KPMG

Turnover important dans l'expertise comptable : état des lieux et solutions

Article écrit par (326 articles)
Modifié le
1 871 lectures
74% des professionnels en cabinet restent à l'écoute du marché

Le marché de l'emploi dans les cabinets se porte très bien. Malgré tout, les associés recruteurs sont 97% à déclarer avoir des difficultés à trouver les profils qu'ils recherchent.

Il est important de recruter de bons profils qui correspondent aux profils recherchés. Et fidéliser les collaborateurs est également un très gros travail qu'il ne faut pas négliger. Le turnover est un problème dans les entreprises car il engendre de nombreux coûts.

FedFinance vient de sortir une étude qui fait un état des lieux de ce turnover inquiétant et indique des solutions pour que les collaborateurs soient fidélisés.

État des lieux de ce turnover significatif

Le principal impact d'un turnover élevé en cabinet est unanime du côté des candidats et des recruteurs. 61% des répondants déclarent que le turnover est dû à un sentiment d'insatisfaction lié à une organisation interne instable.

85% des recruteurs savent que les cabinets d'expertise comptable souffrent d'un déficit d'attractivité par rapport à d'autres secteurs d'activité et les candidats sont pourtant 62% à considérer que les cabinets ne mesurent pas leur satisfaction. De leur côté, les recruteurs estiment à 70% qu'ils font le nécessaire dans leurs cabinets.

Peut-être une répercussion, mais bien qu'ils soient en poste, 74% des répondants candidats confient rester ouverts et à l'écoute du marché pour des opportunités professionnelles. Et ils sont 76% à avoir passé un ou plusieurs entretiens d'embauche dans les 12 derniers mois.

76% des candidats qui ont répondu à l'étude étaient en poste depuis moins de trois ans. FedFinance indique que ce taux est très important en comparaison aux enquêtes précédentes.

Un autre constat. 80% des candidats interrogés estiment que rien n'a été mis en place au sein de leur cabinet pour limiter le départ des collaborateurs. En face, 75% des recruteurs estiment faire le nécessaire pour limiter le turnover. Les réponses sont diamétralement opposées et c'est là que se pose la question de la perception des efforts et des faits concrets.

 

Comment les cabinets peuvent fidéliser leurs collaborateurs ?

Parmi les candidats qui ont répondu positivement à la question précédente sur les efforts de leur cabinet pour limiter le turnover, certains aspects d'amélioration ont été évoqués.

En première position, l'organisation de travail/autonomie/télétravail est important pour 68%. Ensuite vient la flexibilité des horaires pour 52%. Puis 39% évoquent les perspectives d'évolution.

Une autre question a été posée : parmi plusieurs actions, quelles sont celles qui vous feraient rester au sein de votre structure ?

Ils sont 82% à souhaiter une rémunération attractive, supérieure au marché et une augmentation des primes. Ensuite ils sont de nouveau 66% à vouloir une flexibilité au niveau des horaires. Et 57% désirent des perspectives d'évolution.

Les recruteurs de cabinets vont probablement devoir travailler sur ces points s'ils veulent diminuer le nombre de départs de leurs collaborateurs. En 2018, ils sont 33% à avoir vécu le départ de 1 ou 2 collaborateur. Ils sont 28% à avoir perdu 3 ou 4 collaborateurs en 2018, contre 15% en 2017.

Adeline Rocci

Adeline Rocci
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Je suis passionnée par les ressources humaines et la vie en entreprise, thématiques de prédilection que je traite sur mes articles.
Suivez moi sur Linkedin.

Twitter   Facebook   Linkedin

KPMG