VISEEON

Transformation digitale et intelligence artificielle : vers le cabinet de demain

Article écrit par (1301 articles)
Publié le
Modifié le 14/03/2019
7 240 lectures
Les experts-comptables doivent maîtriser les technologies pour rester pertinents

La digitalisation est un vrai changement de paradigme. Le fait de scanner du papier ou d'envoyer des pdf à ses clients ne suffisent pas pour une transformation digitale réussie. C'est toute l'organisation interne et externe des entreprises et des cabinets d'expertise comptable qu'il faut désormais revoir.

L'avenir est ensuite à l'intelligence artificielle, au reporting intégré et aux tableaux de bord intelligents.

Témoignage de Philippe Arraou, membre du board de l'IFAC et président du cabinet BDO.

 

Changer de paradigme pour aller vers le digital

S'adapter à la technologie ne suffit plus. Il ne s'agit plus de grandir mais d'aller toujours plus vite et d'être plus rapide que ses concurrents.

Toutes les technologies vont potentiellement impacter la comptabilité et l'audit :

  • machine learning ;
  • deep learning ;
  • les algorithmes ;
  • la science des données ;
  • la réalité virtuelle ;
  • la blockchain etc...

La digitalisation et l'intelligence artificielle représentent de grandes opportunités pour les experts-comptables à travers le monde. La seule condition est d'apprendre à travailler avec ces technologies et de ne pas se laisser dépasser. Il s'agit de redéfinir le rôle des experts-comptables auprès des entreprises et de maintenir la confiance dans un monde digital.

Car pour Philippe Arraou, « cela ne signifie pas que les experts-comptables vont disparaître mais simplement travailler d'une toute autre manière, voire même penser différemment ». L'exemple type est la startup qui a des besoins très différents d'un artisan installé depuis 30 ans. « La manière de construire la relation client n'est plus du tout la même » estime encore Philippe Arraou.

D'autres technologies comme la Blockchain « présentent un vrai risque. C'est le concept même d'auditeur qui est challengé ». Loin d'être une fatalité, les experts-comptables et commissaires aux comptes doivent se saisir de la question et « trouver un moyen de mettre la Blockchain au profit de leurs prestations ».

Enfin, comprendre comment les robots prennent leurs décisions et évoluent pour répondre à une problématique est très important. L'expert-comptable qui ne fait pas cet effort risque de rester dans le passé et de perdre le contrôle.

Il s'agit de « maîtriser ces technologies pour rester pertinents dans notre domaine d'expertise ».

 

Accepter d'aller plus loin que ne le permettent les outils de production actuels

De nouveaux profils arrivent dans les cabinets d'expertise comptable et permettent un ajout de compétences nécessaires au futur de la profession. Les petits cabinets d'expertise comptable vont gagner à se regrouper pour ne plus dépendre de leurs fournisseurs traditionnels et créer leurs propres outils.

Pour évoluer, il faut désormais sortir de son cabinet et regarder ce qui se passe à l'extérieur. « Les experts-comptables doivent employer des ingénieurs, des data scientist... » car « la technologie va tellement vite aujourd'hui, que les outils qui sont mis à disposition des cabinets ne tiennent pas compte des toutes dernières évolutions » et c'est normal.

« Je suis convaincu que dans quelques temps, nous aurons des produits qui incluent de l'intelligence artificielle et des outils de business intelligence, qui vont permettre d'avoir des tableaux de bord et des remontées d'informations en faisant de l'analyse de données ». Il s'agit « d'enrichir la donnée » plutôt que de simplement l'utiliser pour calculer un tableau de bord. Les « cabinets qui en ont les moyens font déjà travailler des équipes spécialisées dans les nouvelles technologies avec leurs collaborateurs pour « arriver à construire des tableaux de bord intelligents ».

« Dans tous les pays, les professionnels du chiffre prennent conscience des changements à venir et recherchent des solutions ». S'il n'y a pas de solution miracle, tous « trouveront leur avenir en restant attachés à des valeurs et à un code d'éthique, à une déontologie. La profession gagnera à être proche des gouvernements mais également des grands acteurs du digital, ceux qui travaillent l'intelligence artificielle et sont en train de construire la société de demain » conclut Philippe Arraou.

Nous remercions Philippe Arraou pour sa gentillesse et sa disponibilité lors de notre rencontre aux #DigitalDayEU !

Sandra Schmidt

Sandra Schmidt
Rédactrice sur Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
J'interviens sur Compta Online depuis 2007 et j'ai rejoint l'équipe en 2014. Mes articles abordent la comptabilité, la fiscalité, le droit social, les IFRS, mais aussi l'intelligence artificielle, la blockchain...
Suivez moi sur Linkedin et sur Twitter.

Twitter   Facebook   Linkedin

RECEIPT BANK