TIIME

Tarif pour établissement de liaisse fiscale

36 réponses
16 226 lectures

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 16/04/2007 10:53 par Johndoeww
Citation
De toute façon je sais être dans mon droit car je ne m'amuserai pas à faire quoi que ce soit d'illégal et je rappelle que la chambre des métiers est au courant de ce que je fais et m'envoie même des clients alors côté dénonciation je suis couverte.


Cela a déjà été dit maintes et maintes fois, ce n'est pas parce que ce que vous faites en tant que salarié est autorisé qu'il en est de même en libéral. Contrairement à ce que beaucoup pensent la frontière n'est pas du tout ténue, relisez les textes et vous saurez à quoi vous en tenir.

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 28/06/2007 01:43 par Ztluochs
Bonjour

Si la chambre des metiers, l'expert comptable, cautionnent cette activite, cela ne veut il pas dire que quelque part il y a un probleme entre les textes et la realite?
Y aurait il une jurisprudence a ce sujet?

On comprends tres bien que Patrick, EC depuis plus de 20 ans se terre derriere son discours d'EC, avec la deonthologie qui va avec(ce que je comprends car profession reglementee, ce n'est pas une attaque), qui tente de preserver tant bien que mal un monopole (comme tout monopole d'ailleurs, des lors qu'on tente de le soumettre a la concurrence on s'expose aux foudres de ceux qui le detiennent)

On comprends egalement qu'il y a des textes de loi, et qu'il faut les respecter, bien que ceux ci ne soient pas tres clair

De plus le fait que des institutions aussi bien d'etat(chambre des metiers) que des membres de l'OEC cautionne cela, laisse a penser que le courant est a la tolerance voir legalisation de ces pratiques.
Ayant travaille en cabinet comptable, je trouve inadmissible de faire payer un client 50 euros de l'heure pour de la saisie comptable, pareil 120 euros pour que l'expert prenne 5mn pour lire le bilan et le signer c'est un peu abuser
Le temps ou les experts comptables etaient rares et super bien remunere est fini (patrick si vous pouviez nous faire part de cette evolution cela serai sympathique), alors comme tous le monde ils essaient de recuperer un peu d'argent la ou ils peuvent.

Une infirmiere n'est pas un medecin certes, mais un expert comptable n'est pas un operateur de saisie comptable.
la profession d'infirmiere liberale existe elle, alors pourquoi pas celle d'operateur de saisie comptable?

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 28/06/2007 09:48 par Patrick
Bonjour,

Pour essayer de donner quelques chiffres sur les revenus des EC, d'après ce que disent les confrères patrons de cabinets " classiques" ,disons de 10 à 50 personnes, un jeune EC diplômé de 28-30 ans est embauché à environ 40000 à 50000€ brut par an.

Un autre chiffre, le magazine " Challenges" évoquait le chiffre de 76000€ par an en moyenne .

Mais derrière ces chiffres il y a des situations bien différentes.

Globalement, je crois que cela va toujours bien pour un jeune diplômé qui a fait un BON stage ( et qui n'a pas attendu que les trois ans passent vite en remplissant comme il a pu ses journées..), par contre c'est l'installation à titre individuel qui me semble être de plus en plus difficile : le ticket d'entrée est plus cher, le problème financier est accru.

Et puis, je ne me "terre" pas derrière la déontologie, je remarque simplement que tous ceux qui critiquent le monopole sont généralement tous ceux qui n'ont pas eu dipôme...

Demandez à un avocat, un Medecin, un notaire, un architecte, un géomètre, s'ils seraient d'accord pour que des personnes qui n'ont pas pu aller au bout de la formation puissent poser leur plaque en face de leur cabinet...

Ou alors, il faut considérer que les diplômes ne servent à rien et que le consommateur est apte à faire une sélection naturel le entre les bons et les mauvais ( j'aimerais bien voir cela en matière fiscale...).

Vous voyez, je préfère tout de même savoir qu'il faut un permis pour conduire une voiture, et que ceux que je croise sur la route sont à 99% titulaires de ce fameux permis...

Pas vous?

Patrick


--------------------
Professeur agrégé d'économie-gestion, titulaire en Université.
Examinateur au DEC et au DESCF.
Expert-Comptable indépendant en province.

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 15/09/2012 23:09 par Bose
Bonjour Cher Patrick,
je comprends ton point de vu, mais tout le monde défend son beefteack. Il y a un gros problème avec l'ordre des EC et leur monopole. Tant qu'elle ne revendique pas le statut EC, je ne vois pas le problème de tenue de petite comptabilité. Le monde des EC est un monde de requins même entre eux ils se mangent. Combien de jeunes EC démarchent les autres clients avec des mensonges en leur faisant croire que se sera mieux avec eux, pour les récupérer dans leurs cabinets.

L'ordre de EC ferait mieux de s'occuper du statut d'auto entrepreneur, qui fait plus de mal aux artisans existant et aux cabinet comptables.

PS/ pour les fautes d'ortographes, je n'ai pas le temps de me relire.

Bien cordialement.

--------------------
Assistant principal confirméAGI CONSEILS0467118815

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 15/09/2012 23:34 par Hapyfree
Bonjour,

"Ztluochs" tu devrais prendre du recul sur ce que tu viens de dire...

Citation
Si la chambre des metiers, l'expert comptable, cautionnent cette activite, cela ne veut il pas dire que quelque part il y a un probleme entre les textes et la realite?
Y aurait il une jurisprudence a ce sujet?


=> Les CDMA (chambre des métiers) ne cautionnent pas, c'est simplement que lorsque vous décrivez votre activité soit ça ne fait pas tilt ou soit vous n'avez pas précisez que vous procédiez à de la saisie comptable !

Pour la jurisprudence = pas besoin puisqu'il y a des textes légaux pour cela !!

Les textes sont très claire :

Article 20 de l’Ordonnance du 19 septembre 1945
" Exerce illégalement la profession d’expert-comptable celui qui, sans être inscrit au tableau de l’Ordre, exécute habituellement en son propre nom et sous sa responsabilité des travaux prévus par les deux premiers alinéas de l’article 2 de l’Ordonnance ou qui assure la direction suivie de ces travaux, en intervenant directement dans la tenue, la vérification, l’appréciation, la surveillance ou le redressement des comptes. "

Nous ne pouvons pas interdire un client de le faire mais simplement l'informer des conséquences (nous sommes conseils et non censeur).

Par ailleurs, même si c'est illégale, il vaut mieux qu'il y ait un EC qui se sera assurer de la bonne application des principes et règles comptables contrairement à des gens qui tiennent une saisie sans se préoccuper, ou en tout état de cause, qui ne n'ont pas validé par l'obtention du diplôme, les éléments qu'ils fournissent à leur clients et donc qui les trompe et se jouent de leur vigilance ou d'une méconnaissance du droit.

L'EC n'est peut-être pas un opérateur comptable mais celui qui n'est pas expert comptable ou qui n'agit pas sous le couvert d'une expert comptable n'est pas non plus à même d'avoir les connaissances suffisantes pour assurer ses clients de cette connaissance comme l'infirmière qui fait la piqure mais n'est pas compétente de sa prescription et de son suivi, ni des effets que pourraient avoir cette piqure sur son patient !!

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre !

Cordialement,

--------------------
HapyFree :)On embauche ! > me contacter en MP pour la région Champagne-Ardenne > http://urlz.fr/60Eq (comptable expérimenté(e)) & http://urlz.fr/60Es (assistant(e) juridique)Si ma réponse vous satisfait n'oubliez pas de voter "pour", à défaut je m'engage à essayer !!!
merci ;)[DSCG/DCSG, DESS CCA IAE Dijon... DEC]

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 15/09/2012 23:47 par Hapyfree
Bonjour,

Bose, tu semble être assistant confirmé dans un cabinet... si tel est le cas, c'est parce que la profession à su se réglementer et démontrer sa valeur que tu as un salaire aujourd’hui !!

Par ailleurs, ce n'est pas l'EA qui est un problème, c'est la personne qui abuse du système qui pose problème. Si la personne EA respecte ce que la législation lui permet elle ne fait aucun mal à l'artisan ou à l'EC.

l'EA existait bien avant, c'est juste un "statut" qui a fait immerger la micro-entreprise. l'EA n'est pas vraiment un statut mais un packaging de régimes fiscal/social.

on a simplement simplifier la possibilité de se mettre à son compte, mais s'inscrire en micro-entreprise restait assez simple bien avant la mise en place du statut.

Par contre, pour le démarchage la confraternité importante, et on ne se cache pas puisqu'on écrit au confrère pour l'avertir...

Et tout à fait ok avec Patrick!!

Heureusement j'ai encore mon permis de conduire ;)

Cordialement,


--------------------
HapyFree :)On embauche ! > me contacter en MP pour la région Champagne-Ardenne > http://urlz.fr/60Eq (comptable expérimenté(e)) & http://urlz.fr/60Es (assistant(e) juridique)Si ma réponse vous satisfait n'oubliez pas de voter "pour", à défaut je m'engage à essayer !!!
merci ;)[DSCG/DCSG, DESS CCA IAE Dijon... DEC]

Re: Tarif pour établissement de liaisse fiscale

Ecrit le : 31/10/2012 07:35 par Goullinus
Bonjour à tous,

Les discussions précédentes ont levé bien des passions !
Voici comment je résumerais personnellement quelques uns des points qui m'ont paru les plus importants :

1/ Oui, BADA fait de l'exercice illégal au regard de la loi : dès lors qu'elle fait la tenue pour un client sans être expert-comptable ou sans être salariée d'un cabinet d'expertise comptable (c'est la différence entre être salariée d'un cabinet ec ou être en libéral). Pour moi il n'y a pas débat sur cette simple question. Et le fait qu'elle le fasse avec la meilleure intention du monde n'y change rien ! Personnellement, pour éviter de "couvrir" des illégaux, les comptables sont tous salariés de mes entreprises clientes et donc multi-employeurs. Attention BADA, outre le problème de l'exercice illégal, vos entreprises s'exposent à des problèmes au niveau de l'URSSAF notamment. Par ailleurs, vous n'êtes pas assurée en cas d'erreur si votre client vous poursuit (nota : ce n'est pas forcément votre client qui le fera mais ce peut être un repreneur qui s'aperçoit que la comptabilité n'est pas fiable).

2/ Oui, les chambres de commerce/métier font parfois des bourdes car lorsqu'elles demandent la nature de l'activité qui sera exercée, la personne a tendance à indiquer plein de choses : organisation, classement ... et tenue comptable parfois indiquée comme "j'aide à la comptabilité". Et hop voilà comment il peut y avoir erreur, volontaire ou non, car si la personne indiquait clairement "je vais faire de la saisie comptable et il me semble que c'est une activité réglementée", je pense que la position de la chambre serait tout autre !

3/ Oui, la profession des EC va avoir (et a déjà) un problème sur la conservation de son monopole. Mais cela ne concernait pas le sujet de BADA ! Défendre son monopole est naturel mais il serait préférable que notre profession réfléchisse à ce qui est en train d'arriver pour préparer une mutation inévitable plutôt que de se cacher derrière son petit doigt.

4/ Oui, certains experts-comptables ont largement abusé sur leurs honoraires. C'était surtout vrai il y a quelques années (pendant de nombreuses années ...). Aujourd'hui, il y a une vraie pression sur les prix et on a le retour de balancier que l'on mérite. Quand tout va bien pour une entreprise, elle est plus enclin à payer le prix fort. Il va falloir faire beaucoup de pédagogie et un grand mea culpa ...

5/ Oui, un taux horaire de 50 ¤ ht ou 100 ¤/heure ne me parait pas déconnant car il faut raisonner taux moyen : par exemple, ce n'est pas l'EC qui fait la saisi dans un cabinet mais une "petite main". Un taux horaire de 70 ¤/h peut être cohérent en fonction de la mission (révision et salaires par exemple). Sur des missions plus complexes, le taux doit être plus élevé. Il n'y a aucune incohérence à cela.

6/ Oui, certains professionnels exagèrent sur le nombre d'heures qu'ils disent passer sur un dossier. Cela permet de justifier un taux horaire raisonnable. Néanmoins, le client ne voit bien souvent que la partie du travail visible par lui (saisie dans l'entreprise, rdv,...). Or, il y a beaucoup d'autres travaux nécessaires, ne serait-ce que la supervision, formalisation du dossier de travail obligatoire, l'actualisation des connaissances et la formation.

7/ Oui, un client doit choisir avec soin son expert comptable en analysant ce qu'il attend de lui ... et le lui dire : cela leur permettra d'être en accord entre ce qui est fait et le montant des honoraires. Mais les entreprises ne doivent pas chercher le prix à tout prix ; cela entraine les mêmes dérapages qu'elles connaissent : une spirale à la baisse qui laissera sur le carreau les plus faibles. Ce qui est vrai pour elles est vrai pour les cabinets. Le problème est le juste prix, sujet intéressant par ailleurs ...

8/ Oui, j'ai dû faire quelques fautes d'orthographe (frappe ?), mais vous voudrez bien me pardonner !

Voilà mes quelques pistes de réflexion personnelle que je voulais partager avec vous.

Cordialement,

Goullinus

--------------------
Goullinus - 15 ans en cabinet d'expertise comptable et 5 ans d'audit chez EY / Expert-comptable inscrit / Directeur d'agence sur Nantes / Etudes à l'ICS Bégué.
Twitter   Facebook   Linkedin

Pour poster un nouveau message, vous devez vous enregistrer en tant que membre ou vous connecter à votre compte.
L'inscription est rapide et gratuite !

Inscription nouveau membre   Connexion

Perte de nom d'utilisateur   Perte de mot passe
ESCG