RECEIPT BANK

Traitement Comptables des comptes en devise étrangères

1 réponse
1 667 lectures
Ecrit le : 05/04/2017 20:59 par Thieryalhamdulillahi

Bonjour,

Comment traiter le solde de mes comptes bancaire en devise étrangère, mes dettes en devise et mes créances en devise lors de la clôture mensuelle?

  Actuellement, lors de chaque clôture je réévalue le solde de chaque compte par le cours à la date de clôture et je compare avec le solde du compte sur ma balance:

  Si solde balance = réévaluation, je maintien le montant. Pour tous les comptes : Banque en devise étrangère, fournisseurs en devise, clients en devise.

 Si solde balance < réévaluation, je passe une provision (charge) , c'est t'a dire écart de conversion actif ( pour les créances qui diminuent).

 Si solde balance > réévaluation, je passe écart de conversion passif ( pour les  dettes  qui diminuent et mes créances qui augmentent)   , gain mais latent.

Pour les comptes trésoreries:

    Je réévalue les soldes en devise avec le taux à la date de clôture que je compare avec le solde du compte dans mes livres en monnaie locale.

  -   Si solde balance < à montant en devise réévalué , je passe une écriture de perte,  perte de change car c'est un compte de trésorerie.

 - Si solde balance > au montant en devise réévalué, je passe une écriture de gain, gain de change.

NB: sur les comptes de trésorerie je passe directement gain ou perte car c'est sur mes comptes de trésorerie.

 Mon souci est, quel  jugement lorsque j'ai un compte de trésorerie en devise créditeur ( c'est t'a dire je dois à la banque), actuellement je procède de la même manière.

Au début du mois suivant je contre-passe toutes les écritures sauf pour les comptes de trésorerie.

Merci d'avance pour vos avis et  support.

Cordialement

Re: Traitement Comptables des comptes en devise étrangères

Ecrit le : 11/08/2017 12:07 par Hapyfree

Bonjour,

(Vous n'êtes pas sur le bon forum d'où l'absence de réponse : je le déplace).

En gros si vous respectez le principe suivants, c'est ok :

  • Un écart passif (perte de change) fait l'objet d'une provision si pas définitif à la clôture
  • Puis il y a une reprise de cette provision lorsque l'on constate l'écart définitif (au règlement de la créance)
  • Un écart actif (gain de change) ne fait l'objet d'aucune provision (principe de prudence), mais je pense que si les écarts, non provisionnés, sont significatifs et apportent une information importante, une mention en annexe doit être indiquée
  • Puis l'écart définitif, (gain ou perte) n'est constaté qu'au règlement de la créance.

Cordialement,



--------------------
HapyFree :)On embauche ! > me contacter en MP pour la région Champagne-Ardenne > http://urlz.fr/60Eq (comptable expérimenté(e)) & http://urlz.fr/60Es (assistant(e) juridique)Si ma réponse vous satisfait n'oubliez pas de voter "pour", à défaut je m'engage à essayer !!!
merci ;)[DSCG/DCSG, DESS CCA IAE Dijon... DEC]

Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
ACE