Citation : Suzyc @ 20.04.2011 à 12:15
Bonjour à tous,

Je voudrais interpeller LJ4 car je ne comprends pas la teneur de son dernier message, il me semble que ce forum est un lieu d’échanges et d’écoutes ? En tant que modérateur sur ce forum, on s’attend à autre chose de votre part…
Pensez-vous sincèrement que les personnes qui souhaitent peu travailler auront un « intérêt professionnel moindre et végéteront dans leur cabinet ».
La nouvelle génération des experts-comptables souhaitent simplement travailler moins en volume d’heures grâce à des outils informatiques performants et une organisation plus rationnelle qui leur permettent de faire autre chose à coté de leur vie professionnelle (profiter de leurs enfants, voyager, pratiquer leur hobbies,…etc » et pour en côtoyer plusieurs je peux vous assurer qu’ils ne végètent pas et font moins d’heures que la génération de leurs parents…
Je pense justement que ce forum peut apporter beaucoup à chacun d’entre nous lors de ces échanges organisationnels et différents points de vue, et je suis très surprise pour pas dire choquée sur le coté réducteur de votre intervention.
Bonne journée à tous

Bonjour,

Je vous invite à relire mon message. Je ne pense pas être réducteur, mais au contraire très ouvert en acceptant ceux qui veulent travailler beaucoup et ceux qui ne le souhaitent pas.

Je dis d'une part que des non experts comptables donnant un avis sur des personnes qu'ils connaissent mal ou pas du tout me semble un peu limite.
Je dis d'autre part que certains font le choix de travailler beaucoup. C'est leur choix.
De plus je pense et je maintiens qu'il y a une corrélation directe entre le volume de travail et l'intérêt et les revenus.
Un expert comptable confiera des dossiers intéressants à des collaborateurs dynamiques.
Un client confiera de nouvelles tâches à son expert comptable ou le recommandera à des tiers s’il sent son expert comptable disponible.

Contrairement à ce que la majorité pense, les outils informatiques ne font pas gagner de temps. Ils ont juste permis de faire fondre les effectifs des comptables !! Ce n'est pas provocateur de ma part. C’est juste un retour d’expérience. Je sais de quoi je parle, j’ai connu l’arrivé du fax, d’internet, de la messagerie électronique, de la micro informatique, des ERP, etc dans le monde de l’entreprise et du cabinet.

Les outils informatiques permettent de traiter de gros volumes d’informations et de faire des tâches et des analyses qu’on ne ferait pas sans ces mêmes outils.
En fait pour faire simple, l’informatisation permet à un expert comptable de traiter plus de dossiers, mais pas de travailler moins.

Je profite de votre message pour aborder le rapport travail / évolution et élargir la réflexion sur ce sujet.
Le cabinet n’est pas un milieu professionnel à part. Les entreprises suivent le même modèle.
Comment croyez vous qu’on progresse en entreprise ? En partant tous les jours à 17 h ou en faisant juste les 35 heures inscrites sur le contrat, en refusant un dossier de plus, en ne montrant sa volonté d’avancer ? A qui croyez vous qu’on confie les dossiers intéressants ?
L’entretien annuel d’évaluation et l’éventuelle revue de talents propres aux grandes entreprises (talent review chez les anglo saxons) permettent d’identifier les potentiels qu’on pourra faire évoluer en cas d’opportunité. Le manager choisira de mettre en avant un collaborateur dynamique et volontaire. Les autres n’auront donc pas les mêmes opportunités et « végéteront ». Au bout que 10 ou 15 ans, la différence d’évolution se voit franchement.

Je ne cherche pas à imposer mon point de vue. D’ailleurs mes précédents propos sont plus une constatation qu’un point de vue.
Je constate juste que la nouvelle génération n’ayant connu que les 35 heures ont intégré ce temps de travail dans ses gènes, alors que les managers cherchent à promouvoir des collaborateurs travailleurs.

Pour ma part, je gère un service de plus de 60 personnes. Je donnerai une promotion, un dossier intéressant au collaborateur méritant. Ce serait injuste de ne pas le faire et d’en préférer un autre.

A bientôt

Laurent