-il le meilleur est considéré comme un fonctionnaire.

C'est dommage qu'une fois bien formés, les collaborateurs partent en entreprise chercher la reconnaissance qu'ils ne trouvent pas en cabinet. Et c'est tout bénéf pour les entreprises.

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 21/12/2003 21:49 par Laure
Bonjour nadine

j'ai lu avec attention ta réponse et son complément. Je vois que tu apprécie le principe de l'anonymat pour parler. Mais il y a des limites dans ces propos.

Tu n'apprécies à priori pas les conditions de travail de ton cabinet et te trouves sous payé. Je ne dis pas que tu ne l'ai pas, mais pourquoi ne pas demander alors une augmentation avec le coefficient supérieur. Le salaire se négocie. Sinon va en entreprise ou cherche un autre cabinet.

Quant au cabinet qui demande des collaborateurs confirmé au SMIC, si ces personnes sont vraiment confirmé avec de l'expérience il ne faut pas accepter. Tant qu'ils trouveront, ils continueront.

Moi je suis d'accord que l'on puisse être mécontent et râler. Mais pas ne faire que râler et se plaindre à tu-tête. Réagissons.
Tu m'as l'air performante, alors propose de faire de la formation au sein de ton cabinet, anime des réunions d'informations sociales, soit réative et négocie avec ton expert. Sinon cherche ailleurs et tu trouveras peut être un cabinet qui te conviens.

Mais restons sur le sujet des chèques emploie sans dépasser sur nos conditions de travail.

L

--------------------
CAP - BEP - BAC STT - BTS CGO - DECF - DESCF - DEC Novembre 2013

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 22/12/2003 15:07 par Thomas
Bonjour,

Juste cette petite réponse pour "Nadine anonyme"

Les URSSAF vont recruter, les cabinets vont licencier, alors voila pour toi une aubaine pour faire valoir ta mentalité syndicaliste dans l'administration...

Si tu n'as pas envie de travailler, tu n'as qu'à pas travailler, personne te force...

Tu peux même préférer les ASSEDIC libre à toi !

Thomas

Re: URSSAF- chèque emploi - Impact sur la mission des EC

Ecrit le : 23/12/2003 13:53 par Ktia
Je trouve formidable de cracher dans la soupe comme tu le fais. Sous couvert d'anonymat, biensûr ! Quel courage !
Puisque tu n'aimes ni les experts comptables, ni les comptables, ni le métier de comptable, essaies de te faire embaucher comme caissière dans un hypermarché ! Tu verras, les formations sont assurées, tu fais 35h, pointeuse à l'appui et oh miracle ! tu gagneras la même chose qu'actuellement, sans faire d'heure sup !
Je pense qu'à partir du moment où on ne prend plus son pied dans son job, c'est qu'il est temps de changer !
A bon entendeur !

Ktia
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
Quickbooks