Quickbooks

Transmission du cabinet d'expertise comptable à l'ère du numérique

Article écrit par (1306 articles)
Publié le
Modifié le 24/06/2019
1 753 lectures
Quel impact du numérique dans la valorisation des cabinets d'expertise comptable ?

Le marché de la transmission des cabinets d'expertise comptable n'a que peu évolué ces dernières années. Toujours valorisé en fonction du chiffre d'affaires, autour de 83% de ce chiffre en moyenne, les choses semblent stables.

Pourtant, la profession est confrontée à des évolutions sans précédent qui impactent les marges et le chiffre d'affaires.

« Outre Atlantique, la valorisation ou évaluation des cabinets d'expertise comptable se fait déjà en fonction de la rentabilité du cabinet et non plus à l'aide de son chiffre d'affaires. C'est une évolution très récente. » précise Stéphane Raynaud, expert-comptable et consultant au cabinet BBA.

 

Un marché de la transmission ou cession des cabinets comptables stable

Les nouvelles technologies, l'érosion des marges et les changements réglementaires tels que la loi PACTE n'ont pas d'impact sur la valeur d'un cabinet d'expertise comptable à ce stade. Toujours « cédé entre 74 et 100% du chiffre d'affaires », notamment grâce aux « grands cabinets qui ont des objectifs d'expansion », le marché de la transmission des cabinets d'expertise comptable reste stable et le prix de cession de la clientèle change peu.

« Dans tous les pays du monde, on assiste à une concentration des cabinets d'expertise comptable », au point que les 53 premiers cabinets français prennent toujours plus de parts de marché. « Ils représentent désormais plus de 50% du marché de l'expertise comptable ».

Et cela « ne fera que s'accentuer » au vu de « la pression qu'exercent les grands réseaux internationaux sur les cabinets français pour qu'ils atteignent une taille critique pour rester dans le réseau ».

Ces « logiques d'acquisition (ndlr : croissance externe) et la donnée que détiennent les cabinets d'expertise comptable sont les premières raisons qui permettent de maintenir des prix aussi élevés ». La data « est ce qui aura encore de la valeur demain ».

Les professionnels qui s'orientent vers le rachat de clientèle d'expertise comptable « bénéficient encore d'un taux de fidélité des clients intéressant » et les « jeunes experts-comptables réussissent souvent à bien relancer l'activité du cabinet ».

 

Les évolutions récentes outre Atlantique : faut-il s'attendre à des évolutions similaires en France ?

La France est « clairement en retard par rapport à ce qui se passe dans d'autres pays comme les États-Unis » estime encore Stéphane Raynaud.

En quelques années, environ 5 ans, le curseur de la valorisation des cabinets s'est déplacé sur la notion de rentabilité. Les cabinets sont acquis sur la base d'un business plan et non plus sur celle d'un coefficient appliqué au chiffre d'affaires. Les critères ont changé.

Aujourd'hui, les cabinets d'expertise comptable français n'ont pas la connaissance du client et n'utilisent pas toujours de CRM.

« Bien connaître ses clients pour mieux les accompagner en fonction de leurs spécificités va devenir de plus en plus important. La production de TVA pourrait bien être automatisée via la facturation électronique » et notamment facture X.

La valeur du cabinet d'expertise comptable change selon qu'il « solutionne les problèmes de son client, est un accélérateur pour lui ou répond aux obligations déclaratives ».

« Aux États-Unis, les cabinets d'expertise comptable ont un minimum de cinq offres différentes » pour permettre au « client de faire des choix et au cabinet de l'orienter ».

Les « collaborateurs ne font plus du tout de saisie comptable et travaillent avec trois écrans :

  • le premier pour vérifier l'acquisition du flux ;
  • le second pour vérifier ce qui s'est passé dans l'application bureautique (ndlr : le logiciel de production) ;
  • et le dernier pour faire ressortir les anomalies ».

Il devient ainsi une sorte de « data contrôleur ». Demain, les compétences seront centrées sur :

Ainsi, « les collaborateurs vont devenir la valeur essentielle du cabinet ».

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

Fred de la compta