KPMG

Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

20 réponses
6 286 lectures
Ecrit le : 17/08/2006 20:34 par Arobase
Message édité le 10/09/2006 00:18 par COC Admin
Mon cas est hyper classique mais je n arrive pas à confronter des expériences similaires pourtant oh!combien précieuses voire vitales;
j ai travaillé durant plusisurs annéess en cabinet d expertise comptable jusqu 'à en avoir plein les bottes et aprés bien des hésitations et je prospecte depuis 6 mois cette année vers l' entreprise.
en cabinet sans ètre un bardé de diplomes, j avais un bon poste, cadre, reconnu( cabinet de 10-15 collaborateurs) rémunéré env 25000 euros par an ( bruts of course )
quels sont les perspectives que je peux espérer?
Aux surpris par la question , j' apprendrai que les travaux ne sont pas du touts les mèmes( et il y a bien d autres différences d ailleurs) ;
j 'attends vos expériences , vos résultats ,vos attentes.je sais qu il y a beaucoup de comptables à avoir fait ce genre de virage.

Comment cela s est il passé?

Information
Bonjour,

Le forum est gratuit et libre d'accès à tous sous réserve de lire et respecter les règles disponibles ici.
4.3- En aucun cas vous ne pouvez poster un second message à la suite du premier si vous n'obtenez pas de réponse assez rapide à votre goût, attendez patiemment qu'un membre vous réponde,

Cordialement,

L'équipe de modération
Compta Online

--------------------
@

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 03/01/2007 23:40 par Arobase
Je réponds à mon propre message n 'ayant cher modérateur obtenu aucune réponse malgré plus de 110 lectures en + de 4mois.ai je été assez patient?
merciquand mème.
je fais part du suivi de mon expérience aux buts d information.
- recruté en aout 2006 :au débotté en 1 seul entretien( on a reconnu l 'home providentiel en moi)
-je remplaçais un collègue licencié à son retour de congés aprés plusieurs années de présence.On a travaillé ensemble exactement 2 heures.
-en novembre 1 collègue expérimenté de plusieurs années a refusé un 3eme cdd consécutif aprés qu on lui ait promis 1cdi.
-en décembre ,La DAF en conflit avec lepdg a obtenu une transaction et a décampé.
-ma chef directe tremble(change de couleur) devant le pdg
J'ai signalé dés le début une surprenante lourdeur decharge de travail. on m 'a rétorqué que je manquais d habitude dans la maison, (ce qui signifiait en fait que je n 'étais pas assez rapide-j 'étais avant cadre confirmé en cabinet, je pense ètre (***pas de style SMS***) de rapide et réactif mais ... ) et que ça allait venir...
3mois + tard, exténué,ne voyant pas d'issue, j ai directement appelé chez elle la personne que j avais remplacé : elle m 'a confirmé que ce point( charge de travail) était "le" problème depuis des années à ce poste.. et que cette entreprise était réputée pour son constant turn over en Comptabilité.
3 ans auparavant , l 'équipe comptable avait d 'ailleurs démissionné en bloc (4personnes sur 5)
En discutant au café du matin j ai appris le salaire de mes 3collègues : responsable trésorerie=1400 euros; compta client :1800 euros;
l 'horreur pour des qualifiés à bac +2-3 en moyenne et fort expérimentés..
conclusion : il y a peut ètre de mauvais salariés ; il ya en tout cas de mauvais dirigeants-recruteurs .
caractéristiques : il embauchent et débauchent à grande vitesse, se privant ainsi de garder certaines personnes trés compétentes mais...
Ils paient mal ( et quand on voit défiler les frais de réception..., les aigreurs d 'estomac arrivent)
il n 'entretiennent pas la motivation mais le stress(plombés par une surcharge de travail , vous n 'avez aucune force pour vous rebeller).
par des départs successifs donc des remplacements , ils surchargent les salariés restant.
j 'arrive à faire face à ce travail pas dur techniquement mais lourd en quantité en courant toute la journée . pendant combien de temps encore avant d 'y laisser ma santé?
étape prochaine impérative : partir vers 1 autre entreprise ;
suite au prochain épisode; il va falloir ètre patient (comme m 'y invitait ce cher modérateur-lol).

--------------------
@

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 10:09 par Lapuce
Bonjour Arobase,

Effectivement, l'entreprise dans laquelle tu as attéris, est un mauvais exemple.

Moi aussi, j'ai quitté le monde du cabinet pour l'entreprise, bon ce n'est pas une multinationale mais je m'y plais bien.
Du fait de mon expérience en cabinet, je suis assez autonome et je n'ai pas le problème du stress car je gère mon temps comme je le veux.

Essayes de changer d'entreprise car celle-ci m'a l'air d'être un nid de stress.

CDT

--------------------
Titulaire du DESCF. Comptable unique à temps partiel. Recherche un deuxième poste pour compléter son activité professionnelle. On en apprend jamais assez, la connaissance est une source d'enrichissement!

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 10:32 par Dylan
Bonjour

je réponds a ton message bien que je n ai pas le parcours que tu recherches ...en effet je travaille en cabinet et je compte aller en entreprise peut etre mais dans longtemps quand meme.

Honnetement je suis surprise des salaires cités : j'ai toujours entendu que l'entreprise rémunérait mieux que le cabinet ! cela ne semble pas être le cas chez toi.
de même il me semble que la surcharge de travail est disproportionnée je veux dire par rapport au boulot d'un cabinet.
un conseil : change de boite ce n'est pas les offres qui manquent dans notre domaine !

bon courage !

--------------------
Dyane

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 10:56 par Johndoeww
Citation
un conseil : change de boite ce n'est pas les offres qui manquent dans notre domaine


J'aimerais bien savoir où !

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 12:25 par Comptable69
Message édité le 04/01/2007 12:26 par Comptable69
Bonjour à tous

Je confirme ce n'est pas les offres qui manquent, il suffit de savoir chercher!

Pour apporter ma pierre à l'édifice, j'ai aussi connu la surcharge de travail et la déconsidération dans mon poste de comptable, mais cela c'est produit dans de grandes structures dont je terrai le nom..

J'ai évidement changé d'entreprise, et aujourd'hui je suis comptable unique dans une tpe de 4 personnes et je reprends goût à mon métier de comptable.

Voila chaque expérience est unique mais pour ma part une société à taille humaine vaut dix fois mieux que les grandes boites ou le gens sont considérés comme des pions

cordialement

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 14:02 par Johndoeww
Message édité le 04/01/2007 14:05 par Johndoeww
Vous avez bien l'air sur de vous comptable69, vous trouverez ci-dessous le résultat d'une enquête de l'ANPE à ce sujet :

Citation
Les familles professionnelles de la classe VI

.....................................................................Potentiel......Poids dans........Taux demande
.....................................................................................la classe (%)......... d'emploi (%)
Cadres commerciaux et technico-commerciaux 161 868 .........32,4 ....................18,0
Cadres administratifs, comptables et financiers 84 540 .........16,9....................... 8,5
Professionnels de la communication ................79 800 .........16,0...................... 20,1
Informaticiens............................................... 71 856......... 14,4........................ 7,9
Ingénieurs et cadres techniques de l'industrie ..38 172 ...........7,6........................ 10,7
Personnels d'études et de recherche ...............36 432........... 7,3........................ 5,8
Cadres de la banque et des assurances ...........10 656........... 2,1........................ 3,3
Techniciens, agents de maîtrise ind.légères........8 760 ............1,8....................... 6,0
Cadres des transports et navigants de l'aviation 7 236............. 1,5....................... 7,5
Total de la classe 499 320

Neuf familles professionnelles composent cette classe ; quatre parmi elles totalisent 80 % des effectifs.Le secteur secondaire y est très peu représenté. Globalement, le taux de demande d'emploi est inférieur à la moyenne, à l'exception de deux familles parmi les plus volumineuses de la classe : les cadres commerciaux et technico-commerciaux (18 %) et les professionnels de la communication et de la documentation (20 %).
Métiers appartenant aux catégories sociales les plus élevées, longtemps épargnés par le chômage, synonymes de situations professionnelles « réussies », ce sont eux qui enregistrent la dégradation la plus spectaculaire sur le marché de l'emploi pendant la période de notre analyse. Le nombre de chômeurs (surtout de ceux qui n'exercent pas d'activités réduites, pratique très peu courante pour ces métiers) y croît beaucoup plus rapidement que pour les autres classes, la durée du chômage s'allonge de manière brutale et, bien que l'on sache par ailleurs que les situations de chômage ne sont pas durables pour les personnes qui exercent ces métiers, les demandeurs d'emploi ont du mal à sortir du chômage ces derniers mois. La détérioration de la conjoncture de l'emploi a pris des dimensions très importantes pour ces familles professionnelles dont elle a modifié l'image.


Je ne souhaite pas spécialement polémiquer mais cessons de dire que le chômage est du seul fait du "stupide demandeur d'emploi incompétent incapable de se prendre en charge".

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 04/01/2007 14:28 par Pcg92
Citation : Arobase @ 03.01.2007 à 23:40
je réponds à mon propre message n 'ayant cher modérateur obtenu aucune réponse malgré plus de 110 lectures en + de 4mois.ai je été assez patient?
merciquand mème.
je fais part du suivi de mon expérience aux buts d information.
- recruté en aout 2006 :au débotté en 1 seul entretien( on a reconnu l 'home providentiel en moi)
-je remplaçais un collègue licencié à son retour de congés aprés plusieurs années de présence.On a travaillé ensemble exactement 2 heures.
-en novembre 1 collègue expérimenté de plusieurs années a refusé un 3eme cdd consécutif aprés qu on lui ait promis 1cdi.
-en décembre ,La DAF en conflit avec lepdg a obtenu une transaction et a décampé.
-ma chef directe tremble(change de couleur) devant le pdg
J'ai signalé dés le début une surprenante lourdeur decharge de travail. on m 'a rétorqué que je manquais d habitude dans la maison, (ce qui signifiait en fait que je n 'étais pas assez rapide-j 'étais avant cadre confirmé en cabinet, je pense ètre (***pas de style SMS***) de rapide et réactif mais ... ) et que ça allait venir...
3mois + tard, exténué,ne voyant pas d'issue, j ai directement appelé chez elle la personne que j avais remplacé : elle m 'a confirmé que ce point( charge de travail) était "le" problème depuis des années à ce poste.. et que cette entreprise était réputée pour son constant turn over en Comptabilité.
3 ans auparavant , l 'équipe comptable avait d 'ailleurs démissionné en bloc (4personnes sur 5)
En discutant au café du matin j ai appris le salaire de mes 3collègues : responsable trésorerie=1400 euros; compta client :1800 euros;
l 'horreur pour des qualifiés à bac +2-3 en moyenne et fort expérimentés..
conclusion : il y a peut ètre de mauvais salariés ; il ya en tout cas de mauvais dirigeants-recruteurs .
caractéristiques : il embauchent et débauchent à grande vitesse, se privant ainsi de garder certaines personnes trés compétentes mais...
Ils paient mal ( et quand on voit défiler les frais de réception..., les aigreurs d 'estomac arrivent)
il n 'entretiennent pas la motivation mais le stress(plombés par une surcharge de travail , vous n 'avez aucune force pour vous rebeller).
par des départs successifs donc des remplacements , ils surchargent les salariés restant.
j 'arrive à faire face à ce travail pas dur techniquement mais lourd en quantité en courant toute la journée . pendant combien de temps encore avant d 'y laisser ma santé?
étape prochaine impérative : partir vers 1 autre entreprise ;
suite au prochain épisode; il va falloir ètre patient (comme m 'y invitait ce cher modérateur-lol).

Hello,

un conseil : trouve un autre poste qui sera mieux ; maleureusement, tout n'est pas clean dans la vie,

Courage,

Pcg

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 20/01/2007 23:21 par Arobase
(je suis agréablement surpris de trouver autant de messages à mon dernier post en peu de jours alors que le post précédent était resté sans réponse pendant 4 mois.Merci aux intervenants;)
l 'avantage d un forum c est de pouvoir relire ses messages ; on se rend compte ainsi de l 'état de fatigue et de "trop".. je peux donc facilement aujourdhui m 'en rendre compte.
aprés avoir un peu tergiversé( une fois lancé , le boomerang peut revenir en pleine poire), j ai demandé au nouveau DAF de le rencontrer semaine prochaine et je compte sinon mettre les pieds dans le plat du moins expliquer la situation.
La question est : est ce que je me "lache"ou est ce que je commence par y aller mollo?

Sans ètre parano,j'essaie d'éviter de penser que mes collègues directs (nous sommes 5)sont mieux loties.Pourtant j 'ai du mal quand j 'en entends chantonner(là , j ai cru halluciner...),ou que je vois l 'autre partir tout le temps à l 'heure piiiiiiiiiiiile de chez pile(et on critique les fonctionnaires!!).(si si , 17h32 la veste sur l 'épaule c est possible)
(d'autre part je vois bien que je ne peux pas compter sur une quelconque solidarité de la part de ces collègues, la moindre tache supplémentaire déclenchant une logorrée verbiale à mon encontre.)

j ai peu d 'espoir de changement : le daf est trop nouveau(2mois) pour aller contre l 'avis de la direction(lui mème il est encore en train d 'atterrir),ma chef directe(entrée il ya 1 an et demi) n 'ayant de son coté jamais osé soulever la question du manque d'effectif.

On m 'a signalé et je dois considérer cela comme une énorme faveur, que les heures supplémentaires, en cette période de fin d 'exercice me seraient payées.Je ne me fais pas d 'illusion :1)aprés quelle "Décote"?2) et puis ensuite?

je rejoins l 'avis de Comptable69 :une entreprise à taille humaine est plus ..humaine( à priori).
Problème: quels sont ses moyens au niveau salaire?
merci en tous cas de vos réponses et je tiendrai informé du déroulement de cet entretien et de la suite.
confronter les expériences permet d avancer : je vais reprendre mes prospections d 'emploi, mème si, aprés une journée de travail, c est pas évident-évident...


--------------------
@

Re: Travailler en cabinet puis en entreprise, quel virage possible ?

Ecrit le : 21/01/2007 14:16 par Fabrice Heuvrard
Bonjour,
et bien en lisant les derniers posts, je crois que le monde étudiant n'est pas si mal.
Je crois que nous (étudiants) avons tord de nous plaindre.
En effet nous sommes stressés mais je ne sais pas si celui-ci peut être comparé au stress accumulé à l'occasion du travail.
Je pense et j'espère que la transition cabinet/entreprise est faisable. Sinon à quoi bon aller en cabinet qui nous offre des perspectives qui ne sont pas les mêmes que celles en entreprise. Il faut voir les aspirations de chacun en matière de carrière.
Pour ceux qui ne visent pas le DEC à court et moyen terme, je pense que l'entreprise est une excellente chose, ainsi pour ceux qui ont fait le "tour" du cabinet.
Je ne peux pas malheureusement pas parler d'expériences, vu que celle-ci me fait terriblement défaut.
Il faut garder espoir et changer d'entreprises quand celle-ci n'est pas à même de répondre à nos attentes.
Cordialement.

--------------------
 
Expert-comptable et commissaire aux comptes
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
RECEIPT BANK