La CRCC de Versailles et du Centre intègre la gouvernance de Sup'Expertise

Article écrit par (83 articles)
Modifié le
1 054 lectures

L'assemblée générale de Sup'Expertise, l'école supérieure de l'expertise comptable, de l'audit et du conseil, vient de voter ce jour l'entrée de la CRCC de Versailles et du Centre à sa gouvernance.

Virginie Roitman, présidente du Conseil Régional de l'Ordre Paris-IDF, Florent Burtin, président de la CRCC de Versailles et Vincent Reynier, président de la CRCC de Paris, nous en disent plus.

Pourquoi la CRCC de Versailles et du Centre a souhaité intégrer la gouvernance de Sup'Expertise ?

Florent Burtin : La CRCC de Versailles et du Centre a toujours été très attachée à renforcer l'attractivité de nos professions. Nous œuvrons depuis longtemps en ce sens avec la CRCC de Paris et le Conseil Régional de l'Ordre des experts-comptables Paris-IDF. Nous travaillons également déjà avec l'Académie de Versailles et avec des écoles locales. La CRCC de Versailles et du Centre souhaite amener plus de jeunes vers nos professions, commissaires aux comptes et experts-comptables, mais avant tout vers des postes de collaborateurs en cabinet.

Il était important que les institutions franciliennes de la profession se retrouvent autour de ce projet, pour l'intérêt commun de nos professions.

De plus, Sup'Expertise est une école qui se distingue des autres car elle regroupe quatre éléments essentiels pour la formation de nos professions :

  • la formation initiale pour les jeunes ;
  • la formation continue pour les professionnels en exercice ;
  • la gestion des experts-comptables stagiaires ;
  • la VAE, essentielle pour monter en compétence.

Sup'Expertise gère actuellement 700 apprenants en formation initiale, 16 000 inscrits dans l'année en formation continue et 2 650 stagiaires.

La CRCC de Versailles et du Centre adhère pleinement à ce système de formation inédit.

Il s'agit d'un projet phare, mais je précise toutefois que la CRCC de Versailles et du Centre continuera de travailler avec les autres écoles de la région.

Comment voyez-vous l'arrivée de la CRCC de Versailles et du Centre à la gouvernance de Sup'Expertise ?

Virginie Roitman : Historiquement, le Conseil Régional de l'Ordre Paris-IDF est à l'origine du projet de la prise de gouvernance de Sup'Expertise qui est né de la fusion de l'ACE et d'Asforef. Je suis ravie de l'arrivée de la CRCC de Versailles et du Centre à la gouvernance, c'est une excellente nouvelle. 

Lors de mon arrivée à la tête du CROEC Paris-IDF, il y avait dans mes axes de mandature « l'attractivité » et ce projet en fait partie.

Nous ouvrons un campus de 5 000m2 à Courbevoie, qui se trouve à la fois sur le territoire de la CRCC de Versailles et du Centre et sur celui de l'Ordre de Paris. Nous allons donc avoir un rayonnement sur toute la région Ile-de-France. 

C'est également un projet qui dépasse les clivages politiques. Une école doit s'adresser à toutes et à tous.

Nous attendons maintenant impatiemment d'avoir les équivalences DCG-Bachelor et DSCG-Master.

Quelles sont vos ambitions pour cette école ?

Vincent Reynier : Nous avons l'ambition d'amener Sup'Expertise vers un niveau d'école de commerce, mais contrôlée par les institutions. On concentre des moyens très importants pour réunir sur un même lieu, une école d'excellence.

Nous n'avons pas la prétention de changer un diplôme qui relève de l'Éducation nationale, mais nous complétons les formations DCG et DSCG avec des modules adaptés aux besoins actuels des cabinets : data, évaluation d'entreprise, intelligence artificielle, et de nombreuses conférences de très haut vol avec des intervenants prestigieux.

Nous avons également un partenariat avec l'Université Dauphine pour travailler sur de nouvelles formations, ou mettre en place des plateformes communes. Nous souhaitons aussi mettre en avant l'apprentissage, et lui donner une portée internationale. J'ai d'ailleurs été invité récemment aux entretiens de Casablanca, pour présenter les deux premiers lauréats du mémoire du futur et parler de Sup'Expertise, qui intéresse beaucoup les instances locales.



Maxime Navarrete
Responsable de l'actualité professionnelle de Compta Online, média communautaire 100% digital destiné aux professions du Chiffre depuis 2003.
Après 8 ans en tant qu'éditeur juridique puis rédacteur en chef de Lexis 360 experts-comptables chez LexisNexis, je rejoins l'équipe Compta Online en octobre 2021.
Suivez moi sur Twitter et sur Linkedin.