Un cabinet condamné pour absence de formation et harcèlement moral

Article écrit par (153 articles)
Modifié le
6 369 lectures

Un ancien salarié d'un cabinet comptable, embauché en tant qu'expert-comptable stagiaire, obtient la requalification de la prise d'acte de la rupture de son contrat de travail en licenciement sans cause réelle et sérieuse en raison de la gravité des manquements commis par l'employeur.

Ce dernier l'avait harcelé et privé de son droit individuel à la formation.

Les journalistes d'actuEL-expert-comptable.fr font le point dans un article que vous pouvez consulter gratuitement en cliquant ici.

Pour tester gratuitement actuEL-expert-comptable.fr pendant 2 semaines, cliquez ici.